Les bons réflexes en cas de forte chaleur

04 avril 2017
L'été est parfois l'occasion de grosses chaleurs qui peuvent rendre le quotidien inconfortable. De la simple fatigue à la déshydratation en passant par les coups de chaleur, des recommandations permettent de limiter ces désagréments et leurs complications.

Diabète et canicule

L’été est parfois l’occasion de grosses chaleurs qui peuvent rendre le quotidien inconfortable. L’exposition à ces températures météorologiques élevées constitue un risque de coup de chaleur, d’insolation mais surtout de déshydratation qui peut avoir des conséquences sur l’équilibre de votre diabète. Certains signes évocateurs doivent vous alerter : soif intense, fièvre ou encore nausées.

Chez les personnes dont l’équilibre du diabète est fragile, une déshydratation peut accentuer le déséquilibre glycémique déjà existant. Dans les cas extrêmes, elle peut favoriser un coma diabétique en particulier chez les personnes âgées et les enfants.

Aussi, si vous réalisez une autosurveillance de votre glycémie et que vous êtes déshydraté, il vous sera difficile d'obtenir une goutte de sang.

De plus, la chaleur affecte le matériel nécessaire à la mesure de la glycémie : , bandelettes de test ou électrodes. S’il n’est pas conservé et utilisé dans des conditions de températures définies, il peut être défaillant et le lecteur peut afficher des résultats faussés, voire ne pas afficher de résultat du tout.

Enfin, la chaleur peut jouer sur l’effet des médicaments ; elle doit vous inciter à changer votre façon de stocker certains de vos médicaments et notamment votre .

La plateforme téléphonique Canicule info service

En prévision des températures supérieures aux normales saisonnières annoncées par Météo France, la plateforme Canicule info service vous informe au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe), tous les jours de 09 h à 19 h. Elle est activée dès le premier épisode de chaleur.

Recommandations lors des chaleurs estivales

Afin de limiter les désagréments des fortes chaleurs et les complications, suivez les recommandations suivantes.

Buvez de l'eau régulièrement

Et ce, sans attendre d'avoir soif :

  • gardez de l’eau à température ambiante à portée de main ;
  • évitez les boissons sucrées et/ou caféinées ;
  • limitez l'alcool ;
  • consommez des aliments riches en eau, comme des fruits ou des crudités ;
  • prévenez la déshydratation en privilégiant les bouillons et les soupes riches en vitamines et minéraux.

Misez sur le brumisateur

Accordez-vous une petite vaporisation sur le visage et le corps dès que le besoin se fait sentir. N'hésitez pas à prendre une douche fraîche (mais pas froide) à tout moment de la journée.

Évitez les efforts physiques aux heures les plus chaudes de la journée, préférez le petit matin et la fin de journée.

Si vous pouvez vous offrir une sieste au moment le plus chaud de la journée, n'hésitez pas !

Dehors :

  • protégez votre tête avec un chapeau ou une casquette ;
  • préférez des vêtements légers et clairs.

Vous pouvez même mouiller votre t-shirt, pour vous rafraichir.

Dans votre logement ou sur votre lieu de travail :

  • fermez dès le matin les volets ou les stores des fenêtres exposées au soleil, pour préserver la fraîcheur de l'intérieur ;
  • vous pouvez aussi pendre des serviettes éponges humides à vos fenêtres, elles rafraîchiront l'atmosphère ;
  • veillez à éteindre les appareils électriques non utilisés, qui dégagent encore davantage de chaleur (ordinateur, lampes...)

Profitez des lieux climatisés

Dans les salles de cinéma, centres commerciaux ou encore musées… dès que vous en avez l’occasion.

Concernant vos médicaments

Vérifiez la température de conservation de chaque médicament en lisant sa notice et placez-les dans le lieu approprié.

En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien.

Concernant votre matériel pour l’autosurveillance de votre glycémie

Vous ne devez pas exposer votre matériel au soleil, ni à des températures élevées, ni à de fortes variations de températures ni à une atmosphère trop humide.

Les bandelettes (ou électrodes) et solutions de contrôle doivent être conservées dans un endroit frais et sec.

Pour préserver le matériel :

  • lisez attentivement le manuel d'utilisation de votre , la notice des bandelettes (ou électrodes) et de la solution de contrôle que vous utilisez. Les températures de stockage et les conditions de bon fonctionnement de ces produits y sont indiquées ;
  • demandez conseil à votre médecin ou pharmacien en cas de doute, de perte d’utilisation du manuel d’utilisation ;
  • dans votre logement, identifiez par avance des lieux propices au stockage ou à la réalisation des dosages dans lesquels la température n’est pas trop élevée ;
  • si vous devez vous déplacer, transportez les bandelettes et solutions de contrôle dans leur emballage d'origine placé dans des pochettes isothermes sans glace.
Sources
  • Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Canicule et chaleurs extrêmes. Site internet : social-sante.gouv.fr. Paris ; 2016 [Consulté le 14 décembre 2016]
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS). Informations sur le suivi glycémique (lecteur de glycémie) en cas de vague de chaleur - Questions-réponses. Site internet : ANSM. Saint-Denis ; 2005 [Consulté le 14 décembre 2016]
  • Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Conditions climatiques extrêmes et produits de santé. Site internet : ANSM. Saint-Denis ; 2016 [Consulté le 14 décembre 2016]
  • Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Conservation des médicaments en cas de vague de chaleur. Site internet : ANSM. Saint-Denis ; 2015 [Consulté le 14 décembre 2016]