Sommaire : Œil rouge

Œil rouge ou yeux rouges : quelles sont les causes ?

Avoir un œil rouge ou les deux yeux rouges est un problème fréquent.
La rougeur de l’œil peut faire suite à un traumatisme oculaire ou être liée à de nombreuses maladies. Selon la cause, elle est tout à fait banale ou, au contraire, elle relève d’une véritable urgence ophtalmologique car elle menace la vue.

Œil rouge ou yeux rouges : définition

L’œil devient rouge lorsque sa partie blanche (ou ) prend une couleur rouge plus ou moins intense.

Cette rougeur résulte d'une dilatation des vaisseaux ou d'un saignement. Elle atteint un seul œil ou les deux. Elle peut être en nappe ou diffuse, et d'une couleur plus ou moins vive.

Elle est isolée ou associée à des symptômes oculaires : modification de la vision, douleurs, picotements, larmoiement, démangeaisons, etc.

La rougeur de l'œil fait suite à un traumatisme ou à une maladie oculaire.

L'œil en coupe

Schéma de coupe d’un œil humain (cf. description détaillée ci-après)

L’œil est un organe sphérique composé de nombreux éléments :

  • les paupières, deux fines bandes de peau, situées au-dessus et au-dessous de l’œil. Les corps étrangers superficiels sont placés entre la paupière et la  ;
  • l’appareil lacrymal, petite glande située sous la paupière supérieure, au-dessus de l’œil ;
  • la , partie antérieure du globe oculaire, située devant l’ et le cristallin ;
  • l’, membrane contractile sur la face antérieure de l’œil, , qui permet de réguler l’entrée de lumière dans l’œil, située derrière la et devant le cristallin ;
  • le cristallin est la lentille naturelle de l’œil, situé derrière l’ et est attaché au corps ciliaire ;
  • la , une couche de la paroi du globe oculaire, située autour de la rétine, sur toute la surface de l’œil, hormis sa partie antérieure ;
  • la rétine, l’organe sensible de la vision, située sous la , sur toute la surface du globe oculaire, hormis sa partie antérieure.
  • La grande majorité de l’œil est composé du corps vitré, une substance transparente qui remplit l’orbite. Le corps vitré est vascularisé par de nombreux vaisseaux sanguins qui parcourt l’œil. Les vaisseaux sanguins ressortent de l’œil par l’arrière. Les corps étrangers profonds sont situés dans le corps vitré. Ils peuvent endommager un vaisseau sanguin et altérer la vision.

Œil rouge à la suite d’un traumatisme

Contusion de l’œil à la suite d’un choc


Lors d'une contusion, l’œil devient rouge en réaction à un choc sur l'œil, sans qu'il y ait de plaie.

Les plus bénins de ces traumatismes sont dus à un coup de doigt, ou à un choc léger. Une hémorragie sous conjonctivale est souvent présente. Elle est bénigne et disparait spontanément.

D’autres sont plus graves comme les contusions par balle de petit diamètre (tennis ou squash), club de golf, pistolet à billes, carabine à plomb, ou bouchon de champagne. Ils peuvent être responsables de lésions de l’œil.

Corps étrangers dans l’œil

Les corps étrangers sont des petits corps solides ou des produits liquides projetés par accident dans un œil (ou dans les deux). Ils sont de nature solide ou liquide : grain de sable, poussière, cheveu, cil, particule de bois, de verre ou de métal (limaille par exemple), détergent, eau de javel, acide…

L’œil est le plus souvent douloureux, rouge et larmoyant.

S’ils ne sont pas retirés, les corps étrangers peuvent être responsables d’une d’ulcération (ou de plaie) de la .

À noter qu’un coup d’ongle, bien qu’il ne soit pas un corps étranger, peut également être responsable d’une plaie de la .

Les corps étrangers les plus dangereux sont :

  • certains produits liquides projetés dans l’œil. Les acides, présents par exemple dans les batteries, sont responsables de brûlures importantes, mais qui restent généralement superficielles. En revanche, les liquides ayant un agent basique (eau de javel, soude caustique…) provoquent des brûlures profondes ;
  • les corps étrangers dits intra-oculaires. Ils pénètrent à l’intérieur du globe oculaire, le plus souvent à grande vitesse (grenaille de plomb, projection d’un corps étranger ferrique par un marteau lors de bricolage ou d’un travail sur une pièce métallique…) ou au cours d'un traumatisme du visage. Ils peuvent entraîner des lésions importantes de l'œil (plaie, perforation) et de graves infections s'ils ne sont pas retirés.

Corps étranger intra-oculaire

Schéma en coupe d’un œil représentant la position des corps étrangers superficiels, sous la paupière, et profonds, dans le corps vitré (cf. description détaillée ci-après)

Les corps étrangers dans l’œil peuvent être situés à deux endroits. L’œil est un organe sphérique composé de nombreux éléments :

  • les paupières, deux fines bandes de peau, situées au-dessus et au-dessous de l’œil. Les corps étrangers superficiels sont placés entre la paupière et la  ;
  • l’appareil lacrymal, petite glande située sous la paupière supérieure, au-dessus de l’œil ;
  • la , partie antérieure du globe oculaire, située devant l’ et le cristallin ;
  • l’, membrane contractile sur la face antérieure de l’œil, , qui permet de réguler l’entrée de lumière dans l’œil, située derrière la et devant le cristallin ;
  • le cristallin est la lentille naturelle de l’œil, situé derrière l’ et est attaché au corps ciliaire ;
  • la , une couche de la paroi du globe oculaire, située autour de la rétine, sur toute la surface de l’œil, hormis sa partie antérieure ;
  • la rétine, l’organe sensible de la vision, située sous la , sur toute la surface du globe oculaire, hormis sa partie antérieure.
  • La grande majorité de l’œil est composé du corps vitré, une substance transparente qui remplit l’orbite. Le corps vitré est vascularisé par de nombreux vaisseaux sanguins qui parcourt l’œil. Les vaisseaux sanguins ressortent de l’œil par l’arrière. Les corps étrangers profonds sont situés dans le corps vitré. Ils peuvent endommager un vaisseau sanguin et altérer la vision.

Œil rouge en dehors de tout traumatisme

Si votre œil devient rouge, il est important de savoir si votre acuité visuelle est simultanément diminuée ou si elle est inchangée.
En effet, en cas de baisse de la vision (ou « acuité visuelle »), les soins sont urgents.

Œil rouge non douloureux et acuité visuelle normale

Quand la vue n’est pas touchée, trois situations peuvent expliquer que votre œil (ou vos deux yeux) soit rouge : la conjonctivite, l’hémorragie sous-conjonctivale (ou hyposphagma) et l’épisclérite.

La conjonctivite

La conjonctivite est une inflammation de la , membrane claire et mince qui recouvre une partie de la surface antérieure de l’œil et la face interne des paupières.

Elle peut être virale, bactérienne ou allergique. Une sécheresse oculaire peut également provoquer une irritation conjonctivale.

La rougeur de l’œil (ou des deux  yeux) est diffuse avec une sensation de corps étranger sous les paupières (comme du sable), des picotements, des brûlures oculaires, une gêne à la lumière et des larmoiements. L’œil n’est pas douloureux (même s’il y a une gêne) et l’acuité visuelle est inchangée.
Une hypersécrétion oculaire parfois d’aspect purulent (en cas de conjonctivite bactérienne) est fréquente.
Les paupières sont parfois gonflées et elles démangent au niveau de leurs bords. La sous palpébrale ( de la face cachée des paupières en contact avec l’œil) est également rouge (on parle de blépharite lorsque les paupières sont inflammatoires).

La conjonctivite est parfois associée à une lésion cornéenne ().

L’hémorragie sous conjonctivale appelée hyposphagma

La (ou blanc de l’œil) présente une rougeur très localisée, en nappe et d’un rouge très intense. Il s’agit d’un saignement de localisation sous conjonctivale lié à un décollement brutal de la . Le saignement peut être spontané ou déclenché par un traumatisme ou par un effort à fermée (quinte de toux).
L’hémorragie sous-conjonctivale est impressionnante mais elle est en règle générale tout à fait bénigne et la rougeur se résorbe spontanément avec guérison en une dizaine de jours.

L’épisclérite

L'épisclérite est une inflammation de l’épisclère, membrane vascularisée, située sous la . La rougeur de l’œil résulte de la dilation des vaisseaux épiscléraux superficiels.
La rougeur est localisée. Un réseau de fins vaisseaux est visible dans le blanc de l’œil et les douleurs sont faibles. En général, aucune cause particulière n’est identifiée.

Grâce au traitement, la rougeur disparait en 2 à 3 semaines. Cette affection peut récidiver sans altérer la vision.

Œil rouge douloureux sans baisse de l’acuité visuelle 

La cause est une inflammation de la sclère ou sclérite.

La sclère est la coque externe de l’œil, membrane blanche et opaque qui entoure la et recouvre une grande partie du globe oculaire. La sclère est l'enveloppe protectrice du globe oculaire.

La sclérite est due à une inflammation et une dilatation des vaisseaux épiscléraux superficiels et profonds. Elle atteint l’avant de l’œil mais elle peut également affecter l’arrière.

La rougeur est localisée mais les douleurs sont importantes. La vue est en général conservée. Les douleurs peuvent être plus intenses à la mobilisation du globe, irradiant au-dessus et au pourtour de l’orbite, parfois même dans l’oreille ou la mâchoire. Ces douleurs réveillent souvent la personne en fin de nuit.
Dans près de la moitié des cas, la sclérite est associée à une maladie systémique sous-jacente inflammatoire (polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé, spondylarthrite ankylosante) ou infectieuse (herpès, zona).

 

Œil rouge douloureux et baisse de l'acuité visuelle

La baisse de l’acuité visuelle est un signe d’alarme, c’est une urgence. Elle se caractérise par une vision floue ou déformée des objets, avec des halos autour d’eux ou encore des flashes lumineux.

Glaucome aigu par fermeture d’angle

Dans le glaucome aigu par fermeture d’angle, caractérisé par une élévation brutale de la pression à l'intérieur de l'œil, la rougeur est diffuse et la douleur brutale, intense et souvent accompagnée de nausées et/ou vomissements. La baisse de la vision est importante. C’est une urgence.

Chez les personnes diabétiques, un glaucome néovasculaire peut survenir : les vaisseaux présents sur l’ se développent anormalement et provoquent une augmentation de la pression intra-oculaire.

Augmentation de la pression intra-oculaire dans le glaucome aigu

Schéma représentant les mécanismes de la pression intraoculaire, l’un des facteurs d’apparition du glaucome (cf. description détaillée ci-après)

L’un des principaux facteurs d’apparition du glaucome est une augmentation importante de la pression intraoculaire, c’est-à-dire la pression à l’intérieur de l’œil. La pression prend sa source au centre de l’œil et affecte ensuite l’ensemble de l’organe. Cette pression provoque principalement des lésions du nerf optique, qui part du fond de la rétine, organe sensible de la vision, pour aller vers le cerveau.

 

aiguë

La est la coque transparente de l'œil qui recouvre la partie antérieure de l'œil devant l' et la pupille. Elle transmet la lumière au cristallin et à la rétine. Elle est entourée de l'enveloppe externe de l'œil, la sclère.

La aiguë est une inflammation de la avec présence fréquente d’ulcérations à sa surface.

La rougeur est diffuse, les douleurs superficielles sont intenses, avec larmoiements et gêne à la lumière (). La baisse de l’acuité visuelle est plus ou moins importante selon les lésions de la .

Les causes de sont multiples :

  • virale, le plus souvent avec atteinte de la (kératoconjonctivite), à adénovirus, au virus de l’herpès ou au virus du zona ;
  • aux UV (soleil, bronzage artificiel sans protection des yeux) ;
  • des soudeurs (soudure à l’arc sans lunettes de protection) ;
  • toxique (réaction anormale à un shampoing, un produit capillaire, un collyre) ;
  • par malposition des cils qui blessent la  ;
  • dit d’exposition en cas de paralysie faciale périphérique : la mauvaise fermeture des paupières ne protège plus l’œil et des lésions de la apparaissent.

Paralysie faciale périphérique

Schéma représentant un visage affecté d’une paralysie faciale sur la moitié gauche de sa face. La partie paralysée est affaissée

Uvéite antérieure

L’uvéite antérieure aiguë est une inflammation de l’ antérieure, partie pigmentée de l’œil comportant le corps ciliaire et l’ coloré. La rougeur est diffuse. La douleur est profonde avec larmoiement et baisse modérée de l’acuité visuelle.
L’uvéite antérieure peut survenir au cours d’une maladie (spondylarthrite ankylosante, sarcoïdose, arthrite juvénile, toxoplasmose, tuberculose, syphilis…). Dans certains cas, aucune cause n’est retrouvée.

Endophtalmie

L’endophtalmie (ou infection endo-oculaire) est une infection à l’intérieur de l’œil faisant le plus souvent suite à un acte chirurgical (chirurgie réfractive, de la cataracte…) ou à la présence d’un corps étranger intra-oculaire.

La rougeur est diffuse. Les douleurs sont intenses avec larmoiement et baisse importante de la vision. L'endophtalmie est une urgence.

Œil rouge non douloureux avec baisse de l’acuité visuelle

C’est le cas dans les uvéites postérieures.

L’ postérieure comprend des structures situées en arrière de l'œil (, rétine).

Les principales causes d’uvéites postérieures sont infectieuses :

  • la toxoplasmose. La rétinochoroïdite toxoplasmique est la plus fréquente des uvéites infectieuses. D’origine acquise plus que congénitale, elle se caractérise par une évolution en foyer et par son risque de récidive tout au long de la vie ;
  • les infections postérieures à herpes virus sont rares mais graves ;
  • les infections à cytomégalovirus chez les personnes immunodéprimées ;
  • la syphilis ;
  • la tuberculose, etc.

Une uvéite postérieure non infectieuse peut être présente chez les personnes atteintes de maladies générales auto-immunes (sarcoïdose, maladie de Crohn par exemple) ou de maladies ophtalmologiques rares.

  • Collège des ophtalmologistes universitaires de France. Inflammations et infections oculaires. ECN 2021. 5ème édition Elsevier Masson
  • Syndicat national des ophtalmologistes de France. Traumatismes de l’œil. Site internet : Snof. Strasbourg (France) [consulté le 27 janvier 2023]
  • Guindolet D, Gabison É. Les sclérites. Les Cahiers d'Ophtalmologie 2018;n°219:30-3
  • Gardier S.Urgences ophtalmiques : quand référer un patient ? Revue médicale suisse 2019(15):667
  • National Health service. Red eye. Site internet : NHS. Londres ; 2022 [consulté le 27 janvier 2023]
  • National Library of medecine. Medical encyclopedia MedlinePlus. Eye redness. Site internet : MedlinePlus. Bethesda (USA) ; 2020 [consulté le 27 janvier 2023]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire