La maladie des gencives : définition, causes et symptômes

17 mars 2017
La maladie des gencives est une inflammation qui peut abîmer les tissus supportant les dents. La plaque bactérienne en est la principale responsable. La maladie des gencives débute par des signes discrets, comme des saignements au brossage ou une sensibilité au toucher.

Qu'est-ce que la maladie des gencives ?

La maladie des gencives (ou maladie parodontale) est une inflammation des tissus de soutien de la dent. Elle est due à l’accumulation de bactéries (appelée plaque bactérienne) à la jonction entre les dents et les gencives.

Au début de la maladie, l’inflammation n’affecte que les gencives : c’est le stade de la gingivite. Si le processus se propage aux ligaments et aux os qui soutiennent et entourent la dent, il est alors appelé parodontite.

Très répandue chez l’adulte, la maladie des gencives peut également concerner l’enfant ou bien l’adolescent. La maladie parodontale s’accentue avec l’âge.

Dent en coupe

Schéma : dent

Les causes de la maladie des gencives

La plaque dentaire bactérienne est la cause principale de la maladie des gencives. Cette plaque dentaire bactérienne est une substance blanchâtre qui se dépose chaque jour sur les dents, en particulier à la jonction entre les dents et les gencives. Elle est composée d'éléments de la salive, de débris alimentaires et de bactéries. Elle est favorisée par une hygiène bucco-dentaire insuffisante. Si elle n’est pas retirée avec la brosse à dent et du fil dentaire, elle durcit et se transforme en tartre. Celui-ci est un dépôt calcaire solide qui adhère à la surface des dents. Le tartre peut, à la longue, provoquer une infection chronique.

D’autres facteurs augmentent le risque de développer une maladie des gencives :

  • le tabagisme ;
  • la consommation d’alcool ou de drogue ;
  • l’hérédité ;
  • les changements hormonaux, notamment chez les femmes : à la puberté, lors d’une grossesse ou à la ménopause ;
  • le déficit en vitamine C ou en calcium ;
  • une diminution des défenses de l’organisme à l’occasion de fatigue, de stress ou à cause d’une maladie qui fragilise le (diabète non contrôlé, , infection par le VIH, etc.) ;
  • la prise de certains médicaments (chimiothérapies anticancéreuses par exemple) ;
  • les blessures de la gencive, dues à un brossage trop vigoureux, par exemple.

L’avis d’un chirurgien-dentiste ou d’un médecin est recommandé pour établir un diagnostic et rechercher la cause d’une maladie des gencives.

À retenir
  • Les maladies des gencives sont le plus souvent de cause locale : accumulation de bactéries due à une mauvaise hygiène bucco-dentaire.
  • Elles peuvent aussi être le reflet de maladies générales ou la conséquence de la prise de médicaments.

Les symptômes de la maladie des gencives

Les signes de la maladie évoluent selon les stades.

Dans la majorité des cas, la maladie des gencives se développe lentement, et souvent sans douleur au début. Cependant, certains signes discrets sur les gencives peuvent être révélateurs :

  • un saignement, même léger, qui peut se produire à l’occasion du brossage des dents ;
  • un changement de couleur : les gencives peuvent apparaître rouges ;
  • un gonflement ;
  • une sensibilité au toucher ;
  • une mauvaise haleine qui persiste.

Si vous présentez au moins un de ces signes, il est recommandé de consulter un chirurgien-dentiste, un parondontiste (chirurgien-dentiste spécialisé dans les maladies des tissus de soutien des dents) ou un médecin . En effet, au stade de la gingivite, la maladie est réversible. En revanche, si elle n’est pas traitée, elle peut s’aggraver.

Au second stade, appelé parodontite, l’os de soutien des dents commence à se détériorer. D’autres signes se manifestent progressivement :

  • les dents se déchaussent : la partie visible des dents semble s’allonger, et les dents peuvent devenir sensibles ;
  • les dents deviennent mobiles ;
  • des espaces qui n’existaient pas entre les dents apparaissent ;
  • des abcès des gencives peuvent se former.

Sans traitement, la parodontite peut aboutir à la perte des dents :

  • par dégradation de l’os qui les soutient ;
  • par une propagation de l’infection aux dents nécessitant leur extraction.

Par ailleurs, la parodontite non traitée peut avoir aussi des répercussions sur l’état de santé général. Elle accroît les risques :

  • d’un mauvais contrôle de la glycémie pour les personnes atteintes de diabète ;
  • d'abcès dentaire ;
  • d’infections cardio-vasculaires, pulmonaires ou d’autres parties du corps.
Sources
  • Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé. Parodontopathies : diagnostic et traitements. Site internet : Haute Autorité de santé. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2002 [consulté le 4 août 2014]
  • Association dentaire française (ADF). Les maladies parodontales. Site internet : ADF. Paris [consulté le 4 août 2014]
  • Santé Canada. Maladie des gencives. Site internet : Santé Canada. Ottawa ; 2009 [consulté le 4 août 2014]
  • Santé Canada. Affections gingivales. Site internet : Santé Canada. Ottawa ; 2009 [consulté le 4 août 201]
  • National Health service (NHS). Gum disease. Site internet : NHS choices. Londres ; 2014 [consulté le 4 août 2014]