Laryngite de l'enfant : consultation, traitement et évolution

02 janvier 2021
L’examen de l'enfant par un médecin permet de poser le diagnostic de laryngite. Un traitement par corticoïdes peut être prescrit. L’hospitalisation est nécessaire en cas de troubles respiratoires graves. Une surinfection bactérienne est possible, mais dans la majorité des cas, la guérison est rapide.

La consultation en cas de laryngite de l'enfant

En cas de suspicion de laryngite, le médecin examine l'enfant et porte le diagnostic.

La radiographie des poumons n’est pas utile si l'enfant ne présente pas de complications.

Un diagnostic à ne pas manquer

Si l'enfant n'a pas de fièvre et présente des difficultés de respiration d'apparition brutale, le médecin élimine le diagnostic de laryngite et suspecte une inhalation de corps étranger. Un bilan est nécessaire.

Le traitement de la laryngite de l'enfant

Dans les formes habituelles, les laryngites de l'enfant sont traitées à domicile.

Si la gêne est importante, le traitement médical de la laryngite fait appel aux corticoïdes, médicaments anti-inflammatoires qui diminuent l'œdème du larynx. Les corticoïdes sont administrés par voie orale sur une très courte durée. Un traitement contre la fièvre peut être associé et il est conseillé d'humidifier l'air ambiant de la chambre de l'enfant.

La laryngite n'est pas traitée par antibiotiques car elle est virale.

En cas de forme grave de laryngite et d'absence d'amélioration malgré le traitement, une hospitalisation peut être nécessaire pour mise en route du traitement et surveillance de la respiration.

« Les antibiotiques, si on les utilise à tort, ils deviendront moins forts »

Les antibiotiques ne permettent pas de soigner les maladies d’origine virale comme la laryngite. Il est essentiel de réserver les antibiotiques aux maladies infectieuses pour lesquelles vous en avez vraiment besoin. La consommation inappropriée d’antibiotiques rend les bactéries plus résistantes.

L'évolution de la laryngite de l'enfant

La laryngite de l'enfant guérit très rapidement, en moins d’une semaine. L’enfant peut retourner en collectivité dès qu’il va mieux.

Des récidives de laryngite peuvent survenir et nécessiter un bilan médical à la recherche d’un facteur favorisant : reflux gastro œsophagien, allergie, rétrécissement laryngé permanent...

Les formes graves de la laryngite de l'enfant sont rares et se traduisent par l'apparition de signes de détresse respiratoire (grande difficulté à respirer). Elles sont plus fréquentes avant l'âge de 6 mois et un bilan est nécessaire (laryngoscopie) pour rechercher une autre cause aux difficultés respiratoires.

La laryngite de l'enfant se complique rarement d'une surinfection bactérienne, suspectée devant une fièvre persistante, une toux prolongée et qui s'aggrave. La surinfection peut s'étendre aux bronches et aux poumons (pneumonie) et nécessiter un traitement antibiotique.

  • Collège national des pédiatres universitaires. Détresse respiratoire aiguë chez le nourrisson et l'enfant. Site internet : Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2014 [consulté le 16 octobre 2020]
  • François M. Dyspnées laryngées de l'enfant. EMC - AKOS (Traité de Médecine) 2017;12(3):1-8 [Article 8-0080]
  • Société canadienne de pédiatrie. La prise en charge du croup en salle d'urgence. Site internet : cps.ca. Ottawa (Ontario) ; 2017 [consulté le 16 octobre 2020]
  • Haute Autorité de santé - Société de pathologie infectieuse de langue française. Mieux prescrire les antibiotiques pour les infections respiratoires hautes et les infections urinaires. Site internet : Haute Autorité de santé. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2016 [consulté le 16 octobre 2020]