Symptômes et diagnostic d’une lésion méniscale

08 février 2018
Une lésion méniscale se révèle par des douleurs au niveau du genou, parfois accompagnées de gonflement, de craquement, voire d’un blocage de l’articulation. Le médecin établit le diagnostic en manipulant le genou et en demandant des examens d’imagerie.

Les symptômes d’une lésion du ménisque

Lors d’un traumatisme où le genou vrille (traumatisme en torsion), ou lors d'un relèvement d'une position accroupie, la survenue d'une forte douleur dans le genou peut être le signe d’une lésion méniscale. Cependant, lorsqu'il existe une pathologie associée du genou (arthrose ou entorse), il n’est pas toujours facile de distinguer les symptômes spécifiques à la lésion méniscale.

Les symptômes varient beaucoup d’une personne à l’autre. Ils dépendent du atteint (médial ou latéral) ou du type de lésion.

Il s'agit :

  • de douleurs persistantes du genou, situées au niveau de l'interligne articulaire, d'un côté (interne ou externe) et gênant la vie quotidienne ;
  • d'épisodes, à répétition, de gonflement du genou par intra-articulaire ;
  • de sensations d’accrochage du genou, appelées dérangements internes (craquement avec sensation fugace d’instabilité) ;
  • de blocages du genou, qui surviennent souvent de façon brutale. Le blocage se caractérise par l’impossibilité d’étendre complètement le genou ; il est très caractéristique de la lésion méniscale en anse de seau, mais cette situation est rare. Le déblocage peut survenir spontanément après quelques instants de repos et de décontraction musculaire. Il peut aussi être obtenu grâce à une manipulation de la jambe.

Le diagnostic de lésion du ménisque

Le médecin traitant ou le médecin spécialiste consulté (chirurgien orthopédiste ou rhumatologue) tente d’identifier les symptômes caractéristiques d’une lésion méniscale. Il interroge la personne sur les conditions de survenue des douleurs, sa profession...

Il recherche en particulier :

  • si les douleurs apparaissent lors de l’utilisation du genou et sont calmées par le repos (douleurs mécaniques) ;
  • si les symptômes ont débuté suite à un faux mouvement, avec ou sans gonflement du genou ;
  • si les symptômes sont apparus progressivement.

À l’examen clinique, le médecin vérifie, grâce à des manœuvres spécifiques et adaptées :

  • s’il existe un de dans le genou, c’est-à-dire une production excessive de liquide dans l’articulation liée à la lésion ;
  • si une douleur précise est ressentie lors de la pression de l'interligne articulaire du genou ;
  • si les ligaments du genou sont atteints.

Plusieurs test cliniques avec manipulation de l'articulation du genou apportent la présomption d'une lésion méniscale.

Le diagnostic est confirmé par des examens complémentaires, indispensables avant toute décision sur la conduite à suivre :

  • une radiographie du genou (pour identifier d’éventuelles lésions osseuses : arthrose, fracture...) ;
  • une IRM : cet examen précise le type de lésion méniscale et l'état des ligaments du genou et des cartilages articulaires.
Maladie professionnelle

Si vos lésions méniscales sont en lien avec votre profession, vous pouvez demander une reconnaissance en maladie professionnelle.

L’évolution d’une lésion du ménisque

Elle varie selon :

Sources
  • Haute Autorité de santé. Recommandations professionnelles : prise en charge thérapeutique des lésions méniscales et des lésions isolées du ligament croisé antérieur du genou chez l'adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2008 [consulté le 7 février 2018]
  • Mazières B. Diagnostic d'un genou douloureux non traumatique de l'adulte. EMC - Appareil locomoteur 2014;9(3):1-15 [Article 14-325-A-10]
  • Pujol N, Boisrenoult P, Beaufils P. Lésions méniscales traumatiques. EMC - Appareil locomoteur 2013;9(1):1-10 [Article 14-084-A-10]