Punaises de lit : les mesures à prendre et la consultation

06 octobre 2017
Les piqûres de punaises de lit peuvent disparaître spontanément. Parfois, elles causent des atteintes dermatologiques ou allergiques, nécessitant une consultation médicale. Pour éliminer les parasites et limiter leur propagation, un nettoyage minutieux du lieu infesté se révèle indispensable.

Que faire en cas d’infestation par des punaises de lit ?

Vous présentez des lésions cutanées évocatrices de piqûres de punaises de lit.

Aucun soin particulier n'est nécessaire et les lésions cutanées disparaissent d’elles-mêmes en dix jours. Ces parasites ne transmettent pas de maladies.

Lavez-vous normalement et essayez de ne pas vous gratter. Le grattage prolonge les démangeaisons et entraîne des lésions qui peuvent se surinfecter (impétigo).

Si les démangeaisons sont très importantes, vous pouvez utiliser une crème ou un gel antihistaminique ; demandez conseil à votre pharmacien.

Veillez à empêcher la diffusion des punaises de lit.

Pour empêcher la propagation de l’infestation, il est très important de diminuer et supprimer le nombre de punaises par des moyens mécaniques et de ne pas disperser les parasites de façon à ne pas aggraver la situation.
Voici quelques conseils :

  • si vous rentrez de voyage, déposez vos bagages sur une surface dure loin des endroits où les punaises pourraient nicher ;
  • lavez, à au moins 60 °C, vos vêtements immédiatement après les avoir sortis de la valise. Lavez également cette dernière à l’eau, à la même température ;
  • mettez les objets non lavables dans le sèche-linge et faites un cycle d'au moins 30 minutes à la plus forte température possible ;
  • lorsque cela est possible, mettez les objets au congélateur à - 20°C au minimum pendant 48 heures ;
  • ne jetez pas, sans qu'ils aient été traités, vos meubles infestés (matelas, fauteuil...) car ils pourraient contaminer d'autres personnes ;
  • passez l’embout fin de votre aspirateur sur votre matelas, votre lit et les objets environnants (table de nuit, rideaux, livres, etc.) Comme les insectes ne meurent pas dans le sac de l’appareil, il est indispensable d’ôter celui-ci. Emballez-le dans un sac en plastique hermétique que vous jetterez dans une poubelle extérieure. Ensuite, nettoyez votre aspirateur ;
  • pour traiter les recoins et tissus d’ameublement, ayez recours au nettoyage à la vapeur à 120 °C, qui détruit les insectes ;
  • bouchez les fentes et les fissures sur les murs, derrière les plinthes et sur les cadres de lit en bois ;
  • enlevez ou recollez le papier peint qui se décolle ;
  • refixez si besoin les plaques des interrupteurs.

En cas de contamination importante par des punaises de lit, il est parfois très difficile de régler le problème. N'ayez pas recours aux insecticides par vous-même. Ils sont en général insuffisamment inefficaces car leur application, même répétée, ne permet pas d'atteindre toutes les cachettes des punaises. En plus d'être toxiques, les insecticides utilisés à répétition favorisent l'apparition d'une résistance des parasites au traitement.

N’hésitez pas à contacter un spécialiste de la lutte antiparasitaire, ou les services d’hygiène de la mairie. Ils pourront traiter efficacement votre logement avec des insecticides très puissants.

Quand faut-il voir un médecin en cas de piqûre ?

Prévoyez une consultation médicale dans les cas suivants :

  • vous souffrez de démangeaisons persistantes ;
  • les piqûres provoquent une réaction allergique avec des lésions de type urticaire (boursouflures rouge vif assez douloureuses).

Dans les deux cas, pour vous soulager, votre médecin traitant peut vous prescrire une crème, voire un antihistaminique.

Sources
  • Ministère des Solidarités et de la Santé. Punaises de lit. Site internet : Ministère des Solidarités et de la santé. Paris ; 2017 [consulté le 5 octobre 2017]
  • Portail Santé Montréal. Reconnaître les punaises de lit et en prévenir l'infestation. Site internet : Québec - Portail santé Montréal. Montréal (Canada) ; 2016 [consulté le 5 octobre 2017]
  • Recommandations sanitaires pour les voyageurs,  BEH Hors-série, 6 juin 2017. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2017 [consulté le 19 juin 2017]