Les bons réflexes et la consultation en cas d'ongle incarné

05 avril 2017
En cas d’ongle incarné, il est important de savoir comment réagir (faut-il consulter ou non ? dans quels délais ?) et quels bons gestes adopter pour d’être soulagé.

Comment réagir en cas d'ongle incarné ?

icone_schema_line
  • Mon ongle incarné n’est pas douloureux.
  • Il présente un début d’infection (peau rouge, bourrelet gonflé et sensible à la palpation) mais je n’ai pas de maladie chronique (diabète, maladie cardiaque, immunodépression…)

J’applique les conseils pratiques, je prends si besoin des médicaments en automédication et je surveille mon état.

En cas de doute, je contacte mon médecin traitant.

icone_schema_line
  • Je suis diabétique ou j’ai une maladie des artères, des , une maladie neurologique ou immunitaire.
  • Mon ongle incarné a provoqué la formation de tissu de granulation (gros bourgeon rouge en forme de framboise, appelé botryomycome).
  • Mon ongle incarné s'infecte régulièrement.

Je consulte mon médecin traitant dans les jours qui viennent ; votre médecin pourra vous adresser à un pédicure/podologue pour des soins spécifiques.

icone_schema_line
  • L'infection de mon ongle incarné n'est pas éradiquée au bout de deux jours malgré les soins que j'ai prodigués. J'observe un gonflement, une rougeur, avec ou sans pus, et la douleur est toujours présente.
  • J’ai de la fièvre.
  • J’ai des signes de : une ligne rouge et sensible apparaît le long du pied et (ou) du mollet.

Je consulte mon médecin traitant dans la journée.

icone_schema_line

Un ongle incarné ne relève pas d'un appel d'urgence.

Prise en charge des soins en cas de diabète

Vous êtes diabétique ? Vos soins de podologie peuvent être pris en charge par l'Assurance Maladie quand vos pieds présentent des risques de lésions ou de blessures importantes.

Quatre à six séances par an, selon la gravité des lésions, peuvent être prescrites par votre médecin traitant ou votre diabétologue.

Conseils pratiques en cas d'ongle incarné

Tant que la douleur provoquée par l'ongle incarné n'est pas insupportable et que vous n'avez ni bourrelet, ni œdème, ni écoulement purulent, vous pouvez venir à bout de votre ongle incarné.

Suivez soigneusement les conseils suivants :

  • Trempez votre pied dans de l'eau chaude pendant 10 à 20 minutes, trois fois par jour.
  • Insérez, entre le coin de l'ongle et la peau, un petit morceau de coton pour empêcher l'ongle de pénétrer dans la peau.
  • Laissez l'ongle à l'air fréquemment.
  • Taillez vos ongles en laissant l'ongle dépasser du bord libre de l'orteil de deux à trois millimètres. Au fur et à mesure que l'ongle pousse, coupez-le bien droit.
  • Portez des chaussures larges, pour éviter d'aggraver la blessure de votre orteil avec le coin de l'ongle et pour les femmes, évitez les talons trop hauts.
  • Portez des chaussures et des chaussettes qui maintiennent les pieds au sec.
  • L'arrière-pied doit être maintenu pour soulager l'avant-pied. Évitez de porter des mules.

Le respect de ces traitements suffit, la plupart du temps, à guérir votre ongle.

Si la peau rougit, gonfle et devient très douloureuse, l'ongle incarné est probablement infecté. Si vous ne présentez pas de risque particulier, vous pouvez essayer d'enrayer l'infection vous-même :

  • trempez votre pied dans l'eau chaude additionnée d'un désinfectant à raison d'une cuillère à soupe par litre d'eau, pendant 10 à 20 minutes, trois fois par jour ; puis procédez comme pour l'ongle incarné non infecté ;
  • si l'infection ne s'améliore pas dans les 48 heures, consultez un médecin.

Palpez votre pied et évaluez sa sensibilité. Si la douleur au toucher diminue, vous êtes en bonne voie. Lorsque les bourrelets auront disparu, l'ongle incarné sera guéri.

Sources
  • National Healh Service (NHS). Ingrown toenail - Symptoms. Site internet : NHS choices. Londres ; 2012 [consulté le 14 juin 2013]
  • Lévesque S. L'ongle douloureux, quel casse-pied ! Med Quebec. 2005;40(2):67-71.
  • Blatière V, Nabères A. Ongle incarné. In : Encyclopédie médico-chirurgicale. Podologie. Paris : Elsevier Masson ; 2001. 17-070-A-50.
  • Assurance Maladie. Toute l'année, je prends soin de mes pieds. Sophia et vous. 2008;1:4.