Impétigo : traitement et évolution

16 mai 2017
En fonction de la nature et de l'étendue de l'impétigo, le médecin décide si l'application de crèmes antibiotiques peut suffire ou si un traitement antibiotique oral s'impose. Dans tous les cas, les mesures d’hygiène doivent accompagner le traitement. La guérison est obtenue en deux semaines environ. Les complications sont rares.

La consultation médicale

Le médecin traitant ou le pédiatre examine l’enfant pour évaluer la nature de l'impétigo (impétigo croûteux ou bulleux) et son étendue afin de définir le traitement. Aucun prélèvement local ou examen complémentaire n’est utile.

Le traitement de l'impétigo

Le traitement dépend de la nature de l'impétigo (impétigo croûteux ou bulleux) et son étendue.

Un traitement local antibiotique et des soins d'hygiène permettent d'obtenir la guérison de l'impétigo croûteux :

  • lorsque l'impétigo est peu étendu ;
  • en l'absence d'extension rapide ;
  • en l'absence d'autres symptômes (fièvre, diarrhée...).

Un traitement antibiotique oral à visée anti-staphylococcique et anti-streptococcique est nécessaire en cas :

  • d'impétigo bulleux ;
  • d'impétigo croûteux sévère.

Dans tous les cas, suivez les soins d'hygiène recommandés par votre médecin.

Impétigo : quelle évolution ?

Un impétigo bien traité guérit en deux semaines. Les lésions de l'impétigo disparaissent totalement sans laisser de cicatrices.

La récidive est possible. C’est surtout le cas si l’enfant est porteur de la bactérie au niveau du nez.

Les complications sont rares et s'observent surtout chez le nourrisson. Elles peuvent prendre la forme d’une infection cutanée étendue, d'un abcès, d'une , d’une propagation de la bactérie à distance : pneumonie, , glomérulonéphrite aiguë…

Sources
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé. Prescription des antibiotiques par voie locale dans les infections cutanées bactériennes primitives et secondaires. Site internet : infectiologie.com. Paris ; 2004 [consulté le 29 mai 2015]
  • Mazereeuw-Hautier J. Impétigo. Ann Dermatol Venerol. 2006;133:194-207.
  • Collège des enseignants en dermatologie de France. Infections cutanéo-muqueuses bactériennes. Site internet : UMVF Université de Nantes (France) ; 2011 [consulté le 29 mai 2015]
  • L. Machet, L. Martin, L. Vaillant. Infections bactériennes cutanées superficielles folliculaires et non folliculaires. EMC - Dermatologie 2008:1-8 [Article 98-330-A-10]