Un examen de suivi médical pour l’adolescent entre 11 et 13 ans

Votre enfant entre dans l’adolescence. À cet âge, il est important de faire le point sur sa santé. C’est pourquoi un examen médical lui est proposé entre 11 et 13 ans. Il est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie sans avance de frais (hors dépassements d'honoraires éventuels).

Un examen médical entre 11 et 13 ans

Pourquoi un suivi médical dès le début de l’adolescence ?

Dès l’âge de 11 ans et parfois avant, votre enfant change, devient un adolescent. Il est essentiel de comprendre son désir nouveau d’indépendance. En même temps, votre enfant a toujours besoin de votre affection et de votre soutien.

Avec la puberté, vont débuter d’importantes modifications physiques, intellectuelles et psychiques qui feront de votre enfant un adolescent puis un adulte. Le besoin d’autonomie apparaît et, peu à peu, l’adolescent formule ses choix et développe ses propres expériences. Avec votre aide, il va devenir plus autonome mais également de plus en plus responsable de sa propre santé.

À cet âge, il est important de faire le point sur sa santé avec un médecin. Vous-même en tant que parent avez probablement des interrogations concernant sa santé.

Une partie de la consultation peut se faire hors de la présence des parents, avec votre accord.

Quel bilan médical entre 11 et 13 ans ?

Le médecin effectue un examen complet.

La croissance

Avec le début de la puberté, la croissance s'accélère. La taille est mesurée, mais aussi le poids à la recherche d'une insuffisance pondérale ou au contraire d'un surpoids.

Le développement pubertaire

La puberté est un processus de transition qui s’accompagne d’une évolution de l’ensemble du corps avec l'apparition des caractères sexuels secondaires (poils, changement de la voix...), une croissance rapide, une modification de la corpulence et des modifications psychiques.

Chez les filles, la puberté commence généralement entre huit et quatorze ans (en moyenne, à onze ans). Le plus souvent, quatre ans sont nécessaires pour atteindre une maturité sexuelle complète.

Chez les garçons, la puberté débute habituellement entre neuf et quatorze ans (en moyenne, à douze ans). Elle dure plus longtemps : en général, les garçons parviennent à la maturité sexuelle au bout de six ans.

Lire l'article «Les transformations du corps à la puberté»

La recherche d'un problème de santé

Le médecin étudie la statique à la recherche d’une scoliose qui peut apparaître lors de la croissance.

Il recherche les problèmes de santé fréquents à cet âge : acné, règles douloureuses pouvant traduire une endométriose débutante…

Il s'informe de la santé psychologique de l'adolescent.

Il vérifie la vue (motricité des yeux, strabisme…) et l'audition (examen des tympans, test auditif éventuel).

Lors de son examen de la vue, le médecin peut détecter un trouble de la vision nécessitant d’être corrigé par le port de lunettes. Une consultation chez un ophtalmologue peut alors être prescrite. Consultez les informations en langage « facile à lire et à comprendre » (FALC) sur les examens réalisés lors de cette consultation pour vérifier la vision, en téléchargeant la bande dessinée Ophtalmo - Est-ce que j’ai besoin de lunettes ? (PDF), réalisée par l’association CoActis Santé dans le cadre de son projet SantéBD.

L'observation de la bouche et les dents

Elle permet la recherche de caries, de problèmes de gencives, d'une malposition dentaire, de dent(s) cassée(s), d'une hygiène insuffisante responsable d'une mauvaise haleine

L'adaptation scolaire de l’adolescent

Le médecin s'enquiert des éventuelles difficultés au collège, en raison de :

Diagnostiquer tôt l'endométriose

L’ est une maladie gynécologique fréquente qui touche près de 10 % des femmes. Elle se caractérise par des lésions qui touchent le plus souvent la région pelvienne.

Elle peut notamment se manifester par des règles douloureuses. N’hésitez pas à en parler à votre médecin lors de cet examen.

Pour en savoir plus, consultez le dossier «Endométriose».

La vaccination entre 11 et 13 ans

La période 11-13 ans est le moment des rappels de plusieurs vaccins obligatoires.

C’est aussi le moment de penser au rattrapage vaccinal en cas d’oubli. Très souvent, le calendrier vaccinal n'est pas respecté (oubli d'une ou de plusieurs injections). Dans ce cas, le calendrier vaccinal précise comment effectuer le rattrapage. En général, il n'est pas nécessaire de tout reprendre à zéro.

Pour les jeunes filles et les jeunes garçons, c’est le moment de penser à la vaccination contre le papillomavirus (HPV).

En cas de voyages à l’étranger, selon les pays, certains vaccins sont également recommandés.

Votre échange avec le médecin lors de la consultation de votre enfant

Votre enfant entre dans l’adolescence. Les jeunes adolescents traversent une période à la fois dynamique et fragile. Pour les parents, c’est aussi une période d’interrogation, voire parfois d’inquiétude. La consultation médicale permet le dialogue entre vous, le médecin et votre adolescent.

Avant la consultation

Préparez cette consultation. Vous pouvez noter quelques informations et préparer les questions que vous souhaitez aborder avec le médecin : alimentation, sommeil, rythme de vie…

Pour l’examen entre 11 et 13 ans, vous pouvez préparer la consultation avec votre enfant en vous aidant du Carnet de santé - Pages portant sur l'examen des 11-13 ans (PDF).

Pendant la consultation et l'examen de votre enfant

Il est important d'indiquer à votre médecin comment se passe la scolarité de votre adolescent, si votre enfant se plaint ou s’il est souvent malade, comment se passent ses relations avec les autres, quels sont ses loisirs, s’il y a eu des modifications familiales ou des conditions de vie depuis le dernier examen...

Si vous remarquez quelque chose de particulier concernant le comportement, la posture, l’audition ou la vue de votre enfant, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

Quelques conseils pour protéger l'audition de votre adolescent

L'exposition au bruit est la principale cause de déficits auditifs. L'intensité du bruit mais aussi la durée d'exposition au bruit sont en cause dans la survenue ou l'aggravation de la surdité. Quelques réflexes simples pour prévenir la baisse de l’audition.

Conseillez à votre adolescent :

  • de ne pas s’exposer au bruit de façon prolongée et d’éviter les environnements à risque (plus de 85 décibels) ;
  • au besoin, de porter des protections anti-bruit (type bouchons d'oreilles, par exemple) ;
  • avec un baladeur de régler le volume dans un endroit calme, à la moitié du volume maximum, de privilégier les casques aux écouteurs et de limiter la durée d'écoute ;
  • en concert et en discothèque, de s’éloigner des enceintes et de faire des pauses de 30 minutes toutes les 2 heures, dans un endroit calme.

Il est important de consulter son médecin en cas de baisse brutale de l’audition après une exposition aux bruits forts ou si des sifflements apparaissent et persistent.

.

Choisissez un médecin traitant pour votre enfant

Depuis janvier 2016, les parents d’enfants de moins de 16 ans sont invités à leur choisir un médecin traitant. Ce médecin traitant de l’enfant peut être un généraliste ou un pédiatre, ou tout autre spécialiste qui suit l’enfant. Il peut exercer aussi bien en ville qu’à l’hôpital.

Pour déclarer un médecin traitant pour l’enfant, le médecin choisi par les parents remplit la déclaration en ligne sur présentation de leur carte Vitale. Le médecin traitant de l’enfant peut être le médecin traitant des parents s’ils le souhaitent, mais cela n’est pas une obligation.

  • Loi n° 2018-1203 du 22 décembre 2018 de financement de la sécurité sociale pour 2019. Modification du calendrier des examens de santé obligatoires des enfants de moins de 18 ans. Site internet : Légifrance. Paris ; 2018 [consulté le 12 avril 2022]
  • Ministère des Solidarités et de la santé. Nouveau carnet de santé. Site internet : Ministère des Solidarités et de la santé. Paris ; 2018 [consulté le 12 avril 2022]
  • L'enfant et les écrans : les recommandations du Groupe de pédiatrie (Société française de pédiatrie) à destination des pédiatres et des familles. Perfectionnement en Pédiatrie. Elsevier Masson 2018;1:19-24
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires