Pneumonie : les mesures d'hygiène et la vaccination

14 novembre 2019
Des mesures d'hygiène sont nécessaires en cas de pneumonie, mais la vaccination est le meilleur moyen de se protéger contre cette maladie.

Pneumonie : des mesures d'hygiène

Certaines bactéries responsables des pneumonies, se transmettent par contact étroit entre deux personnes lors de la toux, d'éternuements ou du mouchage. Des mesures d'hygiène permettent de limiter la diffusion des germes.

Essayez de mettre en œuvre les conseils suivants :

  • Lavez-vous les mains à l'eau et au savon, avant et après chaque contact avec le malade.
  • Lorsque le malade tousse, il doit se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir jetable. S'il n'a pas de mouchoir, il peut se couvrir la bouche et le nez avec sa manche (au niveau du pli du coude).
  • Pour se moucher, il faut qu'il utilise des mouchoirs en papier à usage unique qu'il jettera dans une poubelle munie d’un couvercle.
  • Évitez d'embrasser le malade.
  • Ne partagez pas ses objets de la vie quotidienne : verres, couverts....
  • Sa brosse à dents doit être rangée après usage et personne d'autres ne doit l'utiliser.

Le meilleur moyen de se protéger contre la pneumonie : la vaccination

La majorité des pneumonies sont dues au pneumocoque. Elles peuvent être prévenues par la vaccination anti-pneumococcique. Le pneumocoque peut, par ailleurs, être responsable d'otites et de méningites, notamment chez les jeunes enfants. Il est devenu résistant à de nombreux antibiotiques et les infections qu’il provoque sont parfois difficiles à traiter.

La vaccination contre le pneumocoque est obligatoire pour les nourrissons nés après le 1er janvier 2018 et recommandée pour ceux nés avant cette date par :

  • deux injections à deux mois d'intervalle (deux et quatre mois) ;
  • un rappel à l'âge de 11 mois.

Trois injections et un rappel sont recommandés pour les prématurés ainsi que pour les nourrissons à risque élevé d'infection pulmonaire.

Elle est également recommandée chez lesenfants de plus de deux ans et les adultes qui présentent un risque élevé d'infection à pneumocoque :

  • immunodéprimés (porteurs du VIH, traitement par immunosuppresseurs, chimiothérapie, absence de ...) ;
  • non immunodéprimés porteurs d’une maladie prédisposant à la survenue d'une infection à pneumocoque :

La pneumonie à pneumocoque est une des principales complications des formes sévères de grippe. Ainsi, la vaccination contre la grippe saisonnière est également un moyen d'éviter cette complication.

La vaccination antigrippale est conseillée :

  • chez les personnes de 65 ans et plus ;
  • chez les enfants et les adultes qui présentent un risque élevé de complications.

Parlez-en à votre médecin traitant, il vous dira si vous êtes concerné.

  • Collège des enseignants de pneumologie. Infections bronchopulmonaires communautaires de l'adulte. Site internet : Cep-splf. Paris ; 2018 [consulté le 2 octobre 2019]
  • E Pilly. ECN 2018. Infections broncho-pulmonaires communautaires de l’adulte et de l’enfant. UE6 – N°151. Pneumonie aiguë communautaire : p 87-98. Éditions Alinéa Plus. Paris
  • Organisation mondiale de la santé (OMS). Pneumonie. Site internet : OMS. Genève (Suisse) ; 2019 [consulté le 2 octobre 2019]
  • National Heart Lung and Blood Institute (NHLBI). Pneumonia : What causes pneumonia ? Site internet : NHLBI. Bethesda (USA) ; 2018 [consulté le 2 octobre 2019]
  • Catherinot E, Rivaud E, Bron C, Couderc L-J. Pneumonie aiguë communautaire. EMC - AKOS (Traité de Médecine) 2015;11(2):1-10 [Article 4-0985]
  • Ministère des Solidarités et de la santé. Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2019. Site internet : Ministère des Solidarités et de la santé. Paris (France) ; 2019 [consulté le 2 octobre 2019]