Reconnaître la roséole

14 novembre 2019
La roséole est une maladie virale bénigne du petit enfant due à un virus du groupe herpès humain. Elle se caractérise par une très forte fièvre, de survenue brutale et suivie, après sa chute, d'une éruption cutanée brève.

La roséole infantile, une maladie virale

La roséole infantile, également appelée "exanthème subit" ou "sixième maladie", est une maladie virale très courante chez le petit enfant.

Elle est due à Herpèsvirus humain de type 6.

Dans plus de 90 % des cas, la roséole infantile survient avant l'âge de deux ans, avec un pic entre 7 et 13 mois. Elle devient rare après quatre ans.

C'est une maladie qui provoque une très forte fièvre. Elle est cependant bénigne et l'enfant guérit en quelques jours.

Le virus est présent dans les sécrétions du nez et de la gorge et sa transmission se fait par contact avec :

  • la salive d’un enfant infecté (en buvant dans le même verre par exemple),
  • les gouttelettes de salive et sécrétions nasales dispersées par la toux ou les éternuements,
  • les mains avec lesquelles l'enfant malade a frotté son nez ou qu'il a mises dans la bouche.

Les symptômes de la roséole

Après une de 5 à 15 jours, la roséole se déclare par une forte fièvre, entre 39 °C et 40 °C,de survenue brutale et qui persiste sans diminuer pendant trois jours.
Cette fièvre est :

  • le plus souvent isolée (l'enfant se porte bien par ailleurs),
  • ou associée à des troubles digestifs (perte d'appétit, diarrhée...), une grande irritabilité, un gonflement discret du pourtour des yeux ou quelques ganglions gonflés au niveau du cou (adénopathies).

Lorsque la fièvre cède, l'éruption apparaît. Celle-ci se manifeste par des taches rosées, parfois un peu en relief, de trois à cinq millimètres de diamètre. Ces taches siègent surtout au niveau du thorax, de l' et de la racine des membres (hanches et épaules). Elles sont plus rares sur le visage, les bras et les jambes et y apparaissent dans un deuxième temps.

L'éruption ne démange pas. Elle peut ne durer que quelques heures. En général, elle disparaît en 12 à 24 heures, voire en 36 heures.

Il existe aussi d'autres formes de roséole, plus atypiques et de diagnostic difficile :

  • une roséole sans éruption et avec de la fièvre ;
  • une roséole avec éruption et sans fièvre.

Dans tous les cas, la maladie n'est diagnostiquée qu'après l'apparition de l'éruption.

  • AboutKidsHealth - The Hospital for sick children. Roséole. Site internet : aboutkidshealth. Toronto (Canada) ; 2014 [consulté le 17 juillet 2019]
  • National Health service (NHS). Roseola. Site internet : NHS. Londres ; 2016 [consulté le 17 juillet 2019]
  • Collège des Enseignants de Médecine Infectieuse et Tropicale. Maladies éruptives de l'enfant. Site internet : Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2011 [consulté le 17 juillet 2019]
  • Société canadienne de pédiatrie. La roséole. Site internet : Soins de nos enfants. Ottawa (Canada) ; 2018 [consulté le 17 juillet 2019]