Orgelet : la consultation et le traitement

22 mars 2017
L'orgelet guérit le plus souvent spontanément et rapidement grâce à vos soins. Cependant, consultez votre médecin en cas d'aggravation ou si vous présentez une maladie chronique comme le diabète. Un traitement antibiotique local est parfois nécessaire.

Il est rare de devoir consulter pour un orgelet qui guérit le plus souvent spontanément.

Cependant, il est important de consulter dans les cas suivants :

  • la douleur est très violente ;
  • la paupière est particulièrement gonflée ;
  • vous avez de la fièvre ;
  • vous avez l’œil rouge ;
  • l'orgelet forme une pointe blanche enkystée qui ne s'ouvre pas toute seule ;
  • l'orgelet persiste pendant plus de deux semaines malgré vos soins ;
  • un orgelet apparaît de manière répétée ;
  • vous présentez un déficit immunitaire ;
  • vous avez un diabète.

Votre médecin traitant vous examine.

Si besoin, il vous prescrit des antibiotiques locaux sous forme de collyre ou pommade à mettre dans l’œil.

Parfois, il vous propose d’arracher le cil pour accélérer la guérison.

Dans les cas résistant au traitement ou dans les formes enkystées, l’incision au niveau du bord libre est nécessaire. Elle est effectuée sous anesthésie locale, en consultation externe par un chirurgien ophtalmologiste le plus souvent.

Sources
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé. Collyres et autres topiques antibiotiques dans les infections oculaires superficielles. Site internet : Infectiologie.com. Paris ; 2004 [consulté le 11 février 2016]
  • Collège des ophtalmologistes universitaires de France. Pathologie des paupières. Site internet : Campus d'ophtalmologie de l'université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2010 [consulté le 11 février 2016]
  • National health service (NHS). Stye treatment. Site internet : NHS choices. Londres ; 2014 [consulté le 11 février 2016]