Le suivi postpartum et à long terme après une prééclampsie

12 septembre 2017
Lorsqu’une prééclampsie est survenue pendant la grossesse, un suivi médical étroit de la mère est mis en place après l’accouchement. Il se poursuit ensuite sur le long terme afin d’éviter les complications.

La prise en charge de la mère après l’accouchement

Lors de la survenue d’une prééclampsie pendant la grossesse, la mère bénéficie d’un suivi particulier et d’une prise en charge de l’hypertension artérielle (HTA). Après l’accouchement, un traitement antihypertenseur lui est prescrit tant que persiste l’HTA.

Afin de s’assurer de la disparition des symptômes de prééclampsie, un contrôle médical à 6 semaines est nécessaire.

La contraception en post partum est adaptée à l’état de santé de la patiente :

Un suivi spécifique à long terme

Pour la mère, une prééclampsie, et notamment la survenue d’une HTA pendant la grossesse, augmente le risque d’apparition à long terme :

  • d'une HTA chronique ;
  • d’une récidive de prééclampsie lors d’une prochaine grossesse ;
  • d’un accident cardiovasculaire, surtout s’il existe d’autres facteurs de risque cardiovasculaire ;
  • d’une maladie rénale.

Un suivi médical est donc nécessaire. Il comprend :

  • une surveillance au long terme de la tension artérielle et des urines (recherche de la présence de protéines) ;
  • une recherche d’autres facteurs de risque cardiovasculaire ;
  • une adaptation du traitement antihypertenseur, si nécessaire.

Si une autre grossesse est souhaitée, une consultation avant la conception est nécessaire (consultation préconceptionnelle), pour permettre une prise en charge optimale et adapter les traitements en cas d’HTA.

Sources
  • Société Française d’Hypertension Artérielle (SFHTA). HTA et grossesse - Consensus d’experts de la Société Française d’Hypertension Artérielle avec le partenariat du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français. Site internet : SFHTA. Paris ; 2015 [consulté le 21 juillet 2017]
  • Sananes N, Gaudineau A, Akladios C.Y, Lecointre L, Langer B. Hypertension artérielle et grossesse. EMC-Obstétrique 2015 ;11(1) :1-14 [Article 5-036-A-10]
  • Jaafar J, Pechère-Bertschi A, Ditisheim A. Hypertensions gravidiques : considérations pratiques. Rev Med Suisse 2014;10:1645-9
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Pré-éclampsie. Site internet : Inserm. Paris ; 2013 [consulté le 21 juillet 2017]
  • Société française d’anesthésie et de réanimation (SFAR). Prise en charge multidisciplinaire des formes graves de prééclampsie - Recommandations formalisées d’experts communes SFAR/CNGOF/SFMP/SFNN. Site internet : SFAR. Paris ; 2009 [consulté le 21 juillet 2017]
  • Haute autorité de santé (HAS). Grossesses à risque : orientation des femmes enceintes entre les maternités en vue de l’accouchement. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2009 [consulté le 21 juillet 2017]