Comprendre la polyarthrite rhumatoïde

24 avril 2017
La polyarthrite rhumatoïde est une maladie inflammatoire chronique des articulations évoluant par poussées. C'est une maladie auto-immune, mais plusieurs facteurs immunologiques, génétiques, hormonaux, environnementaux... sont nécessaires pour qu'elle se déclenche.

Qu’est-ce que la polyarthrite rhumatoïde ?

La rhumatoïde est une maladie articulaire inflammatoire et chronique qui touche plusieurs articulations. Elle se manifeste par des poussées de durée variable et des périodes d'accalmie.

C'est une caractérisée par la fabrication d'auto-anticorps dirigés contre la membrane synoviale.

Sans traitement, la maladie atteint progressivement de nouvelles articulations et entraîne la déformation ou la destruction progressive des articulations touchées (souvent celles des mains et des pieds). Dans certaines formes plus rares de la maladie, des manifestations extra-articulaires apparaissent, touchant d'autres organes.

© Pulsations Multimedia « Allô Docteurs »

La polyarthrite rhumatoïde est-elle une maladie fréquente ?

En France, la touche 0,3 à 0,5 % de la population, soit 200 000 personnes.

Elle atteint surtout les femmes (trois femmes pour un homme), chez lesquelles elle apparaît le plus souvent entre 40 et 60 ans, autour de la ménopause.

La maladie peut apparaître avant 30 ans et très rarement dans l'enfance.

La rhumatoïde de l’enfant est une

Vous souhaitez vous informer sur cette maladie, vous exprimer librement et être écouté : appelez Maladies Rares Info Services au 01 56 53 81 36. Une équipe de professionnels répond à toutes vos questions.

Comment se forment les lésions articulaires ?

En cas de , la membrane synoviale, qui entoure les articulations et sécrète le liquide articulaire, est le siège d'une inflammation.

L'inflammation de cette membrane entraîne son épaississement et une production excessive de qui s'accumule dans l'articulation. Des substances sécrétées dans le abîment progressivement le cartilage de l'articulation puis l'os.

Ainsi, les articulations atteintes dans la rhumatoïde présentent les modifications suivantes :

  • épaississement de la membrane synoviale ;
  • amincissement du cartilage ;
  • de .

Articulation saine et lors d’une rhumatoïde

Schéma : articulation saine et lors d'une polyarthrite rhumatoïde

Les facteurs favorisants de la polyarthrite rhumatoïde

La rhumatoïde est une affection relevant de facteurs multiples :

  • un dérèglement du expliquant la fabrication d'anticorps dirigés contre ses propres cellules ;
  • une prédisposition génétique (l' HLA DR1 est rencontré chez 60 % des malades et le DR4 chez 30 % d'entre eux) ;
  • des facteurs hormonaux : la maladie est plus fréquente lors de la ménopause ;
  • des facteurs environnementaux : microparticules, pollution, tabac  ;
  • des facteurs psychologiques : deuil, séparation, accouchement.

L'association de plusieurs de ces facteurs facilite le déclenchement de la maladie.

Sources
  • Collège français des enseignants en rhumatologie. Polyarthrite rhumatoïde. Site internet : Campus de rhumatologie de l'Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2010-2011 [consulté le 9 mai 2016]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). La polyarthrite rhumatoïde. Site internet : Inserm. Paris ; 2011 [consulté le 9 mai 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Polyarthrite rhumatoïde évolutive grave. Guide - Affection de longue durée. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2008 [consulté le 9 mai 2016]