Le dos, comment ça marche ?

21 novembre 2017
Le dos est très solide. Son fonctionnement lui permet de remplir de nombreux rôles : soutenir l’ensemble du corps, protéger la moelle épinière, et de bouger.

Le dos est costaud

Le dos se compose d’éléments de soutien : les vertèbres.

Il comporte :

  • 7 vertèbres cervicales ;
  • 12 vertèbres thoraciques ;
  • 5 vertèbres lombaires ;
  • le sacrum ;
  • le coccyx.

La colonne vertébrale

À noter : les vertèbres lombaires sont les plus grandes vertèbres et les plus résistantes de la colonne. Elles supportent et distribuent la majeure partie du poids et des contraintes du corps, aussi bien au repos qu’en mouvement. De ce fait, c’est à ce niveau que se produit le mal de dos, la « lombalgie commune » en terme médical.

Zoom sur le bas du dos

Le saviez-vous ? 5 vertèbres soudées forment le sacrum, et 3 à 5 vertèbres composent le coccyx.

Le dos est mobile

Les vertèbres ne font pas tout. Si elles sont l’armature du dos, en assurent la solidité, le fonctionnement est principalement assuré par :

  • des ligaments, qui relient les vertèbres entre-elles,
  • et des muscles qui permettent de faire bouger le dos et assurent sa mobilité.

Si notre dos était un voilier, les vertèbres en seraient le mat, les muscles et ligaments en seraient les haubans, les câbles et cordages qui assurent le soutien du mat.

La partie lombaire est soumise à la combinaison de contraintes élevées de forces et de mouvements.

Suite à un « faux mouvement », et souvent par manque d’activité, les muscles et ligaments de la région lombaire peuvent être contractés. C’est à ce moment-là que le mal de dos ou lombalgie commune survient.

2 minutes 27 pour tout savoir sur votre dos

Pour découvrir le fonctionnement du dos en détail, consultez notre animation.

©Activ’Dos