Le traitement des infections à Chlamydia

31 juillet 2020
L’infection à Chlamydia est traitée facilement par la prise d’un antibiotique. Plusieurs précautions sont à prendre pour éviter la réinfection, notamment informer son (ses) partenaire(s) sexuel(s) qui doi(ven)t aussi se faire dépister et suivre un traitement, si nécessaire.

IST à Chlamydia : un traitement antibiotique

Le traitement fait appel aux antibiotiques prescrits par le médecin :

  • les infections à Clamydia, qu'elles se manifestent par des symptômes ou non, sont traitées en première intention par l’azithromycine en dose unique d’1 gramme ou par la doxycycline 100 mg, deux fois par jour pendant 7 jours ;
  • l'infection à Clamydia chez la femme enceinte est traitée par l’azithromycine en dose unique d’1 gramme ou par l'érythromycine 500 mg, deux fois par jour pendant 14 jours ;
  • un autre antibiotique (une injection intramusculaire de 500 mg de ceftriaxone) est ajouté en cas d'infection simultanée par le gonocoque ;
  • le traitement de la lymphogranulomatose vénérienne (LGV) est plus long et nécessite un traitement antibiotique de 3 à 4 semaines.

Rompre la chaîne de transmission de la Chlamydia

La personne traitée pour une infection à chlamydia doit informer son ou ses partenaires avec qui elle a eu des rapports sexuels pendant les douze derniers mois. Il est important qu’il(s) se fasse(nt) dépister et traiter, si nécessaire. Il(s) peu(ven)t en effet être porteur(s) de la chlamydia et continuer à transmettre la bactérie.

Cette information est primordiale pour aider à casser la dynamique de transmission de cette infection à Chlamydia et éviter d’être réinfecté(e).

Les précautions à prendre pour assurer l’efficacité du traitement

Pour que le traitement d’une infection sexuellement transmissible à Chlamydia soit efficace, il est nécessaire :

  • de bien prendre l’antibiotique tel qu’il vous a été prescrit ;
  • de s’assurer que votre (vos) partenaire(s) sexuel(s) a (ont) bien été dépisté(s) et traité(s) si nécessaire ;
  • d’éviter les rapports sexuels pendant la durée du traitement ou, en cas de rapport sexuel, d’utiliser des préservatifs ;
  • de contacter votre médecin traitant en cas de symptôme anormal.

Un nouveau test de dépistage de l’infection à chlamydia doit être réalisé au plus tôt 3 à 5 semaines après la fin du traitement pour vous assurer que vous n’avez pas été réinfecté(e). En effet, une personne traitée et guérie peut être à nouveau infectée par une chlamydia.

  • National Health service (NHS). Chlamydia. Site internet : NHS. Londres ; 2015 [consulté le 24 avril 2020]
  • Medline plus. Chlamydia. Site internet : Medline plus. Bethesda (USA) ; 2018 [consulté le 24 avril 2020]
  • Better Health Channel. Chlamydia. Site internet : Better Health Channel. Melbourne (Australie) ; 2018 [consulté le 24 avril 2020]
  • Santé publique France. Chlamydiae. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2019 [consulté le 24 avril 2020]