Définition et causes de la scoliose

20 avril 2017
La scoliose est une déviation permanente de la colonne vertébrale, liée à une rotation des vertèbres. Elle survient surtout dans l’enfance et l’adolescence, mais peut aussi se déclarer à l’âge adulte. Cette affection est parfois la conséquence d’une autre maladie ou d’une malformation.

Qu’est-ce que la scoliose ?

La scoliose est une déformation permanente de la colonne vertébrale (ou rachis) dans les trois plans de l’espace, c’est-à-dire :

  • vers le haut ou le bas ;
  • vers la droite ou la gauche ;
  • vers l’avant ou l’arrière.

Cette déviation du rachis est liée à une rotation des vertèbres les unes par rapport aux autres. En cas de scoliose, la colonne vertébrale présente une torsion. Ses courbures naturelles, vers l’avant et l’arrière, sont modifiées. Cette maladie entraîne une gibbosité (déformation du haut du dos en forme de bosse).

Dos sans et avec une gibbosité

Schéma : dos sans et avec une gibbosité

Scoliose ou « attitude scoliotique » ?

La scoliose est à distinguer de l'attitude scoliotique. On parle d'attitude scoliotique quand la colonne vertébrale présente une déviation réductible (le médecin peut la diminuer par un changement de position, particulièrement si le patient est couché). En cas de scoliose, la déviation n'est pas réductible.

La déformation de l'attitude scoliotique est causée par une mauvaise position qui peut avoir différentes origines :

  • une inégalité de longueur des membres inférieurs ;
  • une pathologie du bassin ;
  • une attitude antalgique (position prise spontanément par le corps et dans laquelle on ressent le moins fortement une douleur).

L’attitude scoliotique est soignée selon les cas :

  • par une rééducation ;
  • par le port de semelles orthopédiques (si les membres inférieurs sont de longueurs différentes) ;
  • en traitant la cause de cette mauvaise position.

Quelles sont les causes de la scoliose ?

Cette affection peut avoir diverses origines.

La scoliose

Elle apparaît et se développe pendant l’enfance, progressivement, au cours de la croissance. En général, son évolution est lente avant la puberté, puis elle s’accélère durant cette période. C’est la forme de la maladie la plus répandue à ces périodes de la vie. Elle concerne en moyenne 1 % des 8-15 ans, les filles étant, statistiquement, huit fois plus touchées que les garçons.

Grâce aux soins, cette affection se stabilise. Cependant, il arrive qu’elle évolue encore à l’âge adulte.

La scoliose dite "secondaire"

Elle survient suite à une maladie neuromusculaire ou osseuse (touchant notamment les vertèbres) ou à une malformation de naissance. Chez l’enfant, elle est beaucoup plus rare que la forme .

La scoliose

C’est la scoliose apparue dans l’enfance, non stabilisée à la fin de l’adolescence et qui continue à progresser à l’âge adulte.

La scoliose dite "secondaire"

Elle est due à une maladie neuromusculaire ou osseuse (par exemple : inégalité de longueur des membres inférieurs, ostéoporose).

La scoliose dite "de novo"

Elle se déclare tardivement ; elle est due à une dégénérescence des disques intervertébraux et des vertèbres liée à l’âge. Elle est de plus en plus fréquente en raison de l’allongement de la durée de vie.

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Scoliose structurale évolutive (dont l’angle est égal ou supérieur à 25°) jusqu’à maturation rachidienne. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2008 [consulté le 8 octobre 2014]
  • Merloz P. La scoliose. Site internet : Université Joseph Fourier. Grenoble (France) ; 2004 [consulté le 8 octobre 2014]
  • Faundez A, Genevay S. Lombalgie du sujet âgé : le cas méconnu de la scoliose adulte. Rev Med Suisse. 2010;6(255):1358-62.
  • Steib JP. La scoliose. Site internet : Faculté de médecine de Strasbourg. Strasbourg (France) ; 2004- 2005 [consulté le 8 octobre 2014]