Hypothyroïdie : un traitement à vie efficace

04 septembre 2017
Si l’on ne peut pas guérir l'hypothyroïdie, il est possible de compenser le déficit hormonal par un traitement médicamenteux substitutif.

L’objectif du traitement de l'hypothyroïdie est de ramener à la normale le taux d’hormones thyroïdiennes dans le sang. La prescription médicale consiste en la prise à vie d’une hormone thyroïdienne de synthèse (lévothyroxine) : c’est l’hormonothérapie substitutive. Le médicament est pris par voie orale, une fois par jour, le matin à jeun, au moins 20 à 30 minutes avant le petit déjeuner.

Le traitement substitutif est une urgence chez le nouveau-né chez lequel une hypothyroïdie a été dépistée, afin de permettre un bon développement psychomoteur.

Chez l'adulte, les symptômes s'améliorent dans les trois premières semaines après la mise en route du traitement. Si ce n'est pas le cas, une consultation auprès du médecin traitant s’impose.

Une surveillance clinique et biologique périodique est nécessaire (pour adapter la dose d’hormones prescrites) et déterminante dans le suivi du traitement. La fréquence des contrôles est décidée par les médecins, spécialiste ou médecin traitant. Cette surveillance permet de s’assurer de l’observance de la prescription et de l’équilibre thyroïdien. Des prises de sang sont nécessaires pour contrôler régulièrement le dosage de la thyréostimuline (TSH) dans le sang.

D’autres traitements peuvent être prescrits pour traiter les pathologies associées : insuffisance coronarienneinsuffisance cardiaque, hypercholestérolémie, syndrome du canal carpien...

Numéro vert - Levothyrox (lévothyroxine) : changement de formule et de couleur des boîtes depuis avril 2017

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé répond à vos questions au 0800 97 16 53

Sources
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Levothyrox (lévothyroxine) : changement de formule et de couleur des boîtes (02/03/2017) - Point d'Information. Site internet : Ansm. Saint-Denis -La Plaine (France) ; 2017 [consulté le 23 août 2017]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Hypothyroïdies frustres, chez l’adulte : diagnostic et prise en charge. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 24 août 2017]
  • Collège des enseignants d’endocrinologie, diabète, et maladies métaboliques. Hypothyroïdie. Site internet : Campus d’endocrinologie de l’Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2011 [consulté le 24 août 2017]
  • Laboureau-Soares Barbosa S, Rodien, Illouz F,  Rohmer V. Hypothyroïdie acquise de l'adulte. EMC - Endocrinologie-Nutrition 2009:1-8 [Article 10-005-B-10]