Les bons réflexes et la consultation en cas de surdité

22 mars 2017
Lorsqu'une perte de l'audition apparait, il est nécessaire de consulter. Certaines situations nécessitent un avis médical urgent. Des mesures simples permettent de prévenir certaines surdités ou de ne pas les aggraver.

Quand devez-vous consulter pour une baisse de l'audition ou surdité ?

Consultez en urgence à l'hôpital si :

  • la perte d'audition survient brutalement, souvent de façon unilatérale, sans cause évidente et en quelques secondes, ou évolue rapidement, accompagnée ou non d'acouphènes. Un bilan s'impose et le traitement doit être commencé en urgence ;
  • vous avez eu un traumatisme crânien ou sonore intense et les symptômes de la surdité persistent après l'exposition au bruit.

Consultez dans la journée votre médecin traitant si votre baisse d'audition s'accompagne :

Consultez également si votre baisse d'audition apparaît suite à la prise d'un nouveau médicament (anti-inflammatoire, antibiotique...).

Si nécessaire, votre médecin traitant peut vous adresser à un médecin ORL (Oto-rhino-laryngologiste).

N'oubliez pas de consulter pour toute baisse de l'audition vous concernant vous ou touchant votre enfant, et si vous avez le moindre doute sur les réactions de ce dernier vis-à-vis des bruits.

Si vous pensez que votre surdité est liée à votre activité professionnelle, parlez-en à votre médecin traitant.

Consultez le site Surdinfo pour en savoir plus sur la perte d'audition.

À faire pour prévenir ou ne pas aggraver une perte d'acuité auditive

Certains comportements peuvent vous aider à prévenir ou ne pas aggraver une perte auditive :

  • Nettoyez votre oreille (pavillon et conduit auditif externe) avec un peu d'eau et un savon doux. Évitez d'utiliser un coton-tige qui favorise la constitution des bouchons de cérumen.
  • Ne vous exposez pas au bruit de façon prolongée et évitez les environnements à risque (plus de 85 décibels). En effet, l'exposition au bruit est la principale cause de déficits auditifs. L'intensité du bruit mais aussi la durée d'exposition au bruit sont en cause dans la survenue ou l'aggravation de la surdité. Au besoin, portez des protections anti-bruit (type bouchons d'oreilles, par exemple). Si vous avez un baladeur :
  • réglez le volume dans un endroit calme, à la moitié du volume maximum,
  • privilégiez les casques aux écouteurs,
  • limitez votre durée d'écoute.
  • En discothèque :
  • éloignez-vous des enceintes,
  • faites des pauses de 30 minutes toutes les deux heures, dans un endroit calme.
  • Votre travail vous expose au bruit ? Portez des bouchons d'oreille ou un casque ; retirez-les au calme pour ne pas exposer vos oreilles au bruit de façon brutale. Des mesures de prévention peuvent être prises ; parlez-en à votre médecin du travail.
  • Si vous avez un écoulement de l'oreille ou un perforé, ne mettez pas votre tête sous l'eau et n'utilisez des gouttes auriculaires que sur avis médical.
  • Si vous avez une infection ORL (rhinopharyngite, otite) et si vous devez voyager en avion ou faire de la plongée sous-marine, demandez conseil à votre médecin traitant.
  • Si vous avez une perte d'audition, faites surveiller l'évolution de votre audition chaque année.
Sources
  • Collège français d'ORL et de chirurgie cervico-faciale. Altération de la fonction auditive. Site internet : Campus d'ORL de l'Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2014 [consulté le 29 mars 2016]
  • Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Le bruit. Petit à petit le bruit rend sourd. Site internet : INRS. Paris ; 2014 [consulté le 29 mars 2016]
  • Société française de pédiatrie (SFP). Dépistage des troubles de l'audition chez l'enfant. Site internet : SFP. Paris ; 2009 [consulté le 29 mars 2016]