Les symptômes de la phlébite

24 avril 2017
La paraphlébite se manifeste par un cordon douloureux et chaud au niveau d'une varice. Les symptômes de la phlébite profonde sont inconstants. Ils associent douleur, lourdeur du mollet et gonflement.

Les symptômes de phlébite de la jambe

Les symptômes de la phlébite traduisent une inflammation de la paroi de la veine ainsi que son obstruction par un caillot. Si la veine n'est pas totalement bouchée, les symptômes peuvent être minimes.

La zone concernée par la paraphlébite est douloureuse, rouge et indurée. Elle se situe souvent au niveau d'une varice qui apparaît sous forme d'un cordon chaud et rouge.

Ils sont multiples :

  • La douleur du mollet est présente dans 60 % des cas, spontanément ou lors de sa palpation, et se propage dans toute la jambe. Une sensation de lourdeur de la jambe est souvent présente.
  • L'œdème s'accompagne d'un durcissement et d'un gonflement du mollet, parfois jusqu'à la cuisse, et d'une coloration bleuâtre/violette de la zone concernée.
  • Une augmentation de la température cutanée est souvent associée : la peau est plus chaude au toucher et il est possible de constater une dilatation des veines superficielles (la circulation du sang, gênée par le caillot, est détournée vers les veines superficielles, dont la taille augmente).

© Blausen Medical

Le diagnostic de phlébite

En cas de phlébite superficielle (paraphlébite), le diagnostic est fait lors de l'examen, mais un veineux est utile pour éliminer l'existence d'une phlébite profonde associée, présente une fois sur quatre.

Rôle des valvules des veines

Schéma : rôle des valvules des veines

En cas de phlébite profonde, les symptômes ne permettent pas de diagnostiquer de façon certaine.

Après son examen, le médecin traitant est amené à prescrire des examens complémentaires. En effet, la confirmation du diagnostic est essentielle pour éviter la prescription d'un traitement inutile, qui peut comporter certains risques.

  • Le dosage des D-dimères dans le sang : c'est la recherche de produits de dégradation de la fibrine, constituant principal du caillot. Quand le résultat est négatif, il permet d'éliminer rapidement le diagnostic de phlébite. Par contre, un résultat positif doit toujours être confirmé.
  • L' veineux : c'est l'examen de référence qui permet d'étudier les veines, le caillot et les flux sanguins et de poser le diagnostic.

D'autres examens peuvent être prescrits lorsque des doutes subsistent.

© Pulsations Multimedia « Allô Docteurs »

L'évolution de la phlébite

Dans la majorité des cas, les symptômes s'estompent avec le traitement et le caillot se résorbe peu à peu. Des complications sont cependant possibles.

Complications des phlébites superficielles

Les récidives sont fréquentes surtout en cas d'insuffisance veineuse avec présence de varices.

Complications des phlébites profondes

Les récidives sont possibles en cas de traitement anticoagulant non adapté (dose insuffisante, durée trop brève).

Une embolie pulmonaire peut survenir tant que le caillot persiste.

Une maladie post phlébitique peut apparaître à moyen terme. Elle est due à l'obturation partielle de la veine thrombosée par du tissu fibreux cicatriciel après résorption du caillot et une altération des valvules anti- présentes à l'intérieur des veines. Le sang circule mal et reflue, ce qui provoque :

  • un œdème dur, permanent et douloureux ;
  • des varices, dues à la déviation de la circulation veineuse profonde vers les veines superficielles ;
  • des problèmes cutanés chroniques et récidivants, avec la formation d'ulcères.
L'embolie pulmonaire est une urgence absolue

L’embolie pulmonaire apparaît lorsqu’une artère pulmonaire ou l’une de ses branches est bouchée par un caillot de sang.

Le caillot se forme au cours d’une phlébite ou veineuse (en général au niveau des jambes). Il se détache de la paroi de la veine et remonte avec le sang dans la circulation veineuse vers le cœur. Lors de ses contractions, le muscle cardiaque propulse le caillot dans les artères pulmonaires de plus en plus fines, où il finit par rester bloqué.

Le caillot provoque des dommages au niveau du poumon atteint. La partie lésée ne peut plus fournir d’oxygène à l’organisme. La gravité de l’embolie pulmonaire dépend donc :

  • de l’importance de la partie du poumon normalement irriguée par l’artère obstruée ;
  • de l’état cardiaque ou respiratoire de la personne.

En cas de phlébite, vous devez appeler les secours d'urgence, le 15 (service d'aide médicale urgente : SAMU) ou le 112 (numéro d'urgence européen) depuis un téléphone fixe ou d'un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit si apparaissent :

  • une respiration difficile avec essoufflement ;
  • une accélération anormale du rythme cardiaque ;
  • une douleur brutale dans la poitrine ;
  • une sensation de malaise ou d'une perte de connaissance ;
  • des crachats contenant du sang.

N° d’Urgence Médicale

Samu : 15 Pompiers : 18 Appel d'urgence européen : 112
Ces numéros sont gratuits et peuvent être appelés d'un téléphone fixe ou d'un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit.
Sources
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). La thrombose veineuse (phlébite). Site internet : Inserm. Paris ; 2015 [consulté le 15 mars 2016]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). La thrombose veineuse superficielle enfin traitée. Site internet : Inserm. Paris ; 2010 [consulté le 15 mars 2016]
  • Collège des enseignants de cardiologie et maladies vasculaires. Thrombose veineuse et profonde et embolie pulmonaire. Site internet : Campus de cardiologie et maladies cardiovasculaires de l'université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2011 [consulté le 15 mars 2016]
  • National Health Service (NHS). Deep vein thrombosis. Site internet : NHS choices. Londres ; 2014 [consulté le 17 mars 2016]