Détecter le surpoids de l’enfant et connaître les complications

24 mars 2017
Chez l’enfant, le surpoids peut être difficile à détecter mais des symptômes spécifiques (essoufflement après une course, vêtements de taille plus large...) orientent les parents. Le médecin fait le diagnostic grâce à la courbe de corpulence et le calcul de l’indice de masse corporelle (IMC).

Comment savoir si son enfant est "trop gros" ?

Le surpoids se traduit par une augmentation de la corpulence de l'enfant. Il se constitue peu à peu et n'est pas toujours évident à détecter, notamment vers l'âge de six ans. C'est pourquoi le médecin ou le pédiatre suit régulièrement la de l'enfant. Ce suivi, 2 à 3 fois par an, doit être plus fréquent si l'enfant a des risques de développer un surpoids. Il permet un repérage précoce et une prise en charge du surpoids plus facile.

Le surpoids peut être difficile à dépister

Les parents ont parfois du mal à se rendre compte que leur enfant est en surpoids.

Soyez vigilant si :

  • vous devez habiller votre enfant avec des vêtements dont le tour de taille est de plus en plus large ;
  • votre enfant est essoufflé quand il court ;
  • il se plaint des moqueries de son entourage sur son apparence.

Au moindre doute, parlez-en à votre médecin ou à votre pédiatre.

Le diagnostic du surpoids chez l'enfant et l'adolescent

Le médecin traitant ou le pédiatre pose le diagnostic du surpoids grâce au suivi de l'indice de masse corporelle.

Pour que ce diagnostic soit précoce, il faut que le poids et la taille de l'enfant soient mesurés régulièrement, et que le calcul de l'indice de masse corporelle (IMC) soit reporté sur les courbes de corpulence (courbes de suivi de l'IMC).

Depuis 2005, les courbes d'évolution du poids, de la taille et de la corpulence sont présentes dans le carnet de santé des enfants. Elles permettent de positionner l'enfant par rapport aux valeurs attendues pour son âge.

En cas de surpoids, le poids augmente plus rapidement que la taille. Le médecin confirme le diagnostic après avoir calculé l'indice de masse corporelle (IMC) et comparé le résultat aux seuils établis en fonction du sexe et de l'âge de l'enfant, sur la .

Le calcul de l'indice de masse corporelle (IMC)

L'IMC se calcule en faisant le rapport du poids (en kilos) divisé par la taille (en mètre) élevée au carré, soit :

Schéma : formule de calcul de l'indice de masse corporelle (IMC)

Les complications du surpoids chez l'enfant et l'adolescent

Le surpoids peut entraîner des complications dès l'enfance et à plus long terme.

Les enfants en surpoids ont tendance à peu dormir la nuit et à se dépenser moins le jour. Le signe le plus précoce est l'essoufflement de l'enfant quand il réalise des efforts.

Chez l'enfant obèse, un syndrome d'apnée du sommeil (épisodes anormalement fréquents de blocage complet ou partiel des conduits respiratoires de l’arrière gorge, durant le sommeil) peut parfois survenir. Durant la nuit, l'enfant ronfle, a un sommeil agité et peut parfois souffrir d'énurésie (il fait pipi au lit). La journée, il a des difficultés à se concentrer, il est fatigué ou, au contraire, excité.

Les enfants en surpoids présentent plus fréquemment une élévation de leur pression artérielle.

Sur le long terme, des maladies cardiovasculaires ou un diabète peuvent survenir.

L'enfant en surpoids peut être l'objet de moqueries dès l'âge de quatre ou cinq ans.

Les difficultés ressenties par l'enfant peuvent le conduire à éviter ses camarades ou certaines activités physiques.

Les enfants peuvent également se sentir angoissés et avoir une moins bonne image d'eux-mêmes.

Tous ces facteurs peuvent participer à l'aggravation du surpoids. Ils doivent donc être pris en considération pour aider l'enfant.

Le surpoids peut être responsable d'une atteinte des hanches, des genoux ou des pieds. Des douleurs ou une difficulté à la marche peuvent apparaître.

La peau est plus fragile. Les infections sont plus fréquentes, notamment les mycoses au niveau des plis.

On peut constater une augmentation de la pilosité chez les filles et un développement excessif des glandes mammaires chez les garçons.

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Surpoids et obésité de l’enfant et de l’adolescent. Recommandations de bonne pratique. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2011 [consulté le 9 décembre 2015]