Symptômes et diagnostic d’un méningiome

21 juillet 2021
Un méningiome peut être découvert de manière fortuite ou signaler sa présence par des symptômes neurologiques qui apparaissent progressivement. Le diagnostic repose sur un examen clinique. Un scanner et une IRM sont nécessaires pour évaluer la taille, l'emplacement et la vascularisation du méningiome.

Les circonstances de découverte d’un méningiome

Méningiome : absence de symptômes

Un méningiome peut être asymptomatique et être découvert de manière fortuite lors d’un examen (scanner ou IRM cérébral) réalisé pour un autre motif.

Les personnes sous traitement hormonal ou ayant été sous traitement avec de l'acétate de cyprotérone (Androcur et génériques), l’acétate de nomégestrol (Lutényl et génériques) et l’acétate de chlormadinone (Lutéran et génériques) font l'objet d'un suivi spécifique, décidé avec leur médecin traitant.

La démarche à suivre en cas de prise de certains hormones

Vous suivez ou avez suivi un traitement hormonal augmentant le risque de méningiome ? Consultez votre médecin traitant qui décidera du bilan à réaliser.

Vous pouvez, par ailleurs, consulter sur le site de l’ANSM les questions-réponses sur les traitements à base de Lutényl ou Lutéran. Un numéro vert est par ailleurs à votre disposition : le 0 805 04 01 10.

Numéro vert Androcur et risque de méningiome : 0 805 04 01 10

Androcur et risque de méningiome

  • Je prends contact avec mon médecin pour adapter, si besoin, mon traitement
  • Un numéro vert est à ma disposition

0 805 04 01 10 (service et appel gartuits, du lundi au vendredi de 9 h à 19 h)

Site : ansm.sante.fr

Des symptômes neurologiques

Des symptômes neurologiques peuvent toutefois se manifester. Ils dépendent de la localisation du méningiome et sont provoqués par la compression des structures du cerveau par la tumeur. Ils ne sont pas spécifiques au méningiome mais peuvent en être le signal. Ils s’installent souvent lentement et de manière progressive :

  • des maux de tête ou céphalées diffuses ou localisées, banales ou d’apparition récente et qui s’aggravant malgré la prise d’antalgiques ;
  • des troubles de la vision, de la sensibilité, de la parole, de la vue, du comportement survenus récemment ou des troubles de la mémoire récents ;
  • une faiblesse dans les bras ou les jambes, voire une paralysie ;
  • une perte de l’équilibre et des vertiges, une perte de l’audition ou de l’odorat ;
  • la survenue d’une crise d’épilepsie (convulsion).

Le diagnostic d'un méningiome

Le diagnostic d'un méningiome repose sur un examen clinique qui permet la recherche des symptômes en faveur d’une atteinte neurologique.

Il est complété par les examens de radiologie suivants :

  • un scanner, avec injection de produit de contraste. Cet examen permet de préciser la taille et le lieu d’implantation de la tumeur.
  • une IRM, avec injection de gadolinium. L'imagerie médicale précise les rapports de la tumeur avec les vaisseaux du cerveau et éventuellement, avec les nerfs crâniens.

Pour compléter le bilan, il peut aussi être nécessaire de réaliser :

  • Ben Ismail M, Rousselot C, François P. Méningiomes intracrâniens. EMC Elsevier Masson. Neurologie, 2015-38(1):1-26
  • Agence national de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Androcur et génériques (acétate de cyprotérone, 50 mg et 100 mg) et risque de méningiome : l’ANSM publie des recommandations pour la prise en charge des patients. Site internet : ANSM. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2021 [consulté le 3 mai 2021]
  • Agence national de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Acétate de nomégestrol (Lutényl et génériques) /acétate de chlormadinone (Lutéran et génériques), et risque de méningiome : recommandations d’utilisation et de suivi des patientes. Site internet : ANSM. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2021 [consulté le 3 mai 2021]
  • Hôpital Lariboisière - service de neurochirurgie. Méningionome. Site internet : Hôpital Lariboisière. Paris [consulté le 3 mai 2021]
  • Haute autorité de santé (HAS). Place de l’irradiation intracrânienne en conditions stéréotaxiques (radiochirurgie et radiothérapie stéréotaxique) dans le traitement de pathologies non cancéreuses - Rapport d'évaluation. Évaluation des technologies de santé. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2011 [consulté le 3 mai 2021]