Le dos, comment ça marche ?

15 mai 2020
Le dos est très solide. Son fonctionnement lui permet de remplir de nombreux rôles : soutenir l’ensemble du corps, protéger la moelle épinière, et de bouger.

Le dos est costaud

Le dos se compose d’éléments de soutien : les vertèbres.

Il comporte :

  • 7 vertèbres cervicales ;
  • 12 vertèbres thoraciques ;
  • 5 vertèbres lombaires ;
  • le sacrum ;
  • le coccyx.

La colonne vertébrale

Schéma représentant la colonne vertébrale, composée de 7 vertèbres cervicales, de 12 vertèbres dorsales, de 5 vertèbres lombaires, du sacrum et du coccyx

À noter : les vertèbres lombaires sont les plus grandes vertèbres et les plus résistantes de la colonne. Elles supportent et distribuent la majeure partie du poids et des contraintes du corps, aussi bien au repos qu’en mouvement. De ce fait, c’est à ce niveau que se produit le mal de dos, la « lombalgie commune » en terme médical.

Zoom sur le bas du dos

Le saviez-vous ? 5 vertèbres soudées forment le sacrum, et 3 à 5 vertèbres composent le coccyx.

Le dos est mobile

Les vertèbres ne font pas tout. Si elles sont l’armature du dos, en assurent la solidité, le fonctionnement est principalement assuré par :

  • des ligaments, qui relient les vertèbres entre-elles,
  • et des muscles qui permettent de faire bouger le dos et assurent sa mobilité.
Schéma comparant la structure du dos avec celle d’un voilier, où les vertèbres sont le mât, les ligaments sont les haubans, et le bassin est la coque

Si notre dos était un voilier, les vertèbres en seraient le mat, les muscles et ligaments en seraient les haubans, les câbles et cordages qui assurent le soutien du mat.

La partie lombaire est soumise à la combinaison de contraintes élevées de forces et de mouvements.

Suite à un « faux mouvement », et souvent par manque d’activité, les muscles et ligaments de la région lombaire peuvent être contractés et générés une douleur. C’est à ce moment-là que le mal de dos ou lombalgie commune survient.

2 minutes 27 pour tout savoir sur votre dos

Pour découvrir le fonctionnement du dos en détail, consultez notre animation.

[Ce film d’animation de l’Assurance Maladie présente le fonctionnement du dos afin de comprendre d’où provient le mal de dos.]

Le mal de dos est une douleur très fréquente.

Localisée en bas du dos, elle s'appelle lombalgie. On l'appelle aussi tour de rein. Elle peut se propager parfois jusque dans la cuisse voire même dans le pied. Elle touche aussi bien les hommes que les femmes et peut survenir à tout âge. Son intensité peut varier, allant de la gêne modérée jusqu'à la douleur très vive, bloquant toute activité. Elle peut être source d'angoisse, d'inquiétude voire d'insomnie.

Comment fonctionne notre dos ?

Pour comprendre la lombalgie et pouvoir l'éviter, il faut déjà connaître notre dos. Notre dos est très costaud. C'est l'une des parties les plus solides du corps. C'est lui qui nous permet de nous tenir debout. Il est constitué de trois éléments fondamentaux : les vertèbres, les disques, un réseau de muscles et de ligaments. Nos 33 vertèbres forment la colonne vertébrale appelée aussi le rachis. Le rachis est divisé en cinq parties. Du haut vers le bas, on trouve : le rachis cervical, le rachis dorsal, le rachis lombaire, le sacrum, le coccyx. Chaque vertèbre est un tuyau qui laisse passer et protège la moelle épinière, élément central du système nerveux. Entre chaque vertèbre se trouve un disque intervertébral, sorte d'anneau composé d'un noyau central et de lamelles fibreuses. Le disque joue un rôle d'amortisseur. Il relie les vertèbres tout en assurant la souplesse du rachis. Les muscles et les ligaments jouent le même rôle que les haubans sur un voilier. Ils garantissent la stabilité de l'ensemble de la structure, assurent la mobilité du dos et permettent la station verticale. Les muscles qui contribuent au maintien du dos sont : le trapèze, le grand dorsal, le grand fessier, les ischio jambiers.

Pourquoi a-t-on-mal ?

Maintenant que vous connaissez votre dos, il est temps de comprendre d'où provient la douleur.

Dans certains cas, la lombalgie est due à une perte de souplesse liée à l'âge, à l'usure des ligaments ou à de l'arthrose. Mais elle peut aussi survenir à la suite d'une série de mauvais gestes répétitifs, brusques ou de mauvaise posture : station assise prolongée, trop peu de mouvements. En effet, moins le dos bouge, moins il se muscle et plus les risques de lombalgies augmentent.

[Une femme fait des gestes répétitifs, une autre, allongée dans un canapé, ne fait que trop peu de mouvement. Un homme reste longtemps en station assisse prolongée, ou se baisse brutalement pour ramasser la poussière.]

Quelle que soit la douleur ressentie, la lombalgie n'est pas une maladie. C'est un symptôme qui se soigne sans aucune séquelle. Il n'y a pas de lien entre l'intensité de la douleur et une quelconque gravité. D'ailleurs la meilleure façon de prévenir la lombalgie c'est de muscler régulièrement son dos en pratiquant une activité physique adaptée et régulière.

[Un homme pédale à vélo, ou passe l’aspirateur. Une femme pratique de la gymnastique douce ou encore monte les escaliers]

Rendez-vous dans notre rubrique « Exercices » afin de commencer dès maintenant.

©Activ’Dos