Sommaire : Interruption Volontaire de Grossesse (IVG)

Après une IVG : suivi et contraception

Après une IVG, une consultation est prévue. Le médecin ou la sage femme vérifie que tout va bien et c'est le moment d'envisager un moyen de contraception.

S'assurer que tout va bien après une IVG

Prévention de l’iso-immunisation rhésus chez les femmes rhésus négatif

Au plus tard dans les 72 heures qui suivent les saignements chez une femme de groupe sanguin Rhésus négatif, une injection parr voie intraveineuse ou intramusculaire d' anti-D est effectuée pour éviter des complications dues à l'incompatibilité rhésus lors d’une prochaine grossesse.

Suivi médical après une IVG

Une consultation de contrôle est nécessaire après l’IVG. Elle a lieu généralement 14 à 21 jours après l’IVG (qu’elle ait été médicamenteuse ou instrumentale).

Elle a pour but s’assurer que la grossesse est bien interrompue et qu’aucune complication n’est apparue.

Cette consultation comporte un examen clinique, éventuellement associé à un dosage de β-hCG plasmatique ou un test urinaire adapté au suivi de l’IVG médicamenteuse ou bien à une échographie pelvienne.

Une aspiration endo-utérine est nécessaire en cas d'échec de l'IVG médicamenteuse.

Si vous avez des difficultés dans votre vie quotidienne, le médecin (ou la sage femme) peut vous proposer un entretien psycho-social.

Avant cette consultation, il se peut que dès les premiers jours suivant l’IVG, certaines  complications apparaissent. Il est alors important de consulter un médecin sans tarder si des symptômes sont présents, tels que fièvre, douleurs abdominopelviennes, saignements vaginaux… Selon le résultat de l’examen gynécologique, des examens complémentaires peuvent être demandés par le médecin.

Après une IVG : quelle contraception ?

L' survient en moyenne 15 à 20 jours après l'interruption de la grossesse ; les règles, 28 à 35 jours plus tard.

Lors de l'IVG ou lors du rendez-vous de contrôle post IVG, le médecin ou la sage femme vous informe sur la contraception et si vous le souhaitez, il vous prescrit un moyen de contraception adapté à votre cas.

En particulier :

  • La pilule estroprogestative ou progestative peut être prise le jour même ou le lendemain de l'interruption de grossesse en fonction de la technique utilisée (chirurgicale, médicamenteuse…)
  • Le stérilet au cuivre peut être inséré immédiatement après une IVG.
  • Haute Autorité de santé (HAS). Contraception chez la femme après une interruption de grossesse. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2015 [consulté le 16 mars 2022]
  • Ministère des Solidarités et de la santé. Toute l’information sur l’interruption volontaire de grossesse. Site internet : IVG.gouv.fr. Paris ; 2022 [consulté le 16 mars 2022]
  • Décret n° 2022-212 du 19 février 2022 relatif aux conditions de réalisation des interruptions volontaires de grossesse par voie médicamenteuse hors établissements de santé
  • Direction de l'information légale et administrative. IVG. Site internet : Service-Public.fr. Paris ; 2022 [consulté le 15 mars 2022]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Cahier des charges pour la réalisation des interruptions volontaires de grossesse par méthode instrumentale hors établissement de santé. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2016 [consulté le 16 mars 2022]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Interruption volontaire de grossesse par méthode médicamenteuse - Mise à jour. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2021 [consulté le 16 mars 2022]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires