Le suivi médical et la vie quotidienne en cas de la maladie de Crohn

01 août 2017
En cas de maladie de Crohn, un suivi médical et des examens sont nécessaires pour vérifier l’efficacité du traitement. Il est recommandé de ne pas fumer et de respecter quelques principes nutritionnels. La grossesse, l’allaitement et l’usage d’une contraception sont envisageables.

Le suivi médical en cas de maladie de Crohn

Le suivi des patients atteints de la maladie de Crohn (MDC) est mené par l’équipe pluridisciplinaire qui a mis au point le traitement. Il s’appuie sur des examens réalisés par votre médecin traitant, des analyses biologiques (ex. : bilan sanguin) et des endoscopies régulières. Le rythme des consultations sera fixé en concertation avec vous.

Cette surveillance a pour but :

  • d’étudier l’évolution de la maladie ;
  • d’évaluer l’efficacité et la bonne tolérance des soins, et s’assurer que vous bénéficiez d’une prise en charge optimale ;
  • de vous apprendre à gérer votre maladie au quotidien ;
  • de contrôler le bon développement de votre enfant (poids, taille) si c’est lui qui est touché.

Voici quelques recommandations pour contribuer au mieux à la surveillance de votre état :

  • Mettez en pratique les conseils des professionnels de santé pour avoir un meilleur confort de vie.
  • Pour une bonne efficacité de votre traitement, respectez-le et ne l’interrompez jamais sans en parler à votre médecin traitant. En effet, l’application des recommandations médicales est essentielle pour stabiliser la maladie de Crohn, retarder les rechutes et réduire le risque de complications.
  • Avertissez sans délai votre médecin devant tout symptôme inhabituel ou nouveau qui vous inquiète (ex. : fièvre pendant la prise de corticoïdes ou d’immunomodulateurs).
  • N’hésitez pas à échanger avec les professionnels de santé : interrogez-les sur votre maladie et notez les questions que vous vous posez entre deux consultations.
  • Signalez aussi tout effet indésirable dû au traitement, pour chercher comment l’atténuer ou le prévenir.

Maladie de Crohn et vie quotidienne

Si vous souffrez de la maladie de Crohn (MDC), vous vous habituerez progressivement à gérer votre quotidien. Cependant, si vous souhaitez bénéficier d’un soutien psychologique, demandez de l’aide à votre entourage ou parlez-en à votre médecin.

Pour atténuer les effets de la MDC, il est indispensable d’arrêter de fumer , le cas échéant : cela contribuera directement à l’amélioration de votre état. En effet, la consommation du tabac, même minime, aggrave la maladie.

Sachez que l’alimentation, en revanche, n’influe pas sur le cours de cette affection. Il est donc inutile de suivre un régime particulier. Au contraire, votre alimentation doit rester équilibrée pour éviter toute carence.

Toutefois, lors des poussées marquées, vous pouvez adopter provisoirement un régime restreint en fruits et légumes pour ne pas accentuer les symptômes digestifs. Demandez conseil à votre médecin traitant ou à votre diététicien. Ils vous expliqueront les règles nutritionnelles à retenir selon votre cas.

Par ailleurs, même si vous souffrez de la maladie de Crohn, vous pouvez vous faire vacciner. Néanmoins, certains vaccins sont contre-indiqués en cas de traitement immunomodulateur. Si vous êtes concerné, discutez-en avec votre médecin traitant.

La maladie de Crohn est compatible avec une profession, une scolarité et une pratique sportive normales. Toutefois, les poussées peuvent perturber le travail ou les études. En cas de besoin, faites-vous aider par :

  • votre entourage,
  • votre médecin du travail,
  • une assistante sociale,
  • la Maison départementale des personnes handicapées, qui a pour rôle d’informer et de soutenir les malades (MDPH).

Vous pouvez vous adresser à une association de patients. Certaines structures offrent la possibilité d'échanger avec des personnes souffrant également de la Maladie de Crohn.

Grossesse et contraception en cas de maladie de Crohn

Chez les femmes souffrant de la maladie de Crohn, la grossesse se déroule le plus souvent normalement. Cependant, si vous voulez avoir un enfant ou allaiter votre nouveau-né, consultez votre gastroentérologue, votre obstétricien et/ou votre pédiatre.

Par ailleurs, vous pouvez utiliser tous les moyens de contraception disponibles.

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Maladie de Crohn : guide médecin. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2008 [consulté le 30 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Maladie de Crohn : actes et prestations. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 30 octobre 2016]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM). Maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI). Site internet : INSERM. Paris ; 2016 [consulté le 15 novembre 2016]