Comprendre la maladie d’Alzheimer

La maladie d'Alzheimer se traduit par des troubles de la mémoire, de l'exécution de gestes simples de la vie courante, de l'expression orale ou écrite, de l'orientation dans le temps et l'espace. C'est la maladie neurodégénérative la plus fréquente. Elle survient le plus souvent après 65 ans.

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

Maladie d'Alzheimer : une maladie neurodégénérative

La maladie d'Alzheimer est une maladie neurodégénérative caractérisée par une atteinte progressive et irréversible du cerveau. La perte des cellules nerveuses est lente mais inexorable.

Au début, la maladie d'Alzheimer est très peu ou pas visible et ce n'est qu'après des mois, voire des années que surviennent les premiers troubles apparents, faisant évoquer le diagnostic.

La maladie d'Alzheimer entraîne des troubles variés chez les patients. Ces troubles peuvent, chez une même personne, se modifier avec le temps, mais l'évolution est irréversible. Globalement, les fonctions cérébrales déclinent peu à peu.

La maladie d'Alzheimer aboutit progressivement à une perte d'autonomie.

D'autres maladies neurodégénératives

La maladie d'Alzheimer appartient au groupe des maladies neurodégénératives dont elle est la cause la plus fréquente. D'autres maladies apparentées à la maladie d’Alzheimer existent :

  • l’ neurovasculaire, souvent associée à des facteurs de risque vasculaires : hypertension artérielle, infarctus cardiaque ou accident vasculaire cérébral ;
  • la maladie à corps de Lewy (dépôts caractéristiques dans le noyau de certaines cellules) et la démence de la maladie de Parkinson après plusieurs années d'évolution ;
  • les dégénérescences lobaires frontotemporales (régions frontales et temporales du cerveau) ;
  • d’autres maladies plus rares (maladie à prion, etc.)

Qu'est-ce qu'un trouble cognitif majeur ou démence ?

Une démence correspond à des troubles évoluant depuis plus de six mois et aboutissant à une perte de l'autonomie dans la vie :

  • une altération des fonctions cognitives ou intellectuelles (troubles de la mémoire, de l'attention, du langage, difficultés dans la formulation des idées, dans le raisonnement...) ;
  • et/ ou une dégradation des fonctions sociales (difficultés dans la perception du monde extérieur, perturbation des conduites sociales...)

Les démences sont le plus souvent dues à des maladies neurodégénératives et la maladie d'Alzheimer est la plus fréquemment en cause.

Très rarement, la démence est due à une autre maladie (carence en vitamines B12 et folates, tumeur cérébrale...)

Des lésions cérébrales identifiées dans la maladie d'Alzheimer

La maladie d’Alzheimer se caractérise par l’apparition de deux types de lésions particulières : les plaques amyloïdes autour des neurones et la dégénérescence neurofibrillaire.

Ces lésions sont associées, chacune, à un composé protéique spécifique :

  • La protéine bêta amyloïde, naturellement présente dans le cerveau, s’accumule à l’extérieur des neurones en formant des plaques appelées plaques amyloïdes ou plaques séniles, toxiques pour les neurones.
  • La protéine Tau, naturellement présente dans l’organisme, participe normalement à la constitution du squelette des cellules. Dans la maladie d’Alzheimer, cette protéine est modifiée et, en désorganisant la structure des neurones, elle produit une dégénérescence neurofibrillaire aboutissant à la mort des neurones.

Ces anomalies envahissent progressivement l’ensemble du cerveau à partir de l'hippocampe (zone des lobes temporaux du cerveau impliquée dans le phénomène de mémorisation) et détruisent les neurones.

Vidéo : Les anomalies cérébrales de la maladie d'Alzheimer

© Pulsations Multimedia « Allô Docteurs »

Les facteurs favorisant la survenue de la maladie d’Alzheimer

Le facteur prépondérant dans la survenue de la maladie d'Alzheimer : l'âge

Après 65 ans, la fréquence de la maladie augmente et tout particulièrement après 80 ans. La maladie d'Alzheimer touche 15 % des personnes de plus de 80 ans.

Les facteurs génétiques de la maladie d'Alzheimer

Il existe une prédisposition génétique dans la survenue de la maladie d'Alzheimer chez une personne âgée. En effet, lorsqu'un parent du premier degré (père ou mère, frère ou sœur) est atteint, le risque de développer la maladie est multiplié par 1.5 et si deux parents sont atteints, le risque est multiplié par 2. Des études ont mis en évidence certains gènes associés à un risque de survenue de la maladie.

Les formes familiales précoces de maladie d'Alzheimer et héréditaires concernent seulement 1 à 2 % des cas. Les premiers symptômes apparaissent autour de 45 ans. Dans la moitié de ces cas, des mutations rares au niveau de trois gènes à l’origine de la maladie ont pu être identifiées.

La maladie d'Alzheimer précoce héréditaire est une

Vous souhaitez vous informer sur cette maladie, vous exprimer librement et être écouté, appelez Maladie Rare info service (site externe) au 0 800 40 40 43. Une équipe de professionnels répond à toutes vos questions.

Mode de vie, santé et maladie d'Alzheimer

Il semble que divers facteurs soient associés à la survenue plus fréquente de la maladie d'Alzheimer :

Existe-t-il des facteurs protecteurs de la maladie d'Alzheimer ?

L'apparition de ces premiers symptômes est souvent retardée chez les personnes ayant un niveau élevé de stimulation cérébrale par l'activité intellectuelle et la richesse des liens sociaux. La maladie serait ainsi compensée dans son début d'évolution.

Une activité physique quelle qu’elle soit (jogging, jardinage ou danse…), associée à une dépense de calories, permettrait de réduire le risque de développer la maladie d’Alzheimer. En effet, l’activité physique stimulerait l’activité du cerveau en augmentant le volume de matière grise liée à la mémoire et aux fonctions cognitives.

Le contrôle des facteurs de risque cardiovasculaire (hypertension, diabète, tabagisme) serait un facteur protecteur : Ce qui est bon pour votre cœur est bon pour votre cerveau !

La maladie d'Alzheimer est-elle fréquente ?

La maladie d'Alzheimer est la maladie neurodégénérative la plus fréquente. À ce jour, on estime que 850 000 personnes sont atteintes en France.

Sa fréquence augmente avec l'âge. Rare avant 65 ans, la maladie d'Alzheimer touche 15 % de la population après 80 ans. Après 65 ans, elle concerne environ deux fois plus de femmes que d’hommes.

Avec le vieillissement de la population, une hausse du nombre de cas est prévisible.

  • Ministère du Travail, de la santé et des solidarités. Maladie d'Alzheimer. Site internet : Ministère du Travail, de la santé et des solidarités. Paris ; 2022 [consulté le 13 mars 2024]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Alzheimer. Site internet : Inserm. Paris ; 2019 [consulté le 13 mars 2024]
  • Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM). La maladie d’Alzheimer. Site internet : ICM. Paris (France) ; 2018 [consulté le 13 mars 2024]
  • Collège des enseignants de neurologie. Syndrome démentiel. Site internet : CEN. Paris ; 2024 [consulté le 13 mars 2024]
  • Haut Conseil de la santé publique. Prévention de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées. Site internet : HCSP. Paris ; 2018 [consulté le 13 mars 2024]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire