Vivre avec une insomnie

30 mars 2017
En cas d'insomnie, il est important d'adapter son quotidien pour s'assurer une meilleure qualité de vie et prévenir les conduites à risque.

Se reposer en cas de fatigue

L'organisme fonctionne sur un cycle de 24 heures, au cours desquelles s'alternent des périodes de veille et de sommeil. Ainsi, le temps de sommeil se compte sur 24 heures. Faire une courte sieste (5 à 20 minutes) en début d'après-midi permet de rattraper un sommeil nocturne insuffisant et d'atténuer la fatigue.

Sieste, mode d'emploi

Après le déjeuner, une sieste de 20 minutes permet de :

  • réduire les risques d'accidents de la circulation ou du travail ;
  • améliorer la mémoire ;
  • libérer la créativité ;
  • chasser le stress ;
  • rééquilibrer le fonctionnement du système nerveux.

Et elle est aussi bonne pour la digestion et le cœur.

Pour les adultes, c'est un excellent moyen de compenser un manque de sommeil.

Sur le plan pratique, la sieste nécessite un lieu calme mais pas obligatoirement un lit. Elle doit être de courte durée (de 5 à 20 minutes) pour ne pas perturber le sommeil nocturne et se situer entre 12 heures et 15 heures, lorsque la vigilance de l'organisme baisse naturellement.

Pour éviter de la prolonger, mettez le réveil.

Éviter les conduites à risque

L’insomnie peut être responsable de troubles de la vigilance pendant la journée. Si vous ressentez une fatigue , une envie de dormir ou des épisodes de somnolence diurne :

  • ne conduisez pas de véhicule (voiture, camions, motos, vélos…) ;
  • évitez d’utiliser une machine qui nécessite des précautions lors de son utilisation, que ce soit pour votre activité professionnelle ou vos loisirs (scie, tondeuse…) ;
  • si vous êtes au volant ou utilisez une machine dangereuse, sachez vous arrêter.

Si vous prenez un somnifère, lisez attentivement la notice et respectez le pictogramme concernant la conduite automobile.

Après avoir pris ce type de médicament, il faut une nuit entière de sommeil avant de pouvoir prendre le volant.

Au début du traitement, les effets du médicament peuvent être particulièrement marqués et retentir sur la vigilance dans la journée.

Sources
  • Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Bien dormir, mieux vivre. Le sommeil c'est la santé ! Site internet : Inpes. Saint-Denis (France) ; 2009 [consulté le 22 mai 2013]
  • Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV). L'insomnie. Site internet : INSV. Paris ; 2010 [consulté le 22 mai 2013]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Plainte du sommeil - Insomnie. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2013 [consulté le 22 mai 2013]