Reconnaître la rhinopharyngite du bébé et de l'enfant

03 décembre 2018
La rhinopharyngite ou rhume est une infection virale très fréquente chez le bébé et l’enfant, bénigne mais très contagieuse. Fièvre modérée, nez qui coule... sont des symptômes qui passent en quelques jours. Cependant des complications, le plus souvent bactériennes, peuvent survenir.

Qu’est-ce que la rhinopharyngite ?

La rhinopharyngite ou rhume est une infection virale

La rhinopharyngite, appelée couramment rhume, est une infection virale bénigne de la qui tapisse l’intérieur du nez (cavité nasale) et le (situé à l'arrière des fosses nasales).

La du nez sécrète habituellement en petite quantité un liquide dont le rôle est d'humidifier en permanence l'air inspiré et de lutter contre les agents infectieux.

En cas de contamination par un virus, cette gonfle, s’irrite et produit en grande quantité ses sécrétions, de sorte que le nez « est bouché » ou que le nez « coule ».

La pharyngée est également le siège d’une inflammation associant rougeur, œdème et douleur.

La rhinopharyngite est fréquente chez le bébé et l'enfant, bénigne mais contagieuse.

C'est la maladie infectieuse la plus fréquente chez l'enfant. Entre six mois et six ans, chaque enfant présente en moyenne quatre à cinq épisodes de rhinopharyngite par an, surtout en automne et en hiver. En effet, 200 virus différents sont capables de provoquer cette maladie. Chaque virus induit une de courte durée qui ne protège pas contre les autres virus, ce qui permet les réinfections virales multiples.

Plusieurs facteurs favorisent la survenue d'une rhinopharyngite chez un enfant

Ce sont :

  • le tabagisme passif, la pollution et la sécheresse de l'air ambiant qui diminuent la mobilité des cils présents sur la respiratoire recouverte de (ces cils permettent d'évacuer les sécrétions des fosses nasales) ;
  • un terrain allergique, souvent familial ;
  • un reflux gastro-œsophagien qui crée une irritation locale ;
  • la vie en communauté (crèche par exemple) qui favorise la diffusion du virus ;
  • une carence en fer, fréquente chez le petit enfant pouvant être responsable d'une anémie ;
  • l'existence d'une maladie chronique (mucoviscidose, par exemple) ;
  • l'absence d'allaitement maternel.
Pourquoi votre enfant est-il toujours malade ?

Les bébés et les enfants sont souvent malades car leur n'est pas encore mature. Les infections de la vie courante sont le plus souvent bénignes et même bénéfiques : elles participent au développement du .

La vie en collectivité peut favoriser la transmission de virus et de bactéries : il est normal que les enfants placés en crèche soient malades plus souvent que ceux gardés à domicile.

Même si votre enfant présente des infections récidivantes ORL (rhinopharyngite, otite, angine, plus rarement sinusite) ou respiratoires (bronchite, bronchiolite) la situation s'améliorera le plus souvent avec l'âge sans laisser de séquelles. Un enfant qui est souvent malade avant trois ans le sera de moins en moins par la suite, puis encore plus rarement après six ans.

Les symptômes de la rhinopharyngite du bébé et de l'enfant

Après une période d' de 1 à 7 jours, la rhinopharyngite débute par une fièvre modérée (inférieure à 39 °C) associée à une obstruction du nez (nez bouché) puis à un écoulement nasal.

La fièvre ne dure pas plus de 3 jours.

Le nez coule pendant deux à dix jours. Les sécrétions du nez sont d'abord claires, transparentes puis deviennent épaisses, jaunes ou verdâtres.

Un mal de gorge est souvent présent, mais pas toujours exprimé par l'enfant.

Une toux peut également apparaître et durer jusqu'à 10 jours.

La rhinopharyngite du bébé de moins de trois mois est à surveiller

La rhinopharyngite est plus grave chez les nourrissons de moins de 3 mois car les risques de détresse respiratoire et d'apnées sont augmentés à cet âge du fait d'une respiration exclusivement par le nez. Une surveillance de la respiration de l'enfant en milieu hospitalier peut être nécessaire.

Par ailleurs, la rhinopharyngite peur se compliquer de conjonctivite purulente.

Détails du rhinopharynx

Schéma représentant le rhinopharynx, partie du pharynx, situé après les fosses nasales (cf. description détaillée ci-après)

Comment évolue la rhinopharyngite chez le bébé et l'enfant ?

Maladie bénigne, la rhinopharyngite de l'enfant guérit spontanément en moins de dix jours.

Cependant, une rhinopharyngite peut précéder une autre maladie virale :

Des complications, généralement bactériennes, peuvent survenir dans l'évolution d'une rhinopharyngite. Elles peuvent se traduire par :

La rhinopharyngite peut récidiver fréquemment, devenant traînante sur des semaines et des mois. Ces enfants ont un « rhume perpétuel », un peu atténué pendant les mois d'été. Il s'ensuit une augmentation de volume des , une respiration par la bouche et la survenue possible de troubles du sommeil.

© Assurance Maladie, Société française de Pédiatrie

  • Collège national des pédiatres universitaires. Rhinopharyngite. Site internet : Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2014 [consulté le 30 novembre 2018]
  • Le Gac M-S, Delahaye L, Martins-Carvalho C, Marianowski R. Rhinopharyngites. EMC Elsevier Masson. Pédiatrie - Maladies infectieuses. 2009;4(4):1-5