Jambes lourdes : la consultation et le traitement par contention

16 mars 2017
Lors de votre rendez-vous pour une sensation persistante de jambes lourdes, votre médecin examine vos membres inférieurs. Dans tous les cas, il vous rappelle les mesures hygiéno-diététiques indispensables et dans certains cas seulement, il peut vous prescrire des bas de contention.

La consultation en cas de lourdeur des jambes

Il est conseillé de consulter votre médecin traitant ;

Votre médecin traitant vous examine. En général, les examens complémentaires sont inutiles lorsque l’insuffisance veino-lymphatique débute. S'il détecte les signes d'une maladie veineuse plus avancée, le praticien peut vous prescrire un des membres inférieurs.

La contention en cas d’aggravation des troubles veineux

En plus d'une hygiène de vie adaptée, votre médecin peut vous prescrire le port de chaussettes (mi-bas), de bas ou de collant de contention. Très élastiques, ils compriment les jambes, contribuant à un bon retour du sang vers le cœur. Ils sont indiqués lorsque les troubles s'aggravent et que de petites varices apparaissent.

La contention fait toujours l'objet d’une prescription médicale, car elle doit être adaptée à chaque cas. Le médecin s’assure notamment de l'absence de contre-indication à ce traitement.

Principes à appliquer au quotidien si vous portez bas ou collant de contention :

  • enfilez vos bas le matin, si possible au lever (mais dans tous les cas, une heure après au plus tard). Il est conseillé de les mettre sur une peau sèche et de les enlever juste avant le coucher. Si vous devez utiliser une crème, mettez-la le soir, après vous être déshabillé ;
  • mettez vos chaussettes jusqu'en haut de vos mollets. Elles ne doivent pas recouvrir vos genoux. Il faut qu'elles soient d'une longueur adaptée afin de pouvoir les porter sans retrousser le bord ;
  • veillez à ce que vos bas de contention soient étirés sur vos jambes de façon homogène et sans plis, afin qu'ils aient une force de compression identique sur toute la longueur de vos membres ;
  • vous pouvez porter des gants fins lorsque vous les enfilez, pour éviter de les accrocher avec vos ongles.

Dans tous les cas, référez-vous à la notice d'emploi des bas, collants ou chaussettes qui vous ont été prescrits. Par ailleurs, parlez à votre médecin des problèmes que vous pouvez rencontrer (difficultés pour enfiler votre vêtement, contention douloureuse, etc.)

Sources
  • Haute Autorité de Santé (HAS). La compression médicale dans les affections veineuses chroniques. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2010 [consulté le 27 mars 2015]
  • Collège des enseignants de médecine vasculaire (CEMV). Insuffisance veineuse chronique. Site internet : CEMV. Paris ; 2015 [consulté le 26 mars 2015]
  • Collège des enseignants de médecine vasculaire et chirurgie vasculaire. Insuffisance veineuse chronique. Varices. Site internet : Université numérique francophone des sciences de la santé et du sport. Lille (France) ; 2010-2011 [consulté le 26 mars 2015]
  • National Heart, Lung and Blood Institute (NHLBI). What are varicose veins ? Site internet : NHLBI. Bethesda (États-Unis) ;2014 [consulté le 9 avril 2015]