Santé mentale : définition et facteurs en jeu

La santé mentale est un état de bien-être, indispensable pour se sentir en bonne santé. Elle ne se définit pas seulement par l’absence de trouble mental ou psychologique. La santé mentale fluctue en permanence parce qu’elle dépend de nombreux facteurs. Il est possible d'agir sur certains.

Santé mentale : de quoi parle-t-on ?

La santé mentale est un état de bien-être, indispensable pour se sentir en bonne santé. Elle ne se définit pas seulement par l’absence de trouble mental ou psychologique.

Comme le fait d’être en bonne santé physique, être en bonne santé mentale permet de se sentir bien dans sa peau, de s’épanouir, d’agir, de s’intégrer dans une communauté familiale, amicale, scolaire, professionnelle et de participer à la vie socio-économique.

Santé mentale et santé physique sont indissociables l’une de l’autre et sont d’ailleurs souvent imbriquées, l’une influençant l’autre et inversement.

« Il n’y a pas de santé sans santé mentale », c’est l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui le dit.

La santé mentale n’est pas un état figé, elle est une recherche permanente d’un état d’équilibre psychique, propre à chaque personne, selon ses conditions de vie et les évènements qu’elle vit ou qu’elle a vécus.

Une personne peut ne souffrir d'aucune maladie psychique sans pour autant se sentir en bonne santé mentale. À l'inverse, une personne peut bénéficier d'un bien-être mental satisfaisant  tout en ayant un trouble psychique bien traité.

Maintenir une bonne santé mentale est aussi l'une des meilleures façons de se préparer à traverser les moments plus difficiles de la vie, sur le plan personnel ou professionnel.

Comment évaluer son bien-être mental ?

Vous éprouvez un sentiment de bien-être mental si :

  • vous parvenez à exprimer vos talents et qualités ;
  • vous vous sentez capable de réaliser vos projets et de gérer votre vie ;
  • vous supportez les tensions normales de la vie et les tracas du quotidien ;
  • vous jouez un rôle actif au sein de votre famille, de vos amis, de votre communauté et dans votre travail (ou dans vos études).

Quels sont les facteurs en jeu dans la santé mentale ?

La santé mentale fluctue en permanence parce qu’elle dépend de nombreux facteurs. Sur certains de ces facteurs il est possible d’agir.

Le milieu de vie

Le lieu de résidence ou d’hébergement, la qualité du logement et l’environnement sont plus ou moins propices à une bonne santé mentale. Ainsi, qu’il s’agisse de l’environnement proche ou d’un environnement étendu à la population d’un pays ou même du monde, toutes les menaces environnementales (hébergement précaire, récession économique, flambée épidémique comme celle due au Covid-19, situation d’urgence humanitaire, déplacements) sont des agressions pour la santé mentale.

Les facteurs socio-économiques

Les ressources financières et le travail ont un rôle dans la santé psychique. Ainsi la pauvreté est un facteur défavorable.

Les conditions de travail, les facteurs psychosociaux (stress, possibilité de prendre des décisions liées à ses tâches, liens avec les collègues, reconnaissance de l’expertise et des compétences, etc.),  ainsi que la sécurité des lieux, la précarité du travail ou le chômage… influent sur le bien-être psychique.

Quel que soit le secteur d’activité dans lequel elle travaille, une personne peut ressentir une souffrance psychique en lien avec son activité professionnelle.

Les symptômes liés aux risques psycho-sociaux sont multiples : troubles de la concentration, du sommeil, irritabilité, palpitations, nervosité, fatigue importante, baisse de moral,  stress, dépression, épuisement (burn out)…

L’histoire personnelle et relationnelle

Les événements (heureux ou malheureux) présents ou vécus dans le passé influent sur le psychisme. Certains évènements douloureux qui surviennent pendant les périodes critiques du développement, notamment au cours de la petite enfance, sont particulièrement nocifs pour le psychisme. Par exemple, des pratiques éducatives sévères, des châtiments et violences corporels, le harcèlement compromettent la santé mentale de l’enfant, puis de l’adulte.

Un environnement relationnel bien structuré en famille, entre amis, dans une communauté, avec des collègues de travail  est un facteur protecteur.

L’usage de substances psychoactives est un facteur de déséquilibre psychique.

Les facteurs biologiques et génétiques

Les facteurs biologiques et notamment génétiques (hérédité) expliquent la fréquence de certains troubles psychiques (autisme par exemple).

L’état de santé

Sommeil de mauvaise qualité

Des difficultés à trouver le sommeil, des réveils nocturnes, un sommeil de mauvaise qualité, des insomnies donnent l'impression d'un sommeil non récupérateur et retentissent sur la qualité de la la journée qui suit :

Si le sommeil a des répercussions sur l'état psychique, inversement des troubles psychologiques altèrent la qualité du sommeil.

Maladie physique et troubles psychologiques : quels liens ?

Une maladie physique, surtout lorsqu’elle est chronique, peut altérée la santé mentale (dépression, anxiété, etc .).
Inversement, des troubles psychiques peuvent aggraver l’évolution d’une maladie chronique. Ils peuvent également se traduire par des symptômes physiques dont le retentissement sur la qualité de vie est important :

Santé mentale : quels sont les différents troubles ?

Une baisse de moral et la souffrance psychologique

Moments de stress, de tristesse, de dépréciation, de découragement, etc. : chacun connaît ces sentiments par moments, mais le plus souvent, ils sont temporaires et le bien-être psychologique s’installe à nouveau. Ces fluctuations de l’humeur et du « moral » sont normales.

Lorsque la souffrance psychologique devient importante et durable, la santé mentale est altérée.

La détresse psychologique réactionnelle

Elle est induite par les situations éprouvantes et difficultés existentielles (deuil, échec relationnel, scolaire...) et elle n’est pas forcément révélatrice d’un trouble mental.

Les symptômes, relativement communs et le plus souvent anxieux ou dépressifs, apparaissent généralement dans un contexte d’accidents de la vie ou d’événements stressants et peuvent être transitoires.

Lorsqu’elle est temporaire et fait suite à un événement stressant, cette détresse psychologique est considérée comme une réaction adaptative normale. En revanche, lorsqu’elle devient intense et perdure, elle peut constituer l’indicateur d’un trouble psychique.

Les personnes en détresse psychologique nécessitent d’être accompagnées médicalement et psychologiquement jusqu’à la guérison. Mal repérée ou mal accompagnée, la détresse psychologique peut faire basculer la personne dans une maladie, vers un comportement auto-agressif (tentative de suicide) ou peut entraîner multiplier les difficultés sociales.

La souffrance psychologique liée à des troubles psychiatriques

La souffrance psychologique peut être en rapport avec une maladie psychiatrique, plus ou moins sévère et/ou handicapante (trouble obsessionnel compulsif, troubles anxieux graves, trouble bipolaire, schizophrénie, troubles de la personnalité, etc). Celle-ci nécessite un traitement adapté.

Les conséquences liées aux affections psychiatriques peuvent être importantes (handicaps, auto-agression, discrimination et exclusion sociale). C’est pourquoi une prise en charge spécialisée est nécessaire.

Comprendre avec des images et des mots simples

Les situations de maltraitance peuvent avoir des conséquences sur le bien-être et la santé mentale d’une personne. Si vous avez une question sur la maltraitance, deux BD peuvent vous aider :

Ces fiches ont été réalisées par l’association CoActis Santé, avec des images et des mots simples. C’est pourquoi elles sont faciles à lire et à comprendre (FALC). Elles peuvent être adaptées selon votre profil (femme, homme, enfant, malentendant…).

  • Santé publique France. Santé mentale. Site internet : Santé publique France. Saint Maurice (France) ; 2023 [consulté le 14 septembre 2023]
  • Haute Autorité de santé. Maturation - Vulnérabilité - Santé mentale - Conduites addictives. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2023 [consulté le 14 septembre 2023]
  • Organisation mondiale de la santé. Santé mentale : renforcer notre action. Site internet : OMS. Genève (Confédération helvétique) ; 2022 [consulté le 14 septembre 2023]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. À garder en tête – C’est quoi la santé mentale ?. Site internet : Inserm. Paris ; 2021 [consulté le 14 septembre 2023]
  • Santé Québec. Maintenir une bonne santé mentale. Site internet : Québec.ca. Québec ; 2021 [consulté le 14 septembre 2023]
  • Référentiel de psychiatrie et addictologie. ECN 2021. Psychiatrie de l'adulte. Psychiatrie de l'enfant. 3ème édition Presses universitaires François-Rabelais. 
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire