Nausées et vomissements : que faire et quand consulter ?

30 novembre 2018
En cas de nausées et vomissements, il est important de savoir comment réagir (faut-il consulter ou non ? dans quels délais ?) et quels bons gestes adopter pour être soulagé(e).

Comment réagir en cas de nausées et de vomissements ?

icone_schema_line
  • J’ai des nausées ou des vomissements au cours d’un épisode de migraine connue.
  • J’ai des vomissements au cours d’une épidémie de gastro-entérite et je parviens à boire.
  • Je vomis lorsque j’ai le mal des transports ou lorsque j’ai trop mangé ou bu d’alcool.
  • Je vomis, je n’ai pas d’autres symptômes et je parviens à poursuivre mes occupations habituelles.

J'applique les conseils pratiques, je prends si besoin des médicaments en automédication et je surveille mon état.

En cas de doute, je contacte mon médecin traitant.

icone_schema_line
  • J’ai des nausées ou des vomissements peu importants qui me semblent provoqués par un médicament.
  • Je suis enceinte et je continue à vomir après le quatrième mois de grossesse.
  • J’ai des nausées qui durent et qui me semblent inexpliquées.

Je consulte mon médecin traitant dans les jours qui viennent.

icone_schema_line
  • Malgré les mesures hygiéno-diététiques et les médicaments que j’ai pris, les vomissements s’aggravent ou persistent plus de 2 jours.
  • D'autres symptômes apparaissent (fièvre, maux de tête, fatigue, perte de poids, douleurs...)
  • Je suis âgé et en plus des nausées/vomissements, j’ai la diarrhée.
  • Mon est affaibli (cancer, , infection à VIH, traitement ).
  • Mon nourrisson de moins de trois mois se met à vomir.

Je consulte mon médecin traitant dans la journée.

icone_schema_line
  • Je suis déshydraté (ou mon enfant) : soif, bouche sèche, yeux cernés, manque de réactivité et urine de faible volume).
  • Une personne âgée de mon entourage ne boit plus, est somnolente ou a des propos confus.
  • Je vomis et il y a du sang dans mes vomissements.
  • Une personne de mon entourage a des vomissements accompagnés d'une raideur de la nuque, de maux de tête ou de troubles de la conscience.
  • J’ai en plus des douleurs abdominales intenses, un ventre dur et gonflé et un arrêt des gaz.
  • J’ai des nausées et des douleurs à la poitrine.
  • Je pense être victime d’une intoxication grave (par exemple, absorption d'une substance toxique dangereuse).
  • J’ai des vomissements après un choc à la tête (traumatisme crânien).

Je contacte sans tarder le service d’aide médicale d’urgence : 15 ou 112.

Le diagnostic des vomissements et la prise en charge médicale doivent être rapides.

Conseils pratiques en cas de nausées et de vomissements

Quelques gestes pour calmer les nausées et vomissements en dehors d'une situation d'urgence

Quelques règles simples à appliquer si vous vomissez :

  • Buvez de petites quantités de boissons salées et sucrées tout au long de la journée. Ainsi, vous compenserez les pertes de liquides dues aux vomissements. Au fur et à mesure que vous vous sentez mieux, ajoutez d’autres boissons et aliments, en augmentant graduellement les quantités. Évitez le café et l'alcool.
  • Prenez plusieurs petits repas, répartis dans la journée. Par exemple, mangez de petites portions d'aliments toutes les deux ou trois heures.
  • Évitez les aliments gras.
  • Après avoir vomi, lavez-vous le visage, brossez-vous les dents et buvez un verre d'eau.
  • Relaxez-vous et respirez calmement.
  • Essayez de vous distraire en écoutant de la musique, en regardant un film... ;
  • Évitez les odeurs désagréables ; mangez des aliments inodores et ouvrez la fenêtre si des odeurs vous indisposent.
  • Évitez de vous coucher sur le dos après avoir mangé. Restez assis 30 à 60 minutes après la prise d'aliments, car s'allonger aggrave les nausées.
  • À mesure que les vomissements s'atténuent, reprenez progressivement votre alimentation habituelle.
Si votre nourrisson vomit

L'enfant, et plus particulièrement le nourrisson, est plus fragile en raison du risque de déshydratation. Utilisez des solutions de réhydratation orales (SRO) pour éviter sa déshydratation.

Soyez vigilant et consultez en urgence si votre enfant :

  • vomit de manière répétée et présente une diarrhée aiguë ;
  • ne mange plus et ne boit plus ;
  • présente des signes de déshydratation.

    Quels médicaments prendre à votre niveau en cas de nausées et vomissements ?

    Si le repos et les mesures diététiques ne sont pas suffisants, vous pouvez utiliser des médicaments anti-émétiques (métopimazine) disponibles sans ordonnance sur une très courte durée (un jour ou deux).

    Attention, ces médicaments peuvent entraîner une somnolence. Par ailleurs, ils ont des contre-indications. Demandez conseil à votre pharmacien.

    Automédication et précautions d'utilisation des médicaments anti-émétiques

    Avant de prendre un médicament contre les nausées et vomissements, vous devez respecter certaines règles :

    • Ne reprenez pas de vous-même un traitement qui vous aurait été prescrit précédemment, sans l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.
    • Chaque médicament présente des précautions d'utilisation, le choix doit donc être fait en fonction de votre état de santé.
    • Respectez la posologie (quantités recommandées), un intervalle de temps suffisant entre deux prises, la dose maximale quotidienne.
    • N'associez pas de vous-même plusieurs médicaments.
    • Soyez attentif si des effets secondaires apparaissent : somnolence et baisse de la vigilance.
    • Ne buvez pas de boissons alcoolisées, car l'alcool augmente ce phénomène.
    • Consultez la notice des médicaments.
    • Ne prenez pas de médicaments en automédication si :
      • vous êtes une femme enceinte,
      • la personne malade est un enfant de moins de six ans,
      • les vomissements apparaissent après la prise d'un médicament.
    Sources
    • National Health Service (NHS). Vomiting in adults. Site internet : NHS. Londres ; 2018 [consulté le 29 novembre 2018]
    • National Health Service (NHS). Feeling sick (nausea). Site internet : NHS choices. Londres ; 2018 [consulté le 29 novembre 2018]
    • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Liste des indications/pathologies/situations cliniques reconnues comme adaptées à un usage en médication officinale. Site internet : ANSM. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2015 [consulté le 29 novembre 2018]