La mononucléose infectieuse : définition, contamination et symptômes

05 mai 2017
Maladie virale, la mononucléose infectieuse se manifeste notamment par une grande fatigue, une angine et une fièvre élevée. Toutefois, cette infection peut ne provoquer aucun symptôme et passer inaperçue.

La mononucléose infectieuse est une maladie virale provoquée par le virus d’Epstein-Barr (dit "EBV"), de la famille des herpès virus. Elle survient lors du premier contact avec le virus (on parle de primo-infection). La personne malade acquiert une prolongée.

La transmission et l’évolution de la mononucléose infectieuse

Le virus d'Epstein-Barr se transmet essentiellement par contact direct entre personnes (baiser) et par la salive (projections lors de la toux par exemple).

Souvent, le premier contact avec le virus a lieu dès le plus jeune âge et passe inaperçu : l’enfant contaminé par le virus ne présente pas de symptôme et cependant son organisme développe des anticorps qui le protègent contre ce virus. Il est donc contre la mononucléose infectieuse sans avoir déclaré la maladie.
Avec le développement des mesures d’hygiène, le nombre d’enfants immunisés diminue dans les pays développés. La contamination survient alors plus tard dans la vie, le plus souvent pendant l’adolescence ou au début de l’âge adulte, lors de contacts intimes avec d'autres personnes. C’est pourquoi la mononucléose infectieuse est aussi appelée "maladie du baiser" ou "des fiancés".

La contagion est maximale durant la phase aiguë de la maladie, lorsque la personne malade a de la fièvre. Une fois celle-ci disparue, le virus est toujours présent dans la salive en petites quantités, pendant une période allant jusqu’à six mois. Sa transmission reste alors possible.
Lorsque le malade est guéri, le virus reste toute sa vie dans ses ganglions, sans provoquer de récidive.

On estime que 90 % des adultes ont déjà été en contact avec le virus d'Epstein-Barr.

La mononucléose en cas de grossesse

La mononucléose infectieuse ne provoque pas de complications fœtales si elle survient chez une femme enceinte contrairement aux autres syndromes mononucléosiques que sont la toxoplasmose et plus rarement les infections au cytomégalovirus.

Qu'est-ce qu'un syndrome mononucléosique ?

C'est une anomalie du sang caractérisée par une augmentation temporaire mais importante de certains globules blancs appelés . Beaucoup d'entre eux présentent des anomalies caractéristiques à l'examen microscopique.

Ce syndrome est le plus souvent dû à une mononucléose infectieuse à virus d'Epstein-Barr, mais il peut être également présent dans d'autres maladies : infection à cytomégalovirus, toxoplasmose...

© Pulsations Multimedia « Allô Docteurs »

Quels sont les symptômes de la mononucléose infectieuse?

Chez l'adolescent et l'adulte jeune, les symptômes sont souvent importants.

Après une de quatre à sept semaines sans symptômes, une fièvre modérée et des difficultés à l'effort s'installent progressivement en une à deux semaines, puis les symptômes de la mononucléose infectieuse apparaissent :

  • une fièvre souvent supérieure à 39 °C avec des frissons pendant 7 à 14 jours,
  • une altération importante de l’état général (grande fatigue, perte d’appétit) ;
  • une angine douloureuse avec des difficultés à avaler (dysphagie). La gorge est rouge et parfois recouverte de sortes de membranes ;
  • la présence de nombreux ganglions gonflés et douloureux, au niveau du cou ;
  • des douleurs musculaires ;
  • des maux de tête ;
  • une éruption cutanée rarement :  des plaques rouges peuvent apparaître sur le tronc, les cuisses et les bras si le malade a pris des antibiotiques.

Chez l'enfant, les symptômes sont rarement aussi marqués et ne sont pas tous présents : l'enfant peut présenter un épisode fébrile avec une angine sans grande fatigue. C'est pourquoi, la mononucléose infectieuse passe souvent inaperçue à cet âge.

Sources
  • Karrer U, Nadal D. Virus d'Epstein-Barr et mononucléose infectieuse. Forum Med Suisse. 2014;14(11):226-232
  • Société française d'hématologie. Orientation diagnostique devant un syndrome mononucléosique. Site internet : Université Médicale Virtuelle Francophone. Nantes (France) ; 2010 [consulté le 3 février 2017]
  • National Health Service (NHS). Glandular fever. Site internet : NHS choices. Londres ; 2015 [consulté le 3 février 2017]
  • Hôpital pour enfant de Toronto. Mononucléose infectieuse. Site internet : aboutkidshealth. Toronto (Canada) ; 2015 [consulté le 3 février 2017]

Collège National des Pédiatres Universitaires. Mononucléose infectieuse. Site internet : Université Médicale Virtuelle Francophone. Nantes (France) ; 2014 [consulté le 3 février 2017]