Pour qui la cinquième maladie peut-elle être grave ?

La maladie est en général bénigne et guérit. La personne est alors immunisée à vie. La gravité de la maladie est observée chez les personnes atteinte d’anémie chronique, chez les personnes immunodéprimées, chez les femmes enceintes et probablement les nourrissons.

La guérison après un mégalérythème viral

La maladie est en général bénigne et guérit sans séquelles en 1 à 3 semaines.

La personne est alors immunisée à vie.

La gravité de la maladie est observée chez les personnes atteinte d’anémie chronique, chez les personnes immunodéprimées, chez les femmes enceintes et probablement les nourrissons.

Les complications de la cinquième maladie dues à une atteinte des globules rouges

Le parvovirus pénètre dans la moelle osseuse et s’y multiplie. Là, il détruit les cellules qui correspondent aux futurs globules rouges (on dit que le virus est « cytolytique » car il détruit les futurs globules rouges).

Chez les personnes sans problème de santé, ce phénomène n'a pas de conséquence visible.

Chez les personnes souffrant d’une anomalie des globules rouges avec anémie chronique, l’infection à parvovirus B19 est grave.

C’est le cas plus particulièrement en cas de et la thalassémie, maladies génétiques dans lesquelles les globules rouges sont détruits trop tôt dans le sang (on parle d’anémie hémolytique). Habituellement, cette perte est compensée par une production importante et continue de globules rouges par la moelle.

Or l’infection par le parvovirus provoque une destruction brutale et intense des cellules de la moelle osseuse à l’origine des globules rouges. Elle est ainsi responsable d’une anémie profonde et soudaine accompagnée de signes de pâleur extrême, d’essoufflement, de fatigue, nécessitant souvent une transfusion sanguine pour les personnes atteintes de et de thalassémie.

Anémie hémolytique auto-immune, drépanocytose et et thalassémie : des maladies rares

L’anémie hémolytique auto-immune, la thalassémie et la sont des maladies rares en France.

Si vous souhaitez vous informer sur ces affections, vous exprimer librement et être écouté, rendez-vous sur Maladie Rares Info Service ou appelez au 01 56 53 81 36.

La cinquième maladie chez les personnes immunodéprimées

Chez les sujets immunodéprimés (maladie ou traitement responsable d’une , le diminue la production d’anticorps neutralisant le virus et celui-ci n’est pas éliminé.

L’infection par le parvovirus B19 devient chronique. En raison de l’action du virus sur les cellules productrices de globules rouges au niveau de la moelle osseuse, l’infection chronique peut être responsable d’une anémie durable.

Les complications lors de la contamination par le parvovirus lors de la grossesse

Chez la femme enceinte, l’infection à parvovirus peut être grave au cours des 2 premiers trimestres de la grossesse.

60 % des femmes sont immunisées contre ce virus avant leur grossesse. Si la femme n’est pas immunisée et contracte le parvovirus, des conséquences pour l’enfant sont possibles :

  • au premier trimestre, la primo-infection maternelle à parvovirus B19 provoque des fausses couches spontanées ;
  • au deuxième trimestre, elle est responsable d’anémie fœtale grave avec possible défaillance vitale du fœtus (on parle d’anasarque fœto-maternelle). Une de liquide amniotique (ou de sang fœtal) permet le diagnostic. Le traitement par transfusion fœtale peut être nécessaire ;
  • au troisième trimestre de grossesse, le risque pour l’enfant est minime.

Le parvovirus B19 n’est pas responsable de malformations fœtales.

La gravité de la maladie est probable également chez les nourrissons, pouvant dans de rares cas provoquer le décès.

Les autres complications rares

L’atteinte de différents organes par le virus (myocardite, vascularite, hépatite, …) est rare.

La gravité de la maladie est probable également si la maladie survient chez les nourrissons (de moins de 2 ans), pouvant dans de rares cas provoquer le décès.

  • Grangé G., Maintrot Mantelet L. Infections fœtales. Guide pratique de l’échographie obstétricale et gynécologique. Chapitre 24:255-26. 3e édition 2021 Elsevier Masson
  • Schnuriger A., Barjat T., Romain A-S., Pillet S. EMC Parvovirus B19. Pédiatrie - Maladies infectieuses. Elsevier Masson 2023;43(4):1-13
  • Santé publique France. Épidémie d’infections à parvovirus. Bulletin du 22 avril 2024. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2024 [consulté le 8 juillet 2024]
  • Société canadienne de pédiatrie. La cinquième maladie (érythème infectieux). Site internet : soins de nos enfants. Ottawa (Canada) ; 2023 [consulté le 8 juillet 2024]
  • National Health service. Slapped cheek syndrome. Site internet : NHS. Londres ; 2024 [consulté le 8 juillet 2024]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
Le champ avec astérisque (*) est obligatoire.