Reconnaître une otite moyenne aiguë

24 avril 2017
L’otite moyenne aiguë est une infection virale ou bactérienne de l’oreille moyenne faisant le plus souvent suite à une rhinopharyngite. Douleurs de l’oreille et fièvre sont les principaux symptômes, mais chez les bébés les signes sont trompeurs. La vie en collectivité favorise ce type d’infection.

Qu'est-ce qu'une otite moyenne aiguë ?

L'otite moyenne aiguë est une infection qui se développe dans l’oreille moyenne constituée d’une petite cavité osseuse (appelée « caisse du tympan »), située juste derrière le .

L'infection est causée soit par une bactérie (60 à 70 % des cas), soit par un virus.

S’il n’y a pas d’épanchement dans la caisse du , l’otite moyenne aiguë est dite congestive.

S’il y en a un purulent, l’otite est purulente. Elle est soit collectée, soit perforée lorsque le se perfore, laissant écouler des sécrétions jaunâtres par le conduit auditif de l'oreille.

À savoir : l'otite externe est une inflammation du conduit auditif externe qui ne touche pas le . Après son examen, le médecin prescrira un traitement local.

Anatomie de l’oreille

Schéma : oreille

Les symptômes de l'otite moyenne aiguë

L'otite survient le plus souvent après un épisode de rhinopharyngite.

L'enfant a peut-être une otite moyenne :

  • s'il se plaint d'avoir mal à l'oreille ou d'avoir l'oreille bouchée (baisse d'audition, bourdonnements) ;
  • et s'il présente une fièvre supérieure à 38 °C.

Si l'enfant est trop petit pour s'exprimer, les symptômes sont très atypiques : son comportement change (fièvre, difficulté à dormir, pleurs inhabituels, irritabilité, manque d'énergie...) et il frotte ou tire son pavillon d'oreille. Il peut également présenter une perte d'appétit ou des troubles digestifs (vomissements).

Parfois l'otite est suspectée devant un écoulement de sécrétions jaunâtres par le conduit de son oreille.

Quels sont les facteurs favorisants de l'otite moyenne aiguë ?

Les tout-petits sont souvent malades car leur n’est pas encore mature. Les infections de la vie courante, comme la rhinopharyngite et l'otite, sont le plus souvent bénignes et même parfois bénéfiques. Elles participent au développement de leur .

Les facteurs favorisant l'otite sont :

  • la vie en collectivité, qui favorise la transmission des virus et des bactéries. Il est normal que les enfants placés en crèches soient plus souvent malades que ceux gardés à domicile. Ils présentent des infections ORL (Oto-Rhino-Laryngologiques) à répétition : rhinopharyngite, otite.... La situation s'améliore avec l'âge, sans laisser de séquelles. Si l'enfant a souvent des otites avant trois ans, il en aura de moins en moins, puis rarement après six ans ;
  • l'usage fréquent de la tétine ;
  • l'alimentation au biberon en position couchée ;
  • une naissance prématurée.

© Assurance Maladie

Sources
  • Société des pathologies infectieuses de langue française, Société française de pédiatrie, Groupe de pathologie infectieuse pédiatrique. Antibiothérapie par voie générale en pratique courante dans les infections respiratoires hautes de l'adulte et de l'enfant. Site internet : infectiologie.com. Paris ; 2011 [consulté le 11 juillet 2013]
  • Collège français d’ORL. Otalgie et otite chez l’enfant et chez l’adulte. Site internet : ORL France. Paris ; 2009 [consulté le 11 juillet 2013]
  • Société canadienne de pédiatrie (SCP). La prise en charge de l'otite moyenne aiguë. Site internet : SCP. Ottawa ; 2009 [consulté le 11 juillet 2013]
  • Lescanne E, Lanotte P, Pondaven S, Autret-Leca E. Otites moyennes aiguës. In : Encyclopédie médico-chirurgicale, Oto-rhino-laryngologie. Paris : Elsevier Masson ; 2006 [ 20-085-A-10]