Prévenir le surpoids et l'obésité de l'enfant

25 juin 2020
La prévention du surpoids et de l'obésité de l'enfant commence dès la naissance et passe par l'acquisition de "bonnes habitudes de vie" qui concernent aussi bien l'enfant que sa famille.

Voici quelques conseils pour éviter que votre enfant ne présente un surpoids.

L'alimentation : un rôle capital dès la naissance

  • donnez uniquement du lait dans les premiers mois (allaitement maternel ou lait premier âge) et allaitez, si possible, votre nourrisson. Outre les qualités nutritionnelles du lait maternel (le lait maternel est riche en graisses et contient une faible proportion de protéines), l'allaitement maternel réduirait le risque d'excès de poids futur chez l'enfant ;
  • diversifiez l'alimentation, de préférence entre quatre et six mois, et peu à peu, en stimulant le goût de votre enfant avec des aliments variés. Avant l'âge de deux ans, l'enfant est curieux de nouvelles saveurs et les accepte facilement : profitez-en pour lui faire découvrir une palette de goûts différents ;
  • jusqu'à l'âge de 2 ans, l'enfant a besoin d'une quantité suffisante de lipides (ou graisses) pour répondre à ses besoins en énergie et en croissance.
    Les lipides (ou graisses) ne doivent pas être restreints avant l'âge de 2 ans. En particulier, les laitages allégés qui comportent peu de lipides et une proportion élevée de protéines ne sont pas indiqués avant l’âge de 2-3 ans. Une restriction des lipides peut programmer le métabolisme du nourrisson pour faire face au déficit, mais cette adaptation le rendra plus susceptible de développer plus tard un surpoids lorsque les apports lipidiques augmenteront ;
  • proposez à votre enfant qui grandit une alimentation équilibrée.

L'activité physique : un complément indispensable à une alimentation équilibrée

En effet, elle favorise une bonne croissance, fait progresser les capacités d’apprentissage, améliore la concentration, procure du plaisir, permet de nouer de nouvelles relations sociales tout en prévenant le surpoids. De plus, la pratique d’un sport dès l’enfance instaure une habitude bénéfique pour la santé qui se prolonge à l’âge adulte.

C’est pourquoi il est recommandé aux enfants et aux adolescents de pratiquer une activité physique régulière. Cela peut prendre de nombreuses formes :

  • favoriser les déplacements à pied ou en vélo pour aller à l’école, au collège ou au lycée, pour faire les courses ;
  • pour les écoliers, jouer 30 minutes avec les copains dans les espaces de jeux, les parcs ou les squares, chaque jour après la classe ;
  • pour les collégiens et les lycéens, participer à une activité sportive hebdomadaire (association de l’établissement, club) en faisant une activité qui plaît : course, saut, natation, sport collectif... et en essayant plusieurs sports ;
  • aider aux travaux de jardinage, de bricolage... ;
  • promener son chien ;
  • faire des sorties en famille ou entre amis à pied, en vélo ou en roller ;
  • limiter les activités sédentaires et en particulier le temps d’inactivité passés devant la télévision ou l’ordinateur ;
  • utiliser les plateformes d’exercices proposées par certains jeux vidéo.

Lire l'article : Enfants, adolescents : quelle activité physique ?

  • Thibault H, Duché P, Meyer M, Pérès G. Activité physique et obésité de l'enfant : bases pour une prescription adaptée. Site internet : Ministère des solidarités et de la santé. Paris ; 2008 [consulté le 25 juin 2020]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Surpoids et obésité de l’enfant et de l’adolescent. Recommandations de bonne pratique. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2011 [consulté le 25 juin 2020]
  • Collège des enseignants d'endocrinologie, diabète et maladies métaboliques. Obésité de l'enfant et de l'adolescent. ECN 2019. Editions Elsevier Masson
  • Santé publique France. Nutrition et activité physique : les enjeux de santé. Site internet : Santé publique France. Saint Maurice (France) ; 2020 [consulté le 25 juin 2020]
  • L'enfant et les écrans : les recommandations du Groupe de pédiatrie générale (Société française de pédiatrie) à destination des pédiatres et des familles. Recommandations. Perfectionnement en Pédiatrie 2018;1:19–24
  • Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses). Plus d'activité physique et moins de sédentarité pour une meilleure santé. Site internet : Anses. Maisons-Alfort (France) ; 2017 [consulté le 25 juin 2020]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Lait maternel et alimentation jusqu'à 2 ans : un moyen de prévenir le risque d'obésité de l'enfant. Site internet : Inserm. Paris ; 2014 [consulté le 25 juin 2020]