Comprendre la pyélonéphrite aiguë

07 octobre 2019
La pyélonéphrite aiguë est une infection urinaire localisée dans un rein et dans la voie urinaire allant de ce rein à la vessie (uretère). Le plus souvent, elle est due à la bactérie Escherichia Coli. Elle doit être traitée sans délai, surtout chez les personnes à risque de complications comme les femmes enceintes.

Qu'est-ce que la pyélonéphrite aiguë ?

La pyélonéphrite aiguë est une infection bactérienne qui touche les reins. En général, elle est localisée à un seul rein et à l'uretère correspondant (canal qui conduit l'urine du rein vers la vessie). C’est pourquoi la pyélonéphrite aiguë est également qualifiée d’infection urinaire haute.
Elle fait souvent suite à une cystite aiguë.

Le principal agent infectieux est la bactérie Escherichia Coli comme dans la cystite. Ce microbe est responsable de 75 à 90 % des cas d’infections de l’appareil urinaire. D’autres germes sont plus rarement impliqués.

La pyélonéphrite est dite "aiguë" car elle guérit en quelques jours grâce au traitement antibiotique.

Elle est plus fréquente chez la femme que chez l’homme, en particulier lors de la grossesse. La présence d'une malformation des voies urinaires favorise également sa survenue.

Les reins et les voies urinaires

Schéma représentant les voies urinaires composées des reins, des uretères, de la vessie et de l’urètre (cf. description détaillée ci-après)

Vidéo : La pyélonéphrite et ses causes

© Pulsations Multimedia « Allô Docteurs »

Pyélonéphrite : les situations à risque de complications

Suivant le contexte de survenue, une pyélonéphrite aiguë peut présenter plus de risques de complications. C’est le cas si elle survient chez :

  • un individu présentant des anomalies des voies urinaires ( vésico-urétéral, lithiase urinaire, tumeur...) ou venant de subir une intervention sur l’appareil urinaire ;
  • un homme (risque d’infection de la prostate associée ou ) ;
  • une femme enceinte ;
  • un sujet âgé ;
  • une personne souffrant d' (cancer, VIH, greffe rénale, traitement , etc.) ;
  • une personne présentant une maladie rénale chronique.
Pourquoi la pyélonéphrite est-elle grave pendant la grossesse ?

Environ 6 % des femmes enceintes présentent des germes dans leurs urines sans le savoir. Les spécificités anatomiques et hormonales liées à la grossesse augmentent le risque que ces germes remontent jusqu’aux reins. La gravité de la pyélonéphrite lors de la grossesse tient au risque :

  • d'infection grave pour la mère ;
  • de transmission des germes à l’enfant au cours de la grossesse ou lors de l’accouchement ;
  • d'accouchement prématuré.

C'est pourquoi, lors du suivi de la grossesse, un examen des urines par bandelette, à la recherche de produits en cas d'infection urinaire, est effectué à chaque consultation et une analyse d'urines (ECBU) est demandée au moindre doute.

  • Haute Autorité de santé. Pyélonéphrite aiguë de la femme. Fiche Mémo. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2016 [consulté le 7 octobre 2019]
  • E Pilly. ECN 2018. Infections urinaires de l’adulte UE6 – N°157. Pyélonéphrite aiguë : p 148-151. Éditions Alinéa Plus. Paris
  • Doublet J-D. Pyélonéphrites non compliquées et compliquées de l'adulte : diagnostic et traitement. EMC - Urologie 2016;9(4):1-13 [Article 18-070-A-10].