Lutter contre les ronflements

18 août 2017
Une bonne hygiène de vie, associée à une alimentation équilibrée, peut aider à diminuer voire faire disparaître les ronflements. Si toutefois ils persistent, il est conseillé de consulter un médecin.

Que faire en cas de ronflement ?

Changer quelques habitudes de vie suffit souvent à améliorer le ronflement. Prenez le temps de mettre en pratique quelques conseils et évaluez-en le bénéfice pour vous-même.

Voici ce qui est conseillé :

  • arrêtez de fumer ;
  • évitez la consommation d’alcool, qui favorise l’endormissement mais perturbe le sommeil de la deuxième partie de la nuit. Si vous n'arrêtez pas votre consommation quotidienne, essayez de la diminuer et surtout de ne pas boire d'alcool dans les heures qui précèdent le coucher (supprimez l'alcool au dîner) ;
  • dormez sur le côté car la position couchée sur le dos favorise les ronflements ;
  • perdez du poids si vous êtes en surpoids en modifiant votre alimentation et en augmentant votre activité physique ;
  • essayez d'arrêter progressivement de prendre des médicaments qui facilitent le sommeil. Demandez conseil à votre pharmacien. Si vous suivez un traitement antidépresseur ou anxiolytique, parlez-en à votre médecin, il pourra peut-être le modifier.

Quand consulter ?

Si malgré vos efforts, les ronflements ne passent pas, consultez votre médecin traitant.

Une consultation s’impose également dans les situations suivantes :

  • les ronflements affectent la qualité de votre sommeil ;
  • vous ne vous sentez pas reposé au réveil et la fatigue s’accentue dans la journée, vous obligeant à lutter pour rester éveillé ;
  • vous présentez des épisodes de somnolence dans la journée ;
  • les ronflements s’accompagnent d’autres symptômes tels que des troubles de la mémoire et de la concentration, des maux de tête, une irritabilité et de l’anxiété, des troubles dépressifs ou encore la diminution de la libido ;
  • les ronflements entraînent des problèmes relationnels entre vous et votre conjoint ;
  • les ronflements concernent votre enfant (recherche d’une pathologie des ou une des amygdales).
L’assoupissement, un signe d’apnée du sommeil

S’assoupir durant la journée devant la télévision, lors d’une réunion ou en voiture, peut révéler un syndrome d’apnée du sommeil. Pour vérifier cette hypothèse, le médecin vous prescrit un enregistrement des fonctions cardio-respiratoires durant le sommeil, dans un centre spécialisé. Si les résultats confirment la pathologie, le médecin mettra en place un traitement adapté.

Sources
  • Boivin D. Ronflement. Site internet : Santé.lu. Luxembourg ; 2015 [consulté le 18 juillet 2016]
  • M.-P d'Ortho. Du ronflement aux apnées du sommeil. In : Encyclopédie médico-chirurgicale - AKOS (Traité de médecine) 2012;7(4):1-8 [Article 1-0980]
  • National Health service (NHS). Snoring. Site internet : NHS choices. Londres ; 2014 [consulté le 18 juillet 2016]