Bons gestes et traitement en cas d’oxyurose

08 janvier 2020
Votre enfant a des petits vers dans les selles (oxyures) ? Vous pouvez demander conseil à votre pharmacien, il vous indiquera un traitement à suivre et les mesures d’hygiène appropriées pour traiter l'oxyurose. Cependant, en cas de doute sur le diagnostic, il vous orientera vers votre médecin.

Mon enfant a des oxyures : que faire ?

Voici ce que vous pouvez faire si vous avez observé des oxyures (petits vers dans les selles de votre enfant) :

  • demandez conseil à votre pharmacien. Il vous donnera un traitement antiparasitaire (traitement vermifuge) adapté aux oxyures, en prise unique, disponible sans ordonnance ;
  • en raison du risque de recontamination, recommencez ce traitement trois semaines plus tard (selon la notice du médicament).

Par ailleurs, pour éviter la propagation de l'oxyurose au sein de la famille, à la crèche ou à l’école, il faut :

  • traiter simultanément tous les membres de la collectivité ;
  • couper court les ongles de votre enfant et les brosser régulièrement ;
  • dépoussiérer votre domicile en passant l’aspirateur et nettoyer les surfaces lavables ;
  • changer les vêtements et le linge de lit le jour du traitement ;
  • laver à 60 °C tout le linge qui a pu être contaminé ;
  • demander à chaque membre de la famille de se laver les mains après passage aux toilettes, et avant chaque repas.

 

Comment bien se laver les mains, description complète dans les paragraphes précédents

Oxyures : quand consulter ?

Consultez votre médecin traitant :

  • si vous avez des doutes sur la présence d'oxyures ;
  • si les symptômes ne disparaissent pas malgré le traitement que vous avez donné à votre enfant et les mesures que vous avez prises.

Votre médecin examine la marge anale de votre enfant à la recherche de lésions rouges de grattage et de petits vers blancs mobiles sur son anus ou dans ses sous-vêtements.

S’il a un doute sur le diagnostic, il prescrit un "scotch test". Cet examen consiste à coller un ruban adhésif transparent sur les plis de l’anus, pour y recueillir les œufs du parasite (oxyures). Le ruban est ensuite fixé sur une lame de microscope analysée en laboratoire. Pour être fiable, ce test doit être réalisé le matin, avant toute toilette locale ou émission d’une selle.

Le traitement de l'oxyurose

En cas d’oxyurose, le traitement prévoit la prise unique d’un médicament antiparasitaire (ou vermifuge) à renouveler une fois, selon le médicament utilisé, une à trois semaines plus tard.

Tous les membres de la famille doivent être traités de la même façon.

Par ailleurs, des démangeaisons anales peuvent persister pendant une semaine après la prise du médicament sans que cela soit anormal.

Le traitement des oxyures est à base de flubendazole, ou de pyrantel ou d'albendazole. Ces médicaments antiparasitaires existent sous forme de comprimés ou de solutions buvables.

  • Hôpital pour enfants de Toronto. Parasites intestinaux. Site internet : aboutkidshealth. Toronto (Canada) ; 2010 [consulté le 8 janvier 2020]
  • Association française des enseignants de parasitologie et mycologie. Parasitoses digestives. Site internet : campus de parasitologie, mycologie de l'Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2014 [consulté le 8 janvier 2020]
  • Aubry P, Gaüzère B A. Institut de Médecine tropicale. Parasitoses digestives dues à des nématodes. Actualités. Site internet : Médecine tropicale. Université de Bordeaux (France) ; 2018 [consulté le 8 janvier 2020]
  • Agence naionale de sécurité du médicament et des produits de santé. Liste des indications/pathologies/situations cliniques reconnues comme adaptées à un usage en médication officinale. Site internet : Ansm. Saint Denis La Plaine (France) ; 2015 [consulté le 8 janvier 2020]