Bien vivre après un mélanome

22 août 2017
Après le traitement d'un mélanome, un suivi médical régulier est indispensable. Il consiste en un examen clinique complet. Ces rendez-vous sont l'occasion d'échanger avec votre médecin. Au quotidien, des groupes de parole et un service social peuvent vous aider.

Le suivi médical

Le suivi médical est essentiel après le traitement d'un mélanome cutané. Il est assuré par le dermatologue ou l' (ou cancérologue) en coordination avec le médecin traitant.

Il comporte un examen clinique complet tous les trois à six mois jusqu'à cinq ans après le traitement initial, puis chaque année durant toute la vie. Parfois, des examens complémantaires (échographie, IRM, scanner...) sont nécessaires.

Le suivi permet :

  • de prendre en charge les éventuels effets indésirables du traitement (fatigue, cicatrice inesthétique, etc) ;
  • de détecter le plus tôt possible une récidive locale du mélanome ou de l'apparition d'une ;
  • de détecter l'apparition d'un second mélanome ;
  • d'enseigner les techniques de l’auto-examen de la peau pour déceler des lésions cutanée anormales ;
  • d'expliquer les mesures de photoprotection  (protection contre le soleil et les rayons UV).

Pour participer à votre suivi, n'oubliez pas vos rendez-vous médicaux, même si vous ne vous plaignez de rien. Chaque consultation est un temps d'échange avec votre médecin traitant, votre dermatologue et/ou votre cancérologue : posez toutes les questions qui vous préoccupent (traitement, effets secondaires, surveillance, suivi, désir de grossesse, etc.) et signalez rapidement à votre médecin tout symptôme qui vous inquiète.

La vie au quotidien en cas de mélanome

Au quotidien

  • N'oubliez pas de vous protéger du soleil, dès que vous sortez.
  • N'ayez pas recours aux rayons ultra-violets artificiels (lampes de bronzage).
  • Pratiquez un auto-examen de votre peau selon le rythme conseillé par votre dermatologue.
  • N'hésitez pas à vous faire aider : pour surmonter la maladie, parlez à vos proches et à votre entourage de vos peurs, de vos difficultés et de vos émotions. Partagez l'expérience avec d'autres malades, par exemple auprès d'associations ou d'espaces de rencontre et d'information (ERI).

Après avoir eu un mélanome, n'hésitez pas à reprendre votre activité professionnelle

Dès que la reprise du travail est possible, votre médecin traitant aborde ce sujet avec vous et contacte si nécessaire votre médecin du travail. Si vous avez eu un arrêt de travail supérieur à 30 jours, une visite de reprise est obligatoire dans un délai de huit jours après votre retour en entreprise.

En cas de difficultés financières ou professionnelles, prenez contact avec un service social

Il peut vous donner des informations sur votre prise en charge d'un point de vue administratif et médico-social, et vous indiquer les aides auxquelles vous avez droit

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). La prise en charge du mélanome cutané. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2010 [consulté le 21 août 2017]
  • Institut national du cancer (INCa). Mélanome de la peau. Site internet : INCa. Boulogne Billancourt (France) ; 2016 [consulté le 18 août 2017]
  • Société française de dermatologie. Les mélanomes - Cancers de la peau. Site internet : dermato-info.fr. Paris ; 2017 [consulté le 18 août 2017]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique - Mélanome cutané. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2012 [consulté le 18 août 2017]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Actes et prestations sur le mélanome cutané. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 21 août 2017]