Lupus érythémateux disséminé : définition et facteurs favorisants

24 avril 2017
Le lupus érythémateux disséminé, ou lupus érythémateux systémique ou lupus systémique, est une maladie inflammatoire chronique auto-immune liée à un dysfonctionnement des défenses immunitaires.

Qu'est-ce que le lupus érythémateux disséminé ?

Le lupus érythémateux disséminé (LED), également appelé lupus érythémateux systémique (LES) ou lupus sysémique (LS), est une maladie inflammatoire chronique auto-immune due à un dérèglement du .

Le terme de lupus évoque un symptôme caractéristique de cette affection : une éruption cutanée sur le visage, en forme de masque appelé loup (du latin lupus). La maladie peut aussi toucher d’autres parties du corps (systèmes nerveux, veineux, digestif, articulaire, musculaire, etc.) C’est pourquoi on l’appelle également lupus érythémateux systémique (ou LES).

La maladie débute parfois dans l’enfance (5 à 10 % des cas), mais le plus souvent entre 15 et 45 ans. En France, 20 000 à 40 000 personnes, dont 85 % de femmes, souffrent d’un lupus érythémateux disséminé.

Causes et facteurs favorisants du lupus érythémateux disséminé

Le lupus érythémateux disséminé ou systémique est une . Dans cette maladie, le , qui protège contre les microbes ou les substances étrangères à l’organisme, se dérègle et se retourne contre les propres cellules de l'organisme. Il produit ainsi des anticorps spécifiques, nommés auto-anticorps. Cette attaque par les auto-anticorps et les produits en excès est responsable de réactions inflammatoires et de lésions de divers tissus : vaisseaux, peau, articulations, muscles, cellules du sang....

Les causes de ce dérèglement immunitaire restent inconnues, mais certains éléments favorisant la maladie ont été identifiés :

  • Des facteurs hormonaux
    La maladie se déclare nettement plus souvent chez des femmes en âge d’avoir des enfants. La grossesse, entraînant des changements hormonaux, peut aussi déclencher un lupus qui ne s’était pas manifesté jusque-là.
  • Une prédisposition génétique
    Dans 10 % des cas, plusieurs membres d’une même famille sont atteints. Ce phénomène semble impliquer plusieurs gènes différents.
  • La prise de certains médicaments
    Les anticonvulsivants, les bêta-bloquants et des types d’antibiotiques influent parfois sur l’apparition du lupus érythémateux disséminé. Dans ce cas, les symptômes cessent généralement à l’arrêt du traitement.
  • Des éléments extérieurs à l’organisme
    La survenue du lupus érythémateux disséminé est aussi favorisée par les rayons UV (reçus lors de l’exposition au soleil), le tabac ou une infection par le virus d’Epstein Barr (responsable notamment de la mononucléose infectieuse).

© Pulsations Multimedia « Allô Docteurs »

Sources
  • Haute autorité de santé (HAS). Lupus érythémateux systémique. Protocole national de diagnostic et de soins. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2010 [consulté le 23 mars 2015]
  • Collège universitaire des enseignants de néphrologie (CUEN). Lupus érythémateux disséminé. Site internet : CUEN. Paris ; 2010 [consulté le 23 mars 2015]
  • Mathian A, Amoura Z. Lupus systémique. Site internet : Société nationale de médecine interne. Rouen (France) ; 2014 [consulté le 23 mars 2015]