Sommaire : Punaises de lit

Comment reconnaître les piqûres de punaises de lit et la présence des insectes chez soi ?

Les punaises de lit, souvent cachées dans la literie, piquent les dormeurs pour se nourrir de leur sang. On reconnaît leur présence aux lésions rouges de la peau dues aux piqûres, aux petites taches noires sur les draps, correspondant aux déjections associées à des trainées de sang dues à leur écrasement dans la nuit.

Punaises de lit : des insectes nocturnes présents partout

Punaises de lit : de petits insectes qui se reproduisent vite !

Les punaises de lit sont de petits insectes de forme ovale, très plats, sans ailes et de couleur brune devenant rougeâtre après leur repas sanguin. À l’âge adulte, elles mesurent  de 4 à 7 millimètres de long, soit environ la taille d’un pépin de pomme.

Les femelles adultes pondent des œufs, blanchâtres, de la grosseur d'une tête d'épingle. Une femelle pond 200 à 500 œufs dans sa vie. Les œufs sont pondus isolés ou en grappe et éclosent environ 10 à 14 jours après la ponte pour donner une larve de couleur claire mesurant de 1 à 2 mm.

Contrairement aux tiques ou aux moustiques, les punaises de lit ne présentent aucun risque de transmission d'agent infectieux (virus, bactérie, parasite...)

De quoi se nourrissent les punaises de lit ?

Les punaises de lit se nourrissent la nuit de sang humain : ce sont des parasites hématophages. Leur repas sanguin dure de 5 à 20 minutes.

Les punaises peuvent piquer jusqu'à 90 fois en une nuit. Toutefois, elles peuvent survivre sans manger pendant plusieurs mois (jusqu'à un an et demi).

Les déjections des punaises sont surtout constituées de sang digéré, ce qui explique leur couleur noire.

Où vivent les punaises de lit ?

Les punaises de lit sont des insectes nocturnes. Elles sont surtout actives la nuit et fuient la lumière.

On les trouve surtout dans les chambres à coucher (en particulier dans les matelas, les sommiers et les cadres de lit).

Elles vivent aussi dans d’autres endroits sombres et calmes (canapés de salon, fissures des murs et du plancher, arrière des tableaux, rideaux), où elles se cachent pendant la journée.

Elles peuvent vivre dans la machine à laver le linge si elles y ont été apportées par du linge contaminé et si le lavage est toujours effectué à l'eau tiède.

Les punaises de lit sont attirées par les vibrations, la chaleur, les odeurs et le gaz carbonique (CO2) dégagés par l'individu. Souvent, au début de l'infestation, les punaises de lit ne piquent qu'une seule personne dans le logement. Pour obtenir leur nourriture, elles piquent les dormeurs au cours de la nuit. Mais, les punaises de lit ne vivent jamais sur les êtres humains.

Ces insectes ne peuvent pas voler. Ils ne se déplacent qu'en marchant sur une distance de quelques mètres et sont donc le plus souvent transportés d'un lieu à l'autre lors du déplacement d'un objet dans lequel ils séjournent (literie, valise, sac, vêtement...)

La présence des punaises de lit n’est pas liée à un manque de propreté. N’importe qui peut voir son domicile infesté.

Les punaises de lit sont plus nombreuses dans les grandes villes

Depuis les années 1990, on observe une recrudescence des infestations par des punaises de lit dans les grandes métropoles des pays développés. Cette situation serait liée notamment à l'arrêt d'utilisation d'insecticides toxiques et à l'accroissement du commerce international et des voyages.

Les voyageurs peuvent transporter des punaises de lit dans leurs bagages sans le savoir, favorisant la contamination des chambres d’hôtel, des auberges de jeunesse, des trains de nuit, des bateaux de croisière, des autobus, des avions...

Mais d’autres lieux sont à fort risque de contamination : foyers d’hébergements, prisons, hôpitaux, crèches et écoles maternelles, salles de spectacles, cinémas

Piqûres de punaises de lit : quels symptômes cutanés ?

Les piqûres de punaises de lit provoquent des lésions cutanées sous forme de taches rouges en relief (maculopapules), de 5 mm à 2 cm, avec, en leur centre, un point rouge hémorragique ou une vésicule de liquide clair.

Ces papules sont responsables de démangeaisons (prurit) plus marquées le matin que le soir.

Les lésions cutanées se situent généralement sur les parties du corps découvertes pendant la nuit : bras, jambes, dos, cou.

En début d'infestation, les piqûres sont regroupées sur la peau, en rang d’oignon. Puis si la personne continue à vivre dans un endroit infesté, les piqûres s'étendent partout sur la peau.

Les piqûres peuvent :

  • soit disparaître au bout de quelques heures ;
  • soit donner lieu à une réaction d'allergie à la salive des punaises déposée sur la peau lors des piqûres, avec présence des lésions de type urticaire (boursouflures rouge vif assez douloureuses).

Par ailleurs, les  punaises piquent d’abord les corps qui dégagent le plus de chaleur. En début d’infestation, il arrive souvent qu’une seule personne soit touchée sur les deux occupants d’un même lit.

Comment savoir si on a des punaises de lit chez soi ?

La contamination par des punaises de lit se constate principalement grâce à 3 éléments.

Des lésions sur la peau

Les lésions cutanées dues aux piqûres de punaises sont visibles sur la peau des occupants du lieu.

Des traces sur les draps, matelas, sommier, bois du lit, plinthes, angles des murs

Ces traces sont :

  • des petites taches noires de 1 à 3 mm, correspondant aux déjections (excréments) des punaises de lit, sur les draps, le matelas, le sommier ;
  • des traînées de sang sur les draps consécutives à l'écrasement des punaises pendant le sommeil de la personne.

Des punaises de lit vivantes ou mortes

Des punaises de lit vivantes ou mortes, des peaux de punaises qui ont mué ou d'œufs peuvent être vus dans le lit ou à proximité.

Les punaises se cachent préférentiellement dans le sommier et le matelas, près de la personne qu'elles vont piquer. Mais d'autres cachettes peuvent être recherchées : mobilier de chambre, vêtements, sac à dos, sac de couchage, valise, tapis, rideaux, plinthes, encadrement de portes et fenêtres, tapisserie décollée...

  • Delaunay P, Berenger JM, Izri A, Jourdain F, Perrin Y, Robert V. Les punaises de lit Cimex lectularius et Cimex hemipterus - Biologie. Lutte et Santé publique, 2ème édition. Centre National d'Expertise sur les Vecteurs, 2015. Site internet : Ministère des Solidarités et de la santé. Paris ; 2017 [consulté le 10 juin 2022]
  • Ministère des Solidarités et de la santé. Punaises de lit. Site internet : Ministère des Solidarités et de la santé. Paris ; 2022 [consulté le 10 juin 2022]
  • Portail Santé Montréal. Reconnaître les punaises de lit et en prévenir l'infestation. Site internet : Québec - Portail santé Montréal. Montréal (Canada) ; 2021 [consulté le 10 janvier 2020]
  • Recommandations sanitaires pour les voyageurs, BEH Hors-série, 2 juin 2022. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2022 [consulté le 10 juin 2022]
  • Ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires. Punaises de lit ? L'État vous accompagne. Site internet : Ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires. Paris ; 2022 [consulté le 10 juin 2022]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires