Définition et causes du surpoids de l’enfant

17 octobre 2018
Chez l’enfant, le surpoids et l’obésité correspondent à un excédent de graisse dans le corps. Le surpoids est principalement dû à une alimentation trop riche et une activité physique faible. Dans certains cas, il peut s’expliquer par des prédispositions familiales.

Qu'est-ce que le surpoids et l'obésité de l'enfant ?

Comme chez l'adulte, le surpoids de l'enfant est défini comme un excès de corporelle.

La correspond à l'ensemble de la graisse du corps (ou tissu adipeux). On l'oppose à la qui correspond au poids des muscles, des organes et des .

On parle d'obésité de l'enfant à partir d'un niveau de surpoids défini selon l'âge, le sexe et l'indice de masse corporelle (ou IMC).

Surpoids et obésité entraînent des conséquences défavorables sur la santé.

Le surpoids et l'obésité de l'enfant en quelques chiffres

Malgré une stabilisation des chiffres depuis 2006, le surpoids et  l’obésité chez l’enfant et l’adolescent restent un problème grave.

  • En 2013, 12 % des enfants de grande section de maternelle étaient en surcharge pondérale et 3,5 % étaient obèses.
  • Ces chiffres augmentent avec l'âge. Ainsi, en 2015, chez les enfants et adolescents de 6 à 17 ans, le surpoids ou l'obésité concernaient 16 % des garçons et 18 % des filles.

    Causes de surpoids et d'obésité chez l'enfant et l'adolescent

    Déséquilibre entre apports alimentaires et dépenses énergétiques : un bilan énergétique positif

    Une alimentation trop riche en calories

    Le surpoids et l'obésité de l'enfant sont principalement expliqués par une augmentation des apports alimentaires et une diminution des dépenses d'énergie. L'apport calorique par l'alimentation étant supérieur aux dépenses caloriques du corps, le bilan énergétique est positif et entraîne une augmentation du poids. L'activité physique est la principale dépense d'énergie. C'est la seule sur laquelle il est possible d'agir.

    Une alimentation trop riche en aliments gras et sucrés, ou gras et salés, est la principale cause du déséquilibre alimentaire. Ce déséquilibre est une des causes du surpoids et de l'obésité chez l'enfant. La facilité d'accès à ces aliments (sucreries, sodas, biscuits apéritifs, chips...) et leur publicité peuvent influencer les comportements alimentaires des enfants ainsi que ceux de leur entourage.

    Une dépense d'énergie insuffisante

    Dans les pays industrialisés, on observe, chez les enfants, une diminution des activités physiques, source de dépenses d'énergie. Les jeux et les activités sont de plus en plus sédentaires :

    • regarder la télévision ;
    • jouer à une console de jeux ou sur un ordinateur ;
    • téléphoner, etc.

    Au cours de ces activités, les enfants ne bougent pas, ne dépensent pas d'énergie et ont tendance à grignoter des aliments gras ou sucrés (cacahouètes, chips, bonbons...)

    Chez un enfant, le fait d'être inactif entraîne une augmentation de la et favorise le surpoids.

    Une insuffisance de sommeil

    Le manque d'activité physique peut être responsable d'un sommeil de mauvaise qualité et de troubles du sommeil. Des études ont démontré que les risques de surpoids semblent accrus chez les enfants qui ne dorment pas assez. En effet, l'organisme de ces enfants produit moins d’hormones régulant l’appétit, fabriquées pendant le sommeil.

    Une histoire familiale ou personnelle de surpoids

    • Une prédisposition familiale peut favoriser le développement de l'obésité. Le surpoids et l'obésité, chez un des parents ou chez les deux, sont des facteurs de risque importants d'un surpoids ou d’une obésité future chez l'enfant.
    • Plus rarement, l'obésité est liée à une maladie génétique ou endocrinienne. Elle est alors associée à d'autres symptômes qui permettent au médecin d'évoquer le diagnostic.

    Prise de poids excessive lors de la grossesse, diabète gestationnel et poids de naissance élevé : des risques de surpoids pour l'enfant

    • Chez une femme enceinte, un surpoids ou une obésité en début de grossesse, une prise de poids excessive au cours de celle-ci, l’apparition d’un diabète gestationnel est aussi un facteur de risque pour l’enfant à venir.
    • La corpulence d’un enfant est associée à son poids de naissance. Ainsi, les gros bébés (4 kilogrammes ou plus) sont plus nombreux que les nouveau-nés de petit poids (moins de 2,5 kilogrammes) à être en surcharge pondérale à l’âge de 5-6 ans (20 % contre 8 %).

    Des médicaments favorisant la prise de poids

    Certains médicaments comme les anti-épileptiques, les ou les corticoïdes peuvent également, en raison de leurs effets secondaires, favoriser le surpoids.

      Sources
      • Haute Autorité de santé (HAS). Surpoids et obésité de l’enfant et de l’adolescent. Recommandations de bonne pratique. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2011 [consulté le 17 octobre 2018]
      • Chardon O, Guignon N, de Saint Pol T, et al. La santé des élèves de grande section de maternelle en 2013 : des inégalités sociales dès le plus jeune âge. Études et Résultats, n°920, Drees, Juin 2015
      • Corpulence des enfants et des adultes en France métropolitaine en 2015. Résultats de l’étude Esteban et évolution depuis 2006. BEH n°13/2017 [consulté le 16 octobre 2018]
      • Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques. Poids à la naissance et origine sociale : qui sont les enfants les plus exposés au surpoids et à l’obésité ? Études et résultats. Décembre 2017 Numéro 1045