Comprendre le mal de dos

24 avril 2017
Le mal de dos aussi appelé "dorsalgies", "lombalgies", "lumbago", "mal de reins", "tour de rein" est un mal fréquent qui atteint la région du dos située depuis le bas du cou jusqu’au bassin.

Comment est constitué le dos ?

Le dos correspond à la colonne vertébrale, depuis la région cervicale jusqu'à la région lombaire.

Pourtant « j'ai mal au dos », « j'ai mal aux reins »... sont des expressions communes qui désignent une douleur ressentie dans la région lombaire.

Les lombalgies sont très fréquentes : 80 % des Français auront « mal au dos » au moins une fois dans leur vie.

Ce mal de dos guérit spontanément dans plus de 90 % des cas. Il peut récidiver, sans que cela témoigne d'une plus grande gravité.

Le mal de dos est dit « chronique » quand il dure depuis plus de trois mois.

Anatomie du dos

Le dos est formé :

  • de vertèbres qui sont les éléments de soutien. Elles sont articulées entre elles, ce qui permet ses mouvements ;
  • de disques situés entre les vertèbres constitués d'un noyau entouré d'un anneau fibreux. Ils jouent un rôle d’amortisseurs ;
  • d'un canal rachidien dans lequel passe la moelle épinière ainsi que les racines des nerfs. La moelle épinière s'arrête à la fin du rachis dorsal et par conséquent, dans le canal lombaire, il n'y a plus que les racines des nerfs ;
  • de ligaments qui attachent les vertèbres les unes aux autres ;
  • de muscles qui servent à maintenir ou à faire bouger les différents étages du dos ;
  • de vaisseaux sanguins et de vaisseaux lymphatiques ;
  • de racines nerveuses issues de la moelle épinière, émergeant de part et d’autre des vertèbres.

La colonne vertébrale 

Schéma : colonne vertébrale

© Blausen Medical

Quelles sont les causes du mal de dos ?

Une origine mécanique le plus souvent à l'origine du mal de dos

Au quotidien, la colonne vertébrale est très sollicitée. Le plus souvent, le mal de dos a une origine mécanique.

  • Dans la majorité des cas, ce sont des contractures musculaires.
  • Il peut s'agir de perturbations au niveau de l'articulation entre deux vertèbres :
  • le noyau central du disque ou « nucleus » peut se déplacer et sortir de l'espace séparant les deux vertèbres en formant une « hernie discale ». Cette hernie n'est douloureuse que si le nucléus appuie sur une . Le plus souvent la hernie discale régresse spontanément,
  • un glissement d'une vertèbre par rapport à celle située juste en dessous peut survenir, soit après un effort violent, soit par un phénomène de vieillissement. On parle de « spondylolisthésis ».
  • L'arthrose qui se développe après 40 ans peut aussi être responsable de mal de dos. Dans certains cas, l'os peut alors développer des excroissances ou « ostéophytes », encore appelés « bec de perroquet ».

Toutes ces perturbations favorisent le mal de dos. Mais perturbation ne signifie pas douleur. Après 50 ans, la quasi-totalité des images (radiographie, IRM) de la colonne vertébrale mettent en évidence des lésions arthrosiques chez des personnes qui ne souffrent pas du dos.

D'autres causes possibles mais beaucoup plus rares de douleurs dorsales

Le mal de dos peut être dû à :

  • un traumatisme ou une fracture vertébrale ;
  • une maladie inflammatoire telle que la spondylarthrite ankylosante  ;
  • une tumeur (par exemple une vertébrale) ;
  • une infection localisée au niveau de la colonne vertébrale...

Des douleurs intenses et soudaines dans le dos irradiant dans le thorax sont présentes dans certaines pathologies comme l'infarctus du myocarde ou l'embolie pulmonaire.

Deux vertèbres superposées

Schéma : deux vertèbres superposées

Les circonstances dans lesquelles peut apparaître un mal de dos

Le mal de dos peut survenir :

  • après un « faux » mouvement lors d'une activité physique (rotation, flexion, redressement, mouvement des bras vers le haut, chute, port de charges lourdes sans précautions, etc.). C'est ce qu'on appelle un « lumbago ». La douleur est intense et très soudaine, mais elle disparaît le plus souvent en quelques jours ;
  • en restant immobile trop longtemps dans une mauvaise position (long trajet en voiture, travail prolongé sur ordinateur...) ;
  • en cas de chocs physiques ou de gestes répétitifs.

Certains facteurs favorisent la survenue du mal de dos :

© Blausen Medical

Sources
  • Société française de rhumatologie. Mal de dos. Site internet : SFR. Paris ; 2015 [consulté le 20 mai 2016]
  • Ministère de la santé et de la protection sociale, Assurance maladie, Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Mal de dos - Pour faire le point, ouvrons le dialogue. Site internet : Inpes. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2012 [consulté le 20 mai 2016]
  • Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Lombalgies - Ce qu'il faut retenir. Site internet : INRS. Paris ; 2015 [consulté le 20 mai 2016]