Comprendre la maladie rénale chronique

24 avril 2017
La maladie rénale chronique, ou insuffisance rénale chronique, est une diminution du fonctionnement des reins qui ne filtrent plus correctement le sang de l'organisme. Les causes principales sont le diabète et l'hypertension artérielle.

Qu’est-ce que la maladie rénale chronique ?

La maladie rénale, appelée également insuffisance rénale, désigne la diminution plus ou moins importante des fonctions des reins, quelle qu’en soit la cause. Les reins perdent leur capacité à filtrer correctement le sang.

L'insuffisance rénale est dite chronique quand la maladie rénale (ou néphropathie) en cause est irréversible, sans possibilité de guérison.

Elle s'oppose à l' , due à une atteinte brutale et réversible des reins, au cours d'une infection grave, d'une hémorragie par exemple. Dans ce cas, les reins retrouvent leur fonctionnement normal, après, si nécessaire, une période transitoire d'assistance par dialyse.

La maladie rénale chronique est une maladie longtemps silencieuse, d’évolution progressive et qui ne régresse pas. Son évolution naturelle est plus ou moins lente mais peut aller jusqu’à la perte totale de la fonction rénale. On parle alors d’insuffisance rénale terminale, nécessitant un traitement de suppléance par dialyse et/ou greffe de rein.

Il est possible de ralentir cette évolution en évitant ou en traitant tous les facteurs qui peuvent l’aggraver (comme l’hypertension artérielle ou le diabète, par exemple).

Chiffres clés

Les dysfonctions et insuffisances rénales en France :

  • 10 % des adultes présentent un dysfonctionnement du rein. Le nombre de personnes atteintes est ainsi estimé à près de 3 millions.
  • Fin 2014, près de 80 000 personnes étaient traitées pour une insuffisance rénale chronique terminale. 56 % l'étaient par dialyse et 44 % étaient porteuses d'un greffon rénal.
  • En 2014, près de 11 000 nouveaux patients ont été traités pour insuffisance rénale terminale avec une augmentation de 2 % par rapport à l'année précédente. Un malade sur deux avait 70 ans ou plus.
  • En 2014, 3 241 greffes rénales ont été réalisées.

Quel est le rôle des reins ?

Les deux reins sont situés derrière l' , de part et d'autre de la colonne vertébrale. En forme de haricot de 12 centimètres de long, chaque rein pèse environ 160 g.

Les artères rénales apportent environ 1 700 litres de sang par jour aux reins. Ainsi, toutes les 30 minutes, les reins filtrent tout le sang du corps humain. Ils éliminent les déchets et l'excès de liquides et ne gardent que les substances utiles au bon fonctionnement de l'organisme.

Les reins ont aussi pour fonction de :

  • maintenir la pression artérielle au bon niveau ;
  • maintenir l'équilibre des substances chimiques nécessaires au bon fonctionnement du cœur et des muscles ;
  • transformer la vitamine D qui permet l'absorption du calcium alimentaire par l'intestin et sa fixation sur l'os ;
  • produire une substance appelée érythropoïétine, qui stimule la production des globules rouges.

L'insuffisance rénale apparaît lorsque les reins ne parviennent plus à remplir leur rôle de filtre. Les déchets et les liquides s'accumulent dans l'organisme.

Rein en coupe

Schéma : rein en coupe

Les causes et facteurs de risque de la maladie rénale chronique

L'hypertension artérielle et le diabète sont responsables de près d'un cas sur deux de maladie rénale chronique. Ces deux maladies sont responsables de lésions artérielles qui altèrent le fonctionnement des reins.

D'autres maladies sont responsables de maladie rénale chronique :

  • une atteinte des glomérules rénaux isolée ou associée à une maladie inflammatoire d'origine auto-immune (lupus, etc.) ;
  • une maladie génétique héréditaire appelée polykystose rénale (formation de nombreux kystes au niveau des reins) ;
  • des pyélonéphrites à répétition ;
  • une anomalie ou un obstacle chronique sur les voies urinaires (calculs, malformation...)

D'autres facteurs sont également en cause :

  • les maladies cardiovasculaires et les facteurs de risque cardiovasculaire : obésité, tabac... ;
  • l'âge : après 60 ans, les reins fonctionnent moins bien ;
  • les antécédents familiaux d'insuffisance rénale chronique ;
  • des épisodes d'insuffisance rénale aiguë ;
  • une prise de médicament toxique pour le rein (anti-inflammatoires en particulier, phytothérapie, herbes chinoises, etc.) ;
  • l’exposition à des toxiques professionnels (plomb, mercure, cadmium…)
  • un poids de naissance inférieur à 2,5 kilos.

© Blausen Medical

Sources
  • Agence de biomédecine, Société de néphrologie. La maladie rénale chronique. Site internet : Agence de Biomédecine. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2010 [consulté le 5 avril 2016]
  • Agence de biomédecine. REIN-Rapport annuel 2014. Site internet : Agence de Biomédecine. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2015 [consulté le 5 avril 2016]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Insuffisance rénale. Site internet : INSERM. Paris ; 2012 [consulté le 5 avril 2016]
  • La rédaction (ed). Maladie rénale chronique (monographie). Rev Prat. 2012;62(1):27-75.
  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide du parcours de soins. Maladie rénale chronique de l’adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2012 [consulté le 20 février 2013]
  • National health service (NHS). Chronic kidney disease. Site internet : NHS choices. Londres ; 2015 [consulté le 5 avril 2016]