Prévenir les mycoses cutanées

27 juillet 2018
La transmission des mycoses de la peau peut se faire par contact direct (lésions cutanées, poils d'animaux infectés) mais aussi par contact indirect (draps, serviettes, brosses à cheveux, sol, eau...) Pour éviter la transmission et la contamination, voici quelques conseils à suivre.

Vous présentez une mycose de la peau

Dans ce cas :

  • vérifiez que les autres membres de votre entourage n’aient pas également des symptômes de mycose. Toutes les personnes de l'entourage présentant une mycose cutanée doivent être traitées ;
  • assurez-vous que ce ne soit pas votre animal familier qui soit à l’origine de la transmission de la mycose. Demandez conseil à votre vétérinaire et traitez l’animal si besoin. Lavez-vous les mains après avoir touché votre animal ;
  • ne partagez pas les serviettes de toilette, les sandales, les tapis de salle de bains... ;
  • lavez la literie ;
  • utilisez un désinfectant pour laver vos carrelages, douche et baignoire ;
  • ne grattez pas vos lésions cutanées de mycose car l'infection pourrait s'étendre à d'autres parties de votre corps ;
  • lavez-vous fréquemment les mains surtout après les soins ;
  • si votre enfant a une mycose cutanée, coupez courts ses ongles pour qu’ils restent propres et pour éviter les effets néfastes du grattage ;
  • en cas de teigne, désinfectez les bonnets, capuches, brosses avec un en poudre et nettoyez les tondeuses ou rasoirs utilisés pour couper les cheveux. Signalez à la direction de l'établissement la survenue d'une teigne chez votre enfant ; ce dernier peut retourner à l’école ou en collectivité dès que le traitement a été mis en route

Vous souhaitez éviter d'avoir une mycose

Pour éviter les mycoses cutanées et prévenir les récidives, vous pouvez appliquer des conseils pratiques :

  • ne gardez pas vos pieds mouillés, car cela favorise le développement des champignons microscopiques et l'apparition d'une mycose : après votre douche, essuyez-vous bien entre les orteils avec une serviette sèche ;
  • portez des chaussures et des chaussettes adaptées pour éviter de transpirer des pieds (hypersudation). Pour laisser circuler l'air, vos chaussures ne doivent pas être trop serrées. Évitez les semelles en caoutchouc et préférez les chaussettes en fibres naturelles (coton...) ;
  • évitez de porter deux jours de suite les mêmes chaussures pour laisser à la transpiration le temps de s'évacuer ;
  • désinfectez vos chaussures (demandez conseil à votre pharmacien) ;
  • évitez la survenue d'un érythème fessier chez votre nourrisson.

© Inpes

Sources
  • Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail. Risques sanitaires des piscines à usage collectif. Site internet : Anses. Maisons-Alfort (France) ; 2016 [consulté le 9 janvier 2018]
  • Association française des enseignants de parasitologie et mycologie. Candidoses. Site internet : Campus de parasitologie et de mycologie de l'Université Médicale Virtuelle Francophone. Nantes (France) ; 2016 [consulté le 9 janvier 2018]
  • Association française des enseignants de parasitologie et mycologie. Dermatophytoses ou dermatophyties. Site internet : Campus de parasitologie et de mycologie de l'Université Médicale Virtuelle Francophone. Nantes (France) ; 2016 [consulté le 9 janvier 2018]
  • Haut Conseil de santé publique. Survenue de maladies infectieuses en collectivité. Conduites à tenir. Site internet : HCSP. Paris ; 2012 [consulté le 9 janvier 2018]
  • National Healh service (NHS). Ringworm. Site internet : NHS choices. Londres ; 2017 [consulté le 9 janvier 2018]