Consultation et bilan médical en cas d’absence de règles

Si vous n’êtes plus réglée depuis plus de 3 mois ou si votre adolescente n’est pas encore réglée à l’âge de 16 ans, un avis médical est nécessaire. Préparez votre consultation. Un bilan permettra de déterminer la cause de l'aménorrhée.

Aménorrhée : préparer sa consultation médicale

Si vous n’êtes plus réglée depuis plus de 3 mois ou si votre adolescente n’est pas encore réglée à l’âge de 16 ans, demandez un avis médical.

Préparez les réponses à ces questions sur votre famille :

  • À quel âge vos sœurs et votre mère ont-elles été pubères et réglées  ? Ont-elles eu des enfants ?
  • Y a-t-il une maladie génétique chez des parents proches ?

Faites le point avec votre médecin sur votre santé gynécologique :

  • À quel âge a eu lieu votre puberté et a-t-elle été précoce, normale ou tardive ?
  • Avez-vous eu des enfants et comment se sont passé les accouchements ?
  • Depuis quand vos règles sont-elles interrompues ? Comment sont vos règles (douloureuses ou non par exemple) et vos cycles menstruels habituellement ou dans les mois précédant leur arrêt (cycles irréguliers par exemple) ?
  • Quels moyens de contraception avez-vous utilisés et en cas de contraception hormonale, à quelle date l’avez-vous arrêtée ?

Faites le point sur votre santé et votre mode de vie :

  • Avez-vous d’autres symptômes : bouffées de chaleur, douleurs abdominales, modification de la pilosité, acné, peau grasse, écoulement mammaire (comme du lait) ?
  •  Avez-vous eu des maladies, des traitements chirurgicaux (interventions chirurgicales sur l’utérus par exemple) ou médicaux, en particulier gynécologiques (fausses couches, IVG ou interruption volontaire de grossesse...) ?
  • Êtes-vous soignée pour une maladie chronique actuelle (diabète, ...) ?
  • Êtes-vous sportive de haut niveau ?
  • Suivez-vous un régime hypocalorique sévère excluant en partie les graisses et avez-vous perdu du poids ?

Aménorrhée : la consultation médicale

La consultation comporte un examen général avec 

  • prise de poids, de la taille et calcul de l’indice de masse corporelle (IMC) pour dépister une insuffisance de poids ou au contraire un surpoids ;
  • recherche d’un développement excessif de la pilosité, d’une peau grasse, d’une acné.

Un examen gynécologique, avec frottis du col de l'utérus si nécessaire, est effectué avec votre consentement. Cet examen gynécologique n’est pas pratiqué si l’ concerne une jeune fille vierge.

En cas d'aménorrhée primaire, le médecin note le développement pubertaire : développement des seins, de la pilosité pubienne (présence et développement des poils au niveau du pubis).

À la fin de sa consultation, le médecin peut vous demander de réaliser le suivi et les examens suivants.

Suivi de la température

Le médecin vous demande de faire une courbe de température qui permet d'évaluer la qualité de l’. La courbe de température est réalisée sur une période d’au moins deux mois. Vous êtes est invitée à noter la température prise par un thermomètre médical, tous les matins avant le lever, avec le même thermomètre, par la même voie (auriculaire, buccale, rectale..) et la reporter sur une courbe.

Les mesures sont reportées sur une feuille, ainsi que tous les évènements intercurrents qui apparaissent (nuit agitée, infection de l'oreille, du nez, de la bouche et de la gorge, etc.) Normalement en première partie la température est basse et monte d’environ O,5 ° C après l’ et ce décalage se poursuit en plateau pendant 12 à 14 jours.

Réaliser un test aux progestatifs

Ce test a pour but de savoir si les sécrètent des estrogènes alors que les règles sont absentes. Un est prescrit pendant 10 jours. Une hémorragie de privation hormonale (comme des règles) survient dans les 2 jours après l’arrêt si l’endomètre de l’utérus est normal et si la sécrétion d’estrogènes par les est en quantité suffisante. L'absence de règles signifie que la sécrétion en estrogènes est très diminuée.

Calculer votre IMC - Indice de masse corporelle

cm
kilos

Votre IMC : -
Poids normal (18.5 < IMC < 25)
Poids entre kilos et kilos

Amménorrhée : faut-il faire des examens ?

La réalisation des examens est adaptée à votre situation médicale.

Ainsi, si vous êtes ménopausée et que tout se passe normalement, aucun examen n’est utile. Si le médecin pense que vous êtes enceinte, il peut demander un dosage de bêta HCG dans le sang pour rechercher confirmer une grossesse.
Dans les autres cas, le médecin envisage de prescrire des examens et son choix est guidé par son examen au cabinet médical : votre âge, les circonstances de survenue de l’ ( primaire ou secondaire), les symptômes associés, etc.

Les examens permettent au médecin de trouver la cause de l’absence de règles et de proposer un traitement adapté médical ou chirurgical.

Détermination de l’âge osseux en cas d’absence de règles chez une jeune fille

Une radiographie de la main permet de définir l’âge osseux. Normalement, le sésamoïde du pouce (petit os) apparaît pour un âge osseux de 13 ans.

Cet examen permet d’authentifier le retard de maturation osseuse et de puberté.

En cas de retard pubertaire, le sésamoïde est absent à cet âge-là.

Dosages sanguins hormonaux

Pour détecter certaines anomalies du fonctionnement des ou de l', le médecin demande le dosage dans le sang des hormones suivantes :

  • estradiol ;
  •  ;
  • LH et FSH ;
  • prolactine ;
  • s’il existe des signes d’hyperandrogénie (pilosité excessive, séborrhée, acné…) ;
  • si besoin, dans un deuxième temps, hormone anti–mullérienne (AMH) qui est un marqueur de la réserve ovarienne en follicules…

Échographie pelvienne

Le médecin peut prescrire une échographie abdomino-pelvienne. Elle est effectuée par voie endovaginale ou par voie abdominale chez la jeune fille ou femme vierge. Cette échographie, permet d'évaluer :

  • l’état des  : présence ou absence, volumes et structure ( anormaux, polykystiques...) ;
  • l’aspect de l’utérus et du vagin : présence ou non de malformations, cavité utérine non visible, cloisons vaginales...

Autres examens

Le médecin peut prescrire d’autres examens :

  • un scanner ou une IRM pelvienne (pour l'analyse de l'utérus, du vagin et des ) ou cérébrale (pour l’étude de l’ et l’ensemble du cerveau) ;
  • un caryotype (analyse des chromosomes) ;
  • la recherche d’anomalies génétiques.

L’examen et le bilan permet au médecin de trouver la cause de absence de règles et de proposer un traitement adapté médical ou chirurgical.

Peut-on prendre une pilule pour forcer les règles sans faire de bilan ?


Non. La prise d’une pilule estroprogestative « pour régulariser les règles » ne fait que provoquer des règles artificielles. Elle est déconseillée avant d'avoir trouver la cause de l'absence de règles car ces règles artificielles peuvent rassurer à tort.

Le diagnostic de la cause de l’ doit être fait avant toute prescription.

  • Collège national des gynécologues et obstétriciens (CNGOF) . ECN 2018. 3e édition Elsevier Masson
  • Société française d’endocrinologie. . Site internet : Société française d’endocrinologie. Paris ; 2022 [consulté le 23 août 2023]
  • Haute Autorité de santé. Syndrome de Turner. PNDS 2021. Site internet : Haute Autorité de santé. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2021 [consulté le 23 août 2023]
  • National Health service. Missed or late periods. Site internet : NHS. Londres ; 2022 [consulté le 23 août 2023]
  • Duclos M. Spécificité du sport féminin. Médecine du sport 2020. Éditions Elsevier Masson.
  • Lansac J. Aménorrhées secondaires. Gynécologie pour le praticien. 2018;(23):343-354. 9e édition Elsevier Masson
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
Le champ avec astérisque (*) est obligatoire.