Sommaire : Otite séreuse ou séromuqueuse

Otite séreuse ou séromuqueuse : définition et causes

L’otite séreuse ou séromuqueuse est une inflammation chronique de l'oreille moyenne, accompagnée de la présence d’un liquide derrière le tympan. Elle est favorisée par une anomalie oto-rhino-laryngologique ou un gonflement des végétations adénoïdes.

Qu’est-ce que l’otite muqueuse ou séromuqueuse ?

L’otite séreuse ou séromuqueuse est une inflammation chronique de la de l’oreille moyenne avec présence d’un épanchement dans la caisse du depuis plus de 3 mois.

L’otite séreuse ou séromuqueuse est une otite moyenne à tympan fermé, ce qui veut dire qu’il n’y a pas de perforation du tympan. La présence du liquide derrière le tympan n’est généralement pas accompagnée de fièvre, ou de douleurs dans l’oreille, symptômes qui caractérisent l’otite moyenne aiguë.

Généralement, l’otite séreuse guérit spontanément, en quelques mois. Un traitement peut toutefois être nécessaire compte tenu de la perte d’audition qu’elle peut entraîner et son retentissement sur l’acquisition de la parole, du langage et des apprentissages.

L'otite séreuse : une cause fréquente de baisse de l'audition chez l'enfant

L’otite séreuse constitue la première cause d'audition défectueuse et c’est aussi la plus fréquente des otites chroniques chez l'enfant ; 50 % des enfants en seraient affectés à un moment ou un autre de leur développement.

Les pics de fréquence sont observés chez les enfants de moins de 2 ans, et à 5 ans. La fréquence de l’otite séreuse diminue à partir de l’âge de 6 ans.

Comment un épanchement se forme-t-il dans la caisse du tympan ?

La caisse du tympan, dans laquelle se trouvent les osselets qui transmettent les vibrations du tympan au nerf auditif, est normalement remplie d'air. Elle est reliée à l'arrière du nez par la . Ce canal étroit est fermé et ne s'ouvre que lors de la déglutition ou d’un bâillement, ce qui permet à l'air de pénétrer dans la caisse du tympan et de maintenir la pression d'air au même niveau, des 2 côtés du tympan.

Si la trompe d'Eustache se bouche ou gonfle, elle empêche l'air de pénétrer dans l'oreille moyenne. Un liquide non purulent remplit alors la caisse du tympan. Il devient épais et gluant avec le temps et empêche les osselets de bouger librement, ce qui réduit les ondes sonores transmises à l'oreille interne et affecte l'audition (surdité modérée de transmission).

Anatomie de l'oreille

Schéma anatomique de l’oreille, composée de l’oreille externe, de l’oreille moyenne et de l’oreille interne (cf. description détaillée ci-après)

L’oreille est composée de 3 régions : l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne.

L’oreille externe est composée :

  • du pavillon, partie visible de l’oreille ;
  • du conduit auditif externe, canal reliant le pavillon au , à l’intérieur de la tête.

L’oreille moyenne est composée :

  • du tympan, membrane fine située à la fin du conduit auditif externe ;
  • de la caisse du tympan, large cavité située entre le tympan et la trompe d’Eustache ;
  • de la trompe d’Eustache, conduit étroit reliant la caisse du tympan à la gorge et aux fosses nasales ;
  • des osselets, trois petits os situés au-dessus du tympan.

L’oreille interne est composée :

  • des canaux semi-circulaires, trois tubes étroits interconnectés, situés au-dessus des osselets et conduisant à la cochlée ;
  • de la cochlée, tube osseux en forme de spirale, située entre les canaux semi-circulaires et le nerf auditif ;
  • du nerf auditif, situé au plus profond de l’oreille, à la suite de la cochlée. Il s’agit d’un étroit canal reliant l’oreille interne au cerveau.

Quels sont les facteurs favorisant la survenue d’une otite séreuse ?

Le dysfonctionnement des trompes d’Eustache et la formation de liquide dans l’oreille moyenne peuvent être favorisés par :

  • une anomalie oto-rhino-laryngologique (ORL), comme des séquelles de fente palatine (appelé « bec de lièvre ») ou uniquement du palais mou (voile du palais) ou de la  ;
  • une adénoïdienne, c’est-à-dire le gonflement des adénoïdes.

    Localisation et fonction des amygdales et des végétations adénoïdes

    Les amygdales et les végétations sont placées de façon stratégique à l’entrée des voies respiratoires.

    Les amygdales sont deux masses de tissu situées à l’arrière et de chaque côté de la gorge. Elles sont visibles par la bouche sans l’utilisation d’instruments spéciaux.

    Les végétations adénoïdes sont localisées à la limite supérieure de la gorge, derrière le nez, et en haut du palais. Elles ne sont pas visibles par la simple ouverture de la bouche.

    Amygdales et végétations ont pour rôle de combattre les bactéries et les virus. Elles sont composées de tissus lymphoïdes, semblables à ceux des ganglions lymphatiques que l’on retrouve dans le cou, l’aine et à d’autres endroits du corps.

  • Blanc F, Ayache D, Calmels MN, Deguine O, François M, Leboulanger N, et al. Prise en charge des otites séromuqueuses de l’enfant. Recommandations de pratiques cliniques (RPC) de la Société française d’ORL et de chirurgie cervico-faciale. European Annals of Otorhinolaryngology, Head and Neck Diseases. 2018;135(4):269-73
  • Favier V, Vincent C, Bizaguet É, Bouccarra D Dauman R, Frachet B et al. Consensus formalisé de la SFORL (version courte) : audiométrie de l’adulte et de l’enfant. Annales françaises d’oto-rhino-laryngologie et de pathologie cervico-faciale. 2018;135(5):335-42
  • National Health service (NHS). Glue ear. Site internet : NHS. Londres ; 2020 [consulté le 19 avril 2022]
  • Cherpillod J. L’otite moyenne chronique chez l’enfant. Rev Med Suisse. 2006;(2):31068
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires