Prévenir la rubéole par la vaccination

La vaccination est le meilleur moyen de se protéger contre la rubéole et de protéger son entourage, en particulier les femmes enceintes. Grâce à la vaccination, le virus de la rubéole ne circule plus de façon active en France.

La vaccination contre la rubéole

Le meilleur moyen de se protéger contre la rubéole, c'est la vaccination.

Quand se faire vacciner contre la rubéole ?

La vaccination des nourrissons par le vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR)

La vaccination contre la rubéole est obligatoire pour les nourrissons nés depuis le 1er janvier 2018.

Jusqu’à six à huit mois, les bébés sont protégés par les anticorps de leur mère qui restent dans leur sang. La vaccination s'effectue par l'injection du vaccin ROR ; la première injection doit donc être faite à l’âge de un an et la seconde, entre 16 et 18 mois pour que votre enfant soit protégé.

Si le nourrisson a reçu la première dose avant l'âge de 12 mois, il doit recevoir 2 doses supplémentaires : la première à 12 mois et la seconde entre 16 et 18 mois.

Le rattrapage vaccinal pour le ROR

Les personnes nées depuis 1980 doivent avoir reçu au total deux doses de vaccin ROR espacées d’un délai minimum d'un mois.

Si elles n'ont pas été vaccinées ou incomplètement vaccinées, elles bénéficient d'un rattrapage vaccinal qui nécessite 2 doses de vaccin ROR à un mois d'intervalle minimum (3 doses si la personne a reçu un premier vaccin ROR avant l'âge d'un an.)

Si vous envisagez d'avoir un bébé, vérifiez avec votre médecin que vous êtes vaccinée. Si ce n'est pas le cas, la vaccination est essentielle. Ne mettez pas en route une grossesse dans le mois suivant la vaccination et adoptez une contraception efficace durant un mois.

Si vous êtes déjà enceinte et non immunisée, vous ne pouvez pas être vaccinée pendant votre grossesse. Prévoyez de le faire juste après votre accouchement.

Les contre-indications de la vaccination ROR

La vaccination par le ROR est contre-indiquée en cas :

  • de grossesse ;
  • d’allergie connue aux produits utilisés pour la fabrication du vaccin ;
  • de .

En cas de fièvre ou d'infection chez votre enfant, le médecin peut décider de reporter la vaccination.

Qui vaccine ?

Pour en savoir plus sur la réalisation du vaccin, lire l'article Vaccination : calendrier et réalisation

Cinq bonnes raisons de se faire vacciner par le ROR

Voici pourquoi le vaccin ROR est important :

  1. C'est efficace
    La vaccination ROR consiste à déclencher une réaction de l'organisme pour qu'il fabrique lui-même une défense contre ces virus. Ainsi, chaque fois que le corps les rencontrera, il sera déjà .
  2. C'est simple
    Le vaccin ROR regroupe dans un même produit les vaccins contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. En seulement 2 injections, votre enfant est protégé à vie contre les 3 maladies. On ne peut pas faire plus simple.
  3. C'est fiable
    Les réticences de certains face à la vaccination ne sont pas justifiées. Le vaccin ROR est conçu pour être bien toléré et ne fragilise pas votre enfant.
  4. C'est utile
    Vacciner votre enfant est fondamental pour lui, mais aussi pour les autres. On ne peut éliminer la rougeole, la rubéole et les oreillons que si tous les enfants sont vaccinés. Sans enfant à infecter, les virus finiront par être éradiqués.
  5. C'est gratuit

Suivant les conseils de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Assurance Maladie mène un combat constant contre ces maladies en France. Dans sa volonté de les éliminer, elle prend totalement en charge le vaccin ROR pour tous les enfants âgés de un à dix-sept ans inclus.

À partir de 18 ans, le vaccin ROR est remboursé à 65 % par l'Assurance Maladie et la partie restante par la mutuelle, si la personne a souscrit un contrat « complémentaire santé » auprès d'une mutuelle.

Les vaccins destinés aux personnes bénéficiaires de l'aide médicale de l'État (AME) sont pris en charge à 100 %.

Les points à retenir sur la vaccination ROR

Je fais vacciner mon enfant à partir de un an.

Deux injections du vaccin ROR avant ses deux ans (12 mois et 16-18 mois) sont nécessaires pour que mon enfant soit protégé toute sa vie.

Je respecte un délai d’un mois entre les deux injections.

Le vaccin ROR est remboursé à 100 % par l’Assurance Maladie pour tous les enfants âgés de un à dix-sept ans inclus, et au minimum à 65 % pour tous les autres assurés.

Je peux me faire vacciner à l’adolescence ou à l’âge adulte.

Avant de me faire vacciner par le ROR, je m’assure que je ne suis pas enceinte et j’évite toute grossesse dans le mois qui suit l’injection du vaccin.

Si j'ai le projet d'avoir un enfant, je vérifie avec mon médecin traitant si je suis bien vaccinée contre la rubéole ou si j'ai déjà eu la maladie.

Si je ne suis pas immunisée lors de ma grossesse, je prévois de me faire vacciner par le ROR dès mon accouchement pour éviter tout risque lors d’une prochaine grossesse.

Que faire en présence d'un cas de rubéole ?

Si votre enfant ou une personne de votre entourage a la rubéole, votre médecin traitant déclarera la maladie à l'Agence Régionale de Santé, de façon anonyme. L'objectif est d'identifier les cas groupés de rubéole, témoignant d’une circulation localisée du virus. Face cette situation, des actions de promotion de la vaccination pourront être menées afin de prévenir la survenue de rubéoles materno-fœtales.

Prenez quelques mesures pour éviter la transmission du virus tout particulièrement à une femme enceinte qui ne serait pas immunisée. Ce sont les gestes barrières.

Lavez-vous les mains à l'eau et au savon avant et après chaque contact avec votre enfant ou adolescent qui a la rubéole. Apprenez-lui à se laver correctement et fréquemment les mains.

Lavez le nez de votre enfant malade avec du sérum physiologique.

Apprenez à votre enfant, lorsqu’il éternue ou tousse, à se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir jetable. S'il n'a pas de mouchoir, il doit se couvrir la bouche et le nez avec sa manche (au niveau du pli du coude). Pour se moucher, donnez-lui des mouchoirs en papier à usage unique qu’il jettera dans une poubelle munie d’un couvercle.

Évitez d'embrasser votre enfant et dissuadez-en ses frères et ses sœurs, même non malades. Veillez à ce que la personne malade n'entre pas en contact avec une femme enceinte, sauf si cette dernière est immunisée.

Nettoyez les objets (jouets, téléphone, clavier d’ordinateur, etc.) utilisés par le malade et ne partagez pas ses objets de la vie quotidienne avec ses proches : verres, couverts...Rangez sa brosse à dents après usage et veillez à ce que personne ne l'utilise.

Aérez votre maison au minimum une fois par jour et maintenez la température à 19° C.

Retirez votre enfant atteint de rubéole de l'école ou de la collectivité dans laquelle il est gardé tant qu’il est fébrile.

Rubéole et grossesse : danger !

Attention : évitez tout contact avec une femme enceinte non immunisée contre la rubéole.

Comprendre avec des images et des mots simples

Vous pouvez lire la bande dessinée La vaccination – Mieux comprendre la vaccination sur le site santebd.org. La BD décrit de manière simple ce qu’est un vaccin et comment se déroule la vaccination.

Ce document a été réalisé par l’association CoActis Santé avec des personnes en situation de handicap. Il contient des images et des mots simples. C’est pourquoi il est facile à lire et à comprendre (FALC).

  • Grangeot-Keros L, Bouthry E, Vauloup-Fellous C. Rubéole. EMC - Pédiatrie - Maladies infectieuses. 2015;11(1):1-10 [Article 4-290-A-20]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Suivi et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2016 [consulté le 28 mars 2024]
  • Santé publique France. Rubéole. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2022 [consulté le 28 mars 2024]
  • Collège national des pédiatres universitaires. Éruptions fébriles - Rubéole. ECN 2020 - 8ème édition. Elsevier Masson.
  • Haut Conseil de la santé publique. Survenue de maladies infectieuses en collectivité. Conduites à tenir. Site internet : HCSP. Paris ; 2012 [consulté le 28 mars 2024]
  • Ministère du Travail, de la santé et des solidarités. Calendrier vaccinal 2024. Site internet : Ministère du Travail, de la santé et des solidarités. Paris ; 2024 [consulté le 2 mai 2024]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
Le champ avec astérisque (*) est obligatoire.