Symptômes, diagnostic et évolution de la rougeole

13 avril 2018
La rougeole se manifeste par une éruption cutanée précédée par une rhinite, une conjonctivite, une toux, accompagnée d'une fièvre très élevée et d'une grande fatigue. La guérison a lieu en une dizaine de jours, mais des complications plus ou moins graves peuvent survenir.

Les symptômes de la rougeole

Entre le moment où le virus de la rougeole pénètre dans l'organisme et le début des premiers symptômes de la rougeole, il s'écoule en général une dizaine de jours. C'est la période d'. Une fois dans les voies respiratoires, le virus s'y multiplie et se répand dans le corps par la circulation sanguine.

Les premiers symptômes de la rougeole

La rougeole se manifeste d'abord par :

  • un écoulement du nez (rhinite) ;
  • une conjonctivite avec larmoiement, gonflement des paupières, rougeur des yeux et gêne à la vue de la lumière ;
  • une toux;
  • une grande fatigue (asthénie) ;
  • une forte fièvre (augmentation de la température du corps jusqu'à 39-40°C).

Ces symptômes durent environ trois à quatre jours. Puis l'éruption cutanée de la rougeole survient.

L'éruption lors de la rougeole

L'éruption cutanée de la rougeole est constituée de petites taches très rouges légèrement surélevées qui laissent des zones de peau normale. Elle est descendante : elle apparaît d'abord sur le visage : derrière les oreilles, sur le front, sur les joues, puis sur le cou, le haut du corps pour atteindre les pieds autour du troisième jour.

La personne malade reste fébrile et très fatiguée.

La rhinite et la conjonctivite disparaissent, mais la toux, qui est souvent intense, peut durer jusqu'à la fin de la rougeole.

L'éruption cutanée de la rougeole disparait en une semaine environ.

Le diagnostic de la rougeole

Avant l'arrivée de l'éruption cutanée typique de la rougeole, le médecin traitant peut mettre parfois en évidence des taches blanchâtres à l'aspect de grains de sable à l'intérieur des joues (dans la bouche) : ce signe est typique de la rougeole mais n'est pas toujours présent.

Le diagnostic de rougeole est en général fait lorsque l'éruption cutanée est présente.

Le médecin traitant s'assure également, par son examen, de l'absence de complications.

Aucun examen complémentaire n'est utile en cas de rougeole non compliquée.

La rougeole est une maladie très contagieuse : le médecin doit obligatoirement la signaler aux autorités sanitaires. Ce signalement permettra de prendre des mesures pour protéger l'entourage de la personne malade.

L'évolution de la rougeole

La rougeole est une maladie qui est fatiguante mais qui en général guérit. Cependant, lorsqu'elle survient chez des personnes fragiles des complications sont fréquentes.

La rougeole dure en général une dizaine de jours et le malade guérit. Il est à vie contre le virus de la rougeole.

Les complications sont présentes dans environ 30 % des cas de rougeole.

Elles surviennent le plus souvent chez les nourrissons de moins d'un an avant qu'ils ne soient vaccinés, les adolescents et adultes. Parmi ces derniers, les personnes présentant une sont particulièrement fragiles. Les complications les plus sévères sont plus fréquentes chez les nourrissons de moins de un an et les adultes de plus de vingt ans.

Le virus de la rougeole peut entraîner des complications peu graves :

D'autres complications de la rougeole sont plus graves et peuvent nécessiter le recours à une hospitalisation :

  • une pneumonie (dans 6 % cas) avec des difficultés respiratoires ;
  • une kératoconjonctivite, rare en France, avec une atteinte grave de l'œil et la perte de la vue ;
  • une atteinte du foie ou des reins ;
  • une complication neurologique comme l' survenant dans un cas sur mille. Elle se traduit par une fièvre élevée, des maux de tête, des troubles de la conscience et peut entraîner le décès ou des séquelles graves (troubles mentaux, paralysie, épilepsie).

Du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2016 plus de 24 000 cas de rougeole ont été déclarés en France. Près de 1 500 cas ont présenté une pneumopathie grave, 34 une complication neurologique et 10 sont décédés.

Chez la femme enceinte, la survenue d'une rougeole est grave. La rougeole peut être responsable de :

  • pneumopathie grave chez la mère,
  • anomalies fœtales,
  • naissance prématurée voire de décès du fœtus,
  • rougeole néonatale chez le nouveau-né si la maladie survient en fin de grossesse.
Ce qu’il faut retenir sur la rougeole
  • La rougeole est causée par un virus très contagieux qui se transmet par l'air.
  • La rougeole se reconnaît par des petites taches rouges qui apparaissent d'abord derrière les oreilles et sur le front.
  • C’est une maladie très éprouvante pour l’enfant ou l’adulte.
  • Les complications de la rougeole peuvent être graves : infection pulmonaire et complications neurologiques.
  • Des mesures de protection de l’entourage peuvent être prises.
  • Le meilleur moyen de se protéger, c'est de se faire vacciner !

Docteur Philippe Reinert, membre du Comité technique des vaccinations

Sources
  • Santé publique France - Institut de veille sanitaire. Rougeole. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2018 [consulté le 13 avril 2018]
  • Floret D. Rougeole. EMC - Pédiatrie - Maladies infectieuses. 2015;11(1):1-10 [Article 4-290-A-10]