Les mécanismes du hoquet

28 mars 2017
Le hoquet est un réflexe respiratoire incontrôlable, qui entraîne une succession de « hics » sonores très caractéristiques. Il peut être aigu ou chronique.

Qu’est-ce que le hoquet ?

Le hoquet est dû à une contraction involontaire, spasmodique et coordonnée de tous les muscles inspiratoires (diaphragme et muscles intercostaux), associée à une fermeture de la .

Le hoquet habituel est généralement banal et sans gravité. Mais s’il devient chronique, une consultation médicale est nécessaire.

Le hoquet aigu

C'est le hoquet habituel que tout le monde connait. C’est un symptôme bénin, qui ne nécessite pas de traitement particulier. Il est cependant gênant pour la personne qui en souffre. Il dure en général quelques secondes (quelques secousses de hoquet), voire quelques minutes mais ne persiste jamais plus de 48 heures. Il cesse spontanément. Il s'observe à tout âge. Bien qu’on ignore la plupart du temps sa cause, il peut être lié :

  • à un excès de nourriture surtout si elle est épicée,
  • au fait d'avoir mangé très rapidement,
  • à une consommation importante d'alcool,
  • à l'ingestion de boissons gazeuses,
  • au fait d'avaler de l'air en mâchant du chewing gum par exemple (aérophagie),
  • au stress,
  • à une irritation de l'œsophage...
Le hoquet du nourrisson

Les bébés sont davantage sujets au hoquet que les adultes. Le hoquet survient souvent après la tétée, surtout si l'enfant a bu rapidement "en avalant de l'air". Sans gravité et indolore, il disparaît au bout de quelques minutes, souvent après le rot. Si les symptômes persistent, vous pouvez faire boire une petite quantité d’eau à votre enfant.

Le hoquet chronique

Dans certains cas très rares, le hoquet peut durer plus de 48 heures ou revenir régulièrement. Il revient volontiers de façon périodique et peut durer plusieurs jours. Perturbant l'alimentation et le sommeil, il nuit à la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Ce type de hoquet peut être associé à une maladie.

Les causes du hoquet chronique sont diverses :

  • une irritation de l'œsophage : c'est la cause la plus fréquente (reflux gastro-œsophagien, hernie hiatale, œsophagite) ;
  • un ulcère gastroduodénal ;
  • une maladie du et/ou du larynx ;
  • des pathologies thoraciques, abdominales, neurologiques ;
  • une irritation du nerf vague (nerf qui innerve le diaphragme) sur son trajet (lorsqu'il y a un goitre par exemple) ;
  • la prise de certains médicaments ;
  • un facteur psychologique.

Il est donc nécessaire de consulter un médecin.

Parfois aucune cause n'est retrouvée.

Sources
  • Orphanet. Chronic hiccup. Site internet : Orphanet. Paris ; 2014 [consulté le 6 mars 2017]
  • Hôpital de Montréal pour enfants. Hoquet. Site internet : Hôpital de Montréal pour enfants. Montréal (Canada) ; 2007 [consulté le 7 mars 2017]
  • Cabane J. Hoquet rebelle : du symptôme au diagnostic. EMC - AKOS (Traité de Médecine) 2011:1-4 [Article 1-0710]
  • National Health Service (NHS). Hiccup. Site internet : NHS Choices. Londres ; 2014 [consulté le 7 mars 2017]