Prévenir la rhinopharyngite de l’enfant

03 décembre 2018
La rhinopharyngite est une maladie virale très contagieuse. Des mesures simples permettent d’en limiter la transmission et d’éviter qu’elle ne s’aggrave.

Quelques conseils pour prévenir la transmission de la rhinopharyngite

La rhinopharyngite se transmet :

  • par contact direct, de personne à personne (par les postillons, le baiser, en parlant ou par les mains) ;
  • indirectement, par les objets souillés par la salive : jouets, couverts, linge de toilette, etc.

Au quotidien, des gestes simples peuvent prévenir la transmission de la rhinopharyngite :

  • la température de vos pièces doit être comprise entre 18 °C et 20 °C pour éviter les atmosphères trop chaudes et sèches ;
  • aérez souvent la chambre de votre enfant ;
  • apprenez à votre enfant, lorsqu'il éternue ou tousse, à se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir jetable. S'il n'a pas de mouchoir, apprenez-lui à se couvrir la bouche et le nez avec sa manche (au niveau du pli du coude) ;
  • à partir de deux ans, apprenez à votre enfant à se laver les mains correctement et fréquemment ;
  • lorsque vous lui lavez les mains, pensez à frotter entre ses doigts ;
  • coupez souvent ses ongles pour qu'ils restent propres ;
  • évitez que votre enfant ne s'approche trop près des personnes malades ;
  • lavez-vous les mains, si possible avec du savon liquide, en les frottant pendant 30 secondes. Rincez-les ensuite sous l’eau courante et séchez-les avec une serviette propre ou à l’air libre. Le lavage des mains doit devenir un réflexe : au minimum, avant de préparer le repas ou de manger, après s’être mouché, après avoir éternué ou toussé en mettant sa main devant la bouche, après être passé aux toilettes, après avoir pris les transports en commun, après s’être occupé de son enfant et dès qu'on rentre chez soi.

Pour éviter que votre bébé ou votre enfant ne soit malade, votre médecin envisagera si nécessaire :

Par ailleurs, n'exposez pas votre enfant à la fumée de tabac qui favorise les infections ORL (otites, laryngite aiguë...) chez les petits.

© Inpes

Quelques gestes pour éviter de transmettre la rhinopharyngite à votre enfant

Si vous êtes atteint de rhinopharyngite, vous pouvez éviter de contaminer votre enfant en appliquant quelques conseils :

  • toussez ou éternuez dans le pli de votre coude ou dans un mouchoir en papier, puis jetez votre mouchoir ;
  • n'embrassez pas votre enfant sur le visage ;
  • protégez votre enfant en portant un masque ;
  • lorsque vous vous mouchez, utilisez un mouchoir en papier et jetez-le ;
  • lavez-vous les mains, si possible avec du savon liquide, en les frottant pendant 30 secondes. Rincez-les ensuite sous l’eau courante et séchez-les avec une serviette propre ou à l’air libre. Le lavage des mains doit devenir un réflexe : au minimum, avant de préparer le repas ou de manger, après s’être mouché, après avoir éternué ou toussé en mettant sa main devant la bouche, après être passé aux toilettes, après avoir pris les transports en commun, après s’être occupé de son enfant et dès qu'on rentre chez soi.
Pour limiter les risques de contagion, respectez ces trois recommandations
Affichettes Inpes

Affiches éditées par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé

  • Kubiak C, Jestin C, Gautier A, Guilbert P, Léon C. Comportements d'hygiène des Français pour prévenir les infections virales saisonnières. Évolutions. 2007;6:1-4
  • Collège national des pédiatres universitaires. Rhinopharyngite. Site internet : Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2014 [consulté le 30 novembre 2018]
  • Le Gac M-S, Delahaye L, Martins-Carvalho C, Marianowski R. Rhinopharyngites. EMC Elsevier Masson. Pédiatrie - Maladies infectieuses. 2009;4(4):1-5