Maladie rénale chronique et insuffisance rénale chronique : définition et causes

La maladie rénale chronique est une diminution du fonctionnement des reins qui ne filtrent plus correctement le sang de l'organisme. Cette insuffisance rénale chronique a deux causes principales : le diabète et l'hypertension artérielle.

Maladie rénale chronique et insuffisance rénale chronique : définition

La maladie rénale chronique désigne la diminution plus ou moins importante des fonctions des reins, quelle qu’en soit la cause. Les reins perdent, de façon durable et irréversible, leur capacité à filtrer correctement le sang de l'organisme.

Consulter la brochure La maladie rénale, qu'est-ce que c'est ? (PDF)

La maladie rénale chronique est une maladie longtemps silencieuse, d’évolution progressive et sans possibilité de guérison.

En dessous d'un certain seuil de capacité des reins à filtrer le sang, on parle d'insuffisance rénale chronique dont l'évolution naturelle est plus ou moins lente mais peut aller jusqu’à la perte totale de la fonction rénale. C'est l’insuffisance rénale terminale, nécessitant un traitement des uppléance par dialyse et/ou greffe de rein.

Il est possible de ralentir l'évolution de la maladie rénale chronique en évitant ou en traitant tous les facteurs qui peuvent l’aggraver.

Qu'est-ce que l'insuffisance rénale aiguë ?

L' est due à une atteinte brutale et réversible des reins, au cours d'une infection grave, d'une hémorragie par exemple. Dans ce cas, les reins retrouvent leur fonctionnement normal, après, si nécessaire, une période transitoire d'assistance par dialyse.

Quel est le rôle des reins ?

Les deux reins sont situés derrière l', de part et d'autre de la colonne vertébrale. En forme de haricot de 12 centimètres de long, chaque rein pèse environ 160 g.

Les artères rénales apportent environ 1 700 litres de sang par jour aux reins. Ainsi, toutes les 30 minutes, les reins filtrent tout le sang du corps humain.

Les reins ont pour fonction de :

  • filtrer le sang pour éliminer les déchets, les évacuer dans les urines et ne garder que les substances utiles au bon fonctionnement de l'organisme ;
  • maintenir constante la composition du sang (quantité d'eau, de sel, de potassium...) ;
  • maintenir la pression artérielle au bon niveau ;
  • transformer la vitamine D qui permet l'absorption du calcium alimentaire par l'intestin et sa fixation sur l'os ;
  • produire une substance appelée érythropoïétine, qui stimule la production des globules rouges.

L'insuffisance rénale apparaît lorsque les reins ne parviennent plus à remplir leur rôle de filtre. Les déchets et les liquides s'accumulent dans l'organisme.

Rein en coupe

Schéma en coupe d’un rein, composé de la capsule rénale, du tissu rénal et du bassinet (cf. description détaillée ci-après)

Le rein est un organe en forme d’un haricot, long de 12 cm environ. Il est enveloppé d’une capsule rénale, fibreuse et résistante qui contient le tissu rénal, aussi appelé cortex rénal. Ce tissu en forme de croissant correspond à la majeure partie du rein.

Le bassinet, de forme ovale, est la partie interne du rein. Situé dans le creux du tissu rénal, il est le lieu de stockage de l’urine.

L’uretère est un long canal, reliant le rein à la vessie. Il prend sa source sur la face interne du bassinet.

L’artère rénale et la veine rénale sont les vaisseaux sanguins du rein. Comme l’uretère, ils sont situés sur la face interne du rein.

Les causes et facteurs de risque de la maladie rénale chronique

L'HTA et le diabète : les deux principales causes de maladie rénale chronique

L'hypertension artérielle et le diabète sont responsables de près d'un cas sur deux de maladie rénale chronique. Ces deux maladies sont responsables de lésions des petites artères qui détruisent les glomérules rénaux et altèrent le fonctionnement des reins. C'est pourquoi, il est important de dépister précocement la maladie rénale chez ces personnes car une prise en charge précoce en ralentit la progression.

D'autres maladies responsables de maladie rénale chronique

Une atteinte rénale est possible dans certaines maladies :

  • une maladie chronique des glomérules rénaux (glomérulonéphrite) ;
  • une atteinte des glomérules lors d'une maladie inflammatoire d'origine auto-immune (lupus, polyarthrite rhumatoïde, etc.) ;
  • une maladie génétique héréditaire appelée polykystose rénale (formation de nombreux kystes au niveau des reins) ;
  • des pyélonéphrites à répétition ;
  • une anomalie ou un obstacle chronique sur les voies urinaires (calculs ou lithiase rénale, malformation des voies urinaires...).

D'autres facteurs sont également en cause :

  • les maladies cardiovasculaires (insuffisance cardiaque, ...) et les facteurs de risque cardiovasculaire : obésité, tabac, inactivité physique et sédentarité... ;
  • l'âge : après 60 ans, les reins fonctionnent moins bien ;
  • les antécédents familiaux d'insuffisance rénale chronique ;
  • des épisodes d' ;
  • une prise de médicament toxique pour le rein (anti-inflammatoires en particulier, phytothérapie, herbes chinoises, etc.) ;
  • l’exposition à des toxiques comme les produits de contraste iodés ou la radiothérapie ciblée sur les reins ainsi que les toxiques professionnels (plomb, mercure, cadmium…)

Chiffres clés de la maladie rénale chronique terminale

En France, en 2020, 91 875 personnes étaient en insuffisance rénale chronique terminale (avec 11 437 nouveaux patients en 2019) :

  • 55 % étaient traitées par dialyse chronique,
  • 45 % étaient porteuses d'un rein greffé.

Vidéo : La maladie rénale chronique, ses causes, ses symptômes et son traitement

[Cette animation 3D explique les complications rénales liées au diabète et leur traitement. Elle est réalisée par Blausen Medical.]

Les reins sont des organes de petite taille, disposés en paires, et qui ont la forme de deux haricots. Ils sont situés sous le thorax, à l'arrière de l'. Bien que nous naissions généralement avec deux reins, notre organisme est capable de fonctionner normalement avec un seul d'entre eux.

Les fonctions du rein sont : la régulation du liquide contenu dans le corps, la régulation de la pression artérielle, la production de globules rouges et la filtration des déchets de l'organisme. Chaque rein se compose de près d'un million d'unités filtrantes, appelées « néphrons ».

Chaque néphron contient un amas de petits vaisseaux sanguins, appelés « glomérules ». Les glomérules sont semi-perméables et permettent ainsi à l'eau et aux déchets solubles du sang de passer à travers leur membrane. Les déchets ainsi filtrés sont transportés hors de l'organisme par l'intermédiaire de l'urine.

Le diabète est un trouble dû à un taux de glycémie, ou glucose sanguin élevé, qui peut endommager la membrane des artères et entraîner une hausse de la tension artérielle. Cette augmentation de la tension artérielle force les reins à filtrer une quantité excessive de sang, et entraîne de ce fait un épuisement et une dégradation des néphrons. On appelle cette maladie la « néphropathie diabétique ».

Lorsque les filtres glomérulaires des néphrons cessent de fonctionner normalement, les déchets commencent à s'accumuler dans l'organisme, tandis que des protéines sanguines très importantes pour son fonctionnement sont perdues.

Les symptômes de cette maladie ne sont visibles que lorsque 80 % des reins ont été endommagés. Lorsqu'ils apparaissent, ces symptômes incluent souvent œdème, fatigue, perte de l'appétit, hypertension, mictions fréquentes et soif intense. Lorsque 85 à 90 % de la fonction rénale est perdue, on parle d'insuffisance rénale au stade terminal, et une dialyse rénale, voire une greffe de rein, s'impose généralement. Cette maladie touche environ 10 à 20 % des diabétiques. Une bonne hygiène de vie permet toutefois de retarder, voire d'empêcher son apparition. Il est donc important de contrôler sa glycémie à intervalle très régulier, de rester physiquement actif, de maintenir une tension artérielle à un taux acceptable et de contrôler son poids.

© Blausen Medical

  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Insuffisance rénale. Site internet : Inserm. Paris ; 2017 [consulté le 19 janvier 2022]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide du parcours de soins - Maladie rénale chronique de l’adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2021 [consulté le 19 janvier 2022]
  • National Health service (NHS). Chronic kidney disease. Site internet : NHS. Londres ; 2019 [consulté le 19 janvier 2022]
  • Ministère des solidarités et de la santé. Maladie rénale chronique. Site internet : Ministère des solidarités et de la santé. Paris ; 2019 [consulté le 19 janvier 2022]
  • Collège universitaire des enseignants de néphrologie. Insuffisance rénale chronique et maladies rénales chroniques. Néphrologie. 8e édition 2018 - Chap15
  • Agence de la biomédecine. Don de rein à un proche, la solution est en nous. Site internet : Agence de la biomédecine. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2021 [consulté le 19 janvier 2022]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires